Les 6 meilleurs conseils pour prévenir la pneumonie

25 juin 2020
La pneumonie est une infection pulmonaire qui survient souvent à partir de causes sous-jacentes telles que la grippe et le rhume. Dans cet article, nous vous présentons les stratégies qui permettent de la prévenir.

La pneumonie est une maladie infectieuse du système respiratoire qui survient souvent à la suite d’autres affections telles que la grippe et le rhume. Elle peut survenir à tout âge, mais les bébés et les personnes âgées sont les plus susceptibles de la développer. Comment prévenir la pneumonie ?

Plusieurs stratégies ont été conçues pour prévenir l’apparition de cette maladie. En fait, il existe deux types de vaccins qui diminuent le risque, en particulier dans la population la plus vulnérable. Voici quelques autres habitudes clés pour se protéger de cette condition.

6 conseils pour prévenir la pneumonie

La pneumonie n’est pas une maladie contagieuse, bien qu’elle fasse généralement suite à une infection respiratoire, comme la grippe ou le rhume. Ceux-ci, à leur tour, sont causés par des virus, des bactéries et d’autres micro-organismes. Heureusement, il existe des mesures préventives qui peuvent être essentielles pour éviter son développement.

N’oubliez pas de lire : Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC)

1. Se faire vacciner

La vaccination permet de prévenir la pneumonie

Il existe actuellement deux types de vaccins qui aident à prévenir la pneumonie : le vaccin conjugué antipneumococcique (PCV13 ou Prevnar 13) et le vaccin polysaccharidique antipneumococcique (PPSV23 ou Pneumovax23). Toutefois, ces mesures n’éliminent pas le risque, mais le réduisent seulement.

Le vaccin conjugué antipneumococcique peut aider à prévenir l’attaque de 13 types de bactéries chez les enfants et les adultes. De fait, il fait partie du calendrier de vaccination des enfants. Les personnes dont le système immunitaire est affaibli, quel que soit leur âge, devraient également recevoir des doses de ce vaccin.

Le vaccin polysaccharidique contre le pneumocoque peut protéger contre jusqu’à 23 types de bactéries, mais il n’est pas recommandé aux enfants. Il est généralement administré aux adultes de plus de 65 ans qui ont déjà reçu l’autre type de vaccin.

Précautions :

  • Dans certains cas particuliers, le vaccin contre la pneumonie est contre-indiqué et doit être évité. Il s’agit notamment des personnes allergiques au vaccin ou à ses composants, des femmes enceintes et des patients atteints d’un rhume ou d’une grippe grave
  • D’autre part, les deux vaccins peuvent produire des effets secondaires tels que : rougeur et douleur au point d’injection, douleurs musculaires, fièvre modérée et rhume

2. Prévenir la pneumonie : éviter le tabac

La consommation excessive de tabac est l’une des principales causes de maladies chroniques du système respiratoire. De ce fait, les patients qui fument ont un risque élevé de développer une pneumonie. Ainsi, dans le cas d’infections respiratoires, il est essentiel de se tenir à l’écart de la cigarette.

3. Se laver les mains en permanence

Prévenir la pneumonie en se lavant les mains

L’un des facteurs qui influencent l’apparition des infections des voies respiratoires est le fait de ne pas se laver correctement les mains. Bien qu’ils ne soient pas visibles à l’œil nu, de nombreux types de virus et de bactéries s’accumulent à la surface des mains et peuvent entraîner de graves infections.

Pour prévenir la pneumonie, il est donc essentiel de se laver les mains plusieurs fois par jour, de préférence à l’eau chaude et avec un savon antibactérien. Veillez à le faire, en particulier avant et après être allé aux toilettes, avant de manger ou d’avoir un contact quelconque avec votre bouche.

A lire également : Qu’est-ce que la peste pulmonaire et quels sont ses symptômes ?

4. Prévenir la pneumonie : éviter le contact avec les personnes malades

Comme nous l’avons déjà mentionné, la pneumonie n’est pas contagieuse en soi, mais les maladies qui la favorisent le sont. C’est pourquoi, lorsque des membres de la famille ou des amis sont malades, il est essentiel de prendre certaines mesures de précaution. Pour l’éviter, il est essentiel d’utiliser des masques et des gants ou simplement d’éviter d’être près de la personne.

5. Bien dormir pour prévenir la pneumonie

Bien dormir est essentiel pour le traitement de toutes les maladies qui sont causées par un système immunitaire affaibli. Pendant la période de repos, les mécanismes qui sont essentiels pour lutter contre les virus et les bactéries sont activés.

Ainsi, pour prévenir la pneumonie, il est essentiel de prendre suffisamment de temps pour se reposer, surtout en cas d’infection du système respiratoire. Avez-vous des difficultés à dormir ? Essayez ce qui suit :

6. Prévenir la pneumonie : maintenir une alimentation saine

La nutrition est essentielle pour maintenir un système immunitaire fort. La consommation d’aliments riches en vitamines A, B, C et E, ainsi qu’en minéraux tels que le potassium, le fer et le calcium, améliore la réponse des mécanismes de défense de l’organisme et accélère donc la guérison des infections.

Si vous souffrez d’une maladie respiratoire et souhaitez prévenir la pneumonie, veillez à intégrer dans votre alimentation les aliments suivants :

  • Agrumes
  • Baies ou fruits rouges
  • Poires et pommes
  • Bananes
  • Légumes verts
  • Carottes
  • Tomates
  • Poisson gras
  • Viandes maigres
  • Fruits secs et graines
  • Légumes
  • Céréales complètes

N’oubliez pas que la pneumonie est une complication très grave des infections respiratoires. Donc, si vous ressentez ses symptômes, consultez votre médecin. Plus tôt vous serez soigné, meilleur sera le pronostic.

 

  • van der Poll, T., & Opal, S. M. (2009). Pathogenesis, treatment, and prevention of pneumococcal pneumonia. The Lancet. https://doi.org/10.1016/S0140-6736(09)61114-4
  • Madhi, S. A., Levine, O. S., Hajjeh, R., Mansoor, O. D., & Cherian, T. (2008). Vaccines to prevent pneumonia and improve child survival. Bulletin of the World Health Organization. https://doi.org/10.2471/BLT.07.044503
  • Bagaitkar, J., Demuth, D. R., & Scott, D. A. (2008). Tobacco use increases susceptibility to bacterial infection. Tobacco Induced Diseases. https://doi.org/10.1186/1617-9625-4-12
  • Besedovsky, L., Lange, T., & Born, J. (2012). Sleep and immune function. Pflugers Archiv European Journal of Physiology. https://doi.org/10.1007/s00424-011-1044-0
  • Chandra, R. K. (1997). Nutrition and the immune system: An introduction. American Journal of Clinical Nutrition. https://doi.org/10.1093/ajcn/66.2.460S