Les changements cutanés pendant la grossesse

18 septembre 2020
Les changements hormonaux qui surviennent pendant la grossesse provoquent généralement des changements cutanés. La plupart de ces changements sont bénins. Il est toutefois important d'intensifier les soins. Découvrez ici quels sont les changements cutanés les plus fréquents pendant la grossesse.

Les changements cutanés qui surviennent pendant la grossesse sont liés aux altérations au niveau de l’activité hormonale et de la circulation sanguine. Les femmes enceintes se soucient souvent de l’apparition de vergetures, mais ce n’est pas le seul changement cutané survenant pendant la grossesse. Les taches, une peau qui change de couleur et des boutons d’acné sont d’autres changements cutanés pouvant affecter les femmes enceintes.

Selon les informations publiées sur Journal of the American Academy of Dermatology, ces changements sont normaux : la vie de la mère et de son enfant ne sont pas en danger. Néanmoins, d’un point de vue esthétique, ces changements cutanés sont significatifs, raison pour laquelle certaines femmes préfèrent chercher une solution et consultent alors un dermatologue. Dans la suite de cet article, sachez en plus sur ces changements.

À quoi sont dus les changements cutanés pendant la grossesse ?

Pendant la grossesse, le placenta agit comme un organe hormonal. L’activité surrénale et l’activité hypophysaire augmentent alors.

À cela s’ajoute la fonction des glandes endocrines du fœtus. Ces glandes provoquent une augmentation des corticoïdes, une augmentation du taux de progestérone et d’œstrogène (les hormones responsables des changements cutanés pendant la grossesse) et une accélération du métabolisme.

Cet article peut également vous intéresser : Risques d’une alimentation riche en sucre pendant la grossesse

Les changements cutanés pendant la grossesse

Les changements cutanés les plus fréquents pendant la grossesse sont considérés bénins : au-delà de l’aspect esthétique, ils ne supposent aucun risque pour la santé.

Néanmoins, comme l’explique cet article publié sur American Family Physician, il existe des maladies cutanées préexistantes, telles que les dermatoses propres à la grossesse, qui, elles, requièrent une surveillance en raison des risques qu’elles entraînent.

Au vu de ce qui précède, l’idéal est de consulter un médecin ou un dermatologue face à toute anomalie cutanée. Seul un professionnel de santé est en mesure de déterminer s’il s’agit d’un symptôme sans importance ou si, au contraire, une intervention est nécessaire. Voyons ensemble quels sont les changements cutanés les plus communs pendant la grossesse.

Les vergetures

La plupart des vergetures apparaissent au niveau de l’abdomen. Elles sont plus visibles pendant le troisième trimestre de grossesse. On les trouve également sur les seins, les hanches et les fesses.

Ces vergetures roses ou violettes apparaissent au fur et à mesure de la grossesse et augmentent progressivement de taille. Après la naissance, elles disparaissent peu à peu et deviennent donc de moins en moins visibles. Toutefois, dans certains cas, elles ne disparaissent pas complètement. C’est pourquoi il convient de prévenir leur apparition ou d’en prendre soin au moment opportun.

Les facteurs qui favorisent leur apparition sont les suivants : le type de peau, l’élasticité et les antécédents familiaux. Parmi les principales recommandations pour diminuer la probabilité d’apparition, figurent les suivantes :

  • éviter une prise de poids excessive pendant la grossesse
  • augmenter l’application de crème hydratante tous les jours afin de favoriser une bonne élasticité
La Linea Alba
Pendant la grossesse, le changement de poids soudain et les altérations hormonales favorisent l’apparition des vergetures.

Les acrochordons ou fibromes mous

Les acrochordons sont de petites papules pédiculées de couleur marron ou de couleur chair et dont la forme est parfois allongée. Ils apparaissent généralement au niveau des plis du cou, des aisselles ou de la zone sous-mammaire à partir du second trimestre. Un bon nombre d’entre eux disparaissent pendant la période du post-partum. 

L’hyperpigmentation

Ce phénomène concerne généralement les femmes à la peau noire et aux cheveux foncés. Les zones suivantes s’assombrissent : la “linea alba” (une ligne verticale brune qui coupe l’abdomen en deux et qui s’étend de la symphyse pubienne jusqu’à quelques centimètres au-dessus du nombril), la zone péri-ombilicale, les organes génitaux externes et les aréoles.

À partir du cinquième mois, l’aréole mammaire sombre s’élargit et forme une aérole secondaire. Des taches de couleur marron ou jaunâtres peuvent également apparaître sur le front, les joues, le nez ou les lèvres supérieures. C’est ce que l’on connaît sous le nom de masque de grossesse ou encore de chloasma.

Pour éviter ces changements pigmentaires, il est recommandé de ne pas s’exposer longtemps au soleil, d’appliquer une crème solaire avec un indice élevé (50 SPF), de porter un chapeau et des vêtements longs. Pendant les mois qui suivent l’accouchement, ces lésions peuvent disparaître ou s’améliorer, ou encore se transformer en petites taches de rousseur.

Tous ces changements pigmentaires sont la conséquence des altérations hormonales qui surviennent pendant la grossesse. Ces altérations stimulent de manière ponctuelle la production de mélanine, la substance qui colore nos cheveux, notre peau et nos yeux.

Selon cette étude publiée sur International Journal of Dermatology, les changements pigmentaires sont les changements les plus remarqués chez les femmes enceintes. Chez certaines d’entre elles, il est possible d’observer une augmentation de la taille, du nombre et de l’activité des grains de beauté. Généralement, ils s’assombrissent et s’élargissent. S’ils saignent, il faut consulter un dermatologue le plus rapidement possible.

Taches cutanées
Pour atténuer les taches cutanées pendant la grossesse, il est important d’intensifier les mesures de protection solaire.

Les changements vasculaires

Pendant la grossesse, le volume sanguin augmente, une dilatation vasculaire se produit, la perméabilité capillaire augmente et il y a un nouveau système vasculaire. Ces changements au niveau de la circulation sont responsables de l’apparition d’œdèmes des membres, des varicosités, de l’érythème palmaire et des taches rubis.

Pour soulager ces désagréments, il est conseillé de :

  • porter des chaussettes élastiques
  • lever les jambes
  • ne pas passer trop de temps en position debout
  • maintenir une alimentation saine et équilibrée
  • boire de l’eau
  • faire de l’exercice physique modéré

La plupart de ces altérations cutanées disparaissent entre six mois et un an après la grosse. Si elles restent plus longtemps, un dermatologue saura vous indiquer les mesures nécessaires pour les faire disparaître.

L’acné

Cette condition est fréquente pendant la grossesse. Les glandes sébacées de la peau sont stimulées et la production de sébum augmente donc.

L’acné peut survenir à tout moment de la grossesse et peut être légère, modérée ou sévère.

Cet article peut également vous intéresser : L’acné a laissé des marques sur votre visage ? Atténuez-les avec ces 5 masques naturels

Le cutis marmorata

Le cutis marmorata correspond à une décoloration de la peau sous forme de taches pendant la grossesse. Cette décoloration affecte généralement les jambes pendant une exposition au froid.

Elle disparaît généralement pendant la période post-partum. Si ce n’est pas le cas, il convient d’envisager d’autres causes.

La luminosité

Pendant la grossesse, la peau est plus brillante. Cela est essentiellement dû à deux facteurs :

  • la stimulation des glandes sébacées provoque l’augmentation de la production de sébum
  • le flux sanguin augmente au niveau de l’épithélium, ce qui provoque une oxygénation des cellules cutanées

Il est important de prendre soin de sa peau pendant la grossesse

Même si la plupart des changements cutanés pendant la grossesse sont considérés normaux, il est important de maintenir une routine de soins qui inclut des produits spéciaux.

Heureusement, de nos jours, il existe de nombreux traitements pensés pour protéger la peau des femmes enceintes. Consulter un dermatologue est aussi une bonne idée.

  • Wong, R. C., & Ellis, C. N. (1984). Physiologic skin changes in pregnancy. Journal of the American Academy of Dermatology, 10(6), 929–940. https://doi.org/10.1016/s0190-9622(84)80305-9
  • TYLER, K. H. (2015). Physiological Skin Changes During Pregnancy. Clinical Obstetrics and Gynecology, 58(1), 119–124. https://doi.org/10.1097/grf.0000000000000077
  • Muzaffar, F., Hussain, I., Fcps, ., & Haroon, T. S. (1998). Physiologic skin changes during pregnancy: a study of 140 cases. International Journal of Dermatology, 37(6), 429–431. https://doi.org/10.1046/j.1365-4362.1998.00281.x