Les meilleurs conseils pour protéger vos parquets

9 août 2018
Un environnement avec un beau parquet est très confortable et chaleureux. Découvrez comment vous pouvez réussir à faire son entretien facilement pour vous permettrez d'avoir une maison agréable.

Il est important de suivre quelques conseils pour protéger les parquets et prévenir leur usure à cause du piétinement constant.

Cependant, nous devons d’abord passer en revue les caractéristiques de base de ce matériau populaire dans la construction et la décoration des maisons. Cela nous aidera à mieux comprendre la manière la plus efficace pour s’en occuper.

Le bois est l’une des ressources d’origine végétale les plus populaires, surtout parce qu’il est facile à travailler. Bien sûr, c’est une matière organique, on peut donc le recycler. Et, si vous décidez de vous en débarrasser, le bois est biodégradable.

Et parce qu’il n’a pas d’impact négatif sur l’environnement, il ne nuit pas à la croissance de la vie végétale qui l’entoure. En fait, il nourrit le sol et est capable d’abriter la faune.

En d’autres termes, le bois ne génère pas de déchets. Cependant, lorsque vous avez un plancher, un meuble ou tout autre objet en bois, vous souhaitez souvent le conserver le plus longtemps dans le but de profiter d’une atmosphère agréable.

Ainsi, la bonne apparence du bois sera un indicateur que nous adoptons les bonnes mesures.

considérations de base pour protéger les parquets

Aspects fondamentaux à prendre en considération

Lorsqu’il s’agit de protéger les planchers de bois, il y a certaines éléments qu’il faut prendre en compte. Vous n’avez pas besoin d’être un expert en bois.

Il faut prêter un peu d’attention à certains détails :

  • L’origine, naturelle ou artificielle. Les parquets d’origine naturelle sont obtenus directement à partir de troncs d’arbres et sont traités organiquement dans la scierie. Le bois artificiel, par contre, est obtenu à partir de débris naturels (copeaux ou morceaux) et d’autres matériaux (généralement du plastique).
  • Type de bois. S’il est naturel, on le classe comme résineux ou feuillu. S’il s’agit d’un bois artificiel ou commercial, il peut s’agir de fibres, de panneaux de particules ou de contreplaqué.

Lisez aussi  cet article :

Comment réparer des objets en bois ?

Types de bois

Les résineux sont ceux qui proviennent d’arbres à croissance rapide et à feuilles persistantes. Comme le pin, le sapin ou le cèdre.

Ce type de bois est généralement de couleur claire, souple, de texture uniforme et de résistance moyenne. En termes de coût, il est généralement très abordable.

Les feuillus sont ceux qui ont une constitution plus solide et proviennent d’arbres à croissance lente, comme les ormes et les chênes.

Par conséquent, ils sont plus denses, de couleur plus foncée, plus épais, plus durs et plus résistants. Contrairement aux résineux, les feuillus ont plus d’irrégularités. Ce qui les rend beaucoup plus difficiles à travailler.

Ainsi, pour protéger les planchers de bois naturel, il est nécessaire de connaître leurs caractéristiques de base. Origine, type, couleur, épaisseur, texture, dureté et souplesse.

L’emplacement (intérieur ou extérieur) doit également être pris en compte. Car les soins à apporter varient en fonction des facteurs environnementaux.

Une fois que tout cela est clair, vous pouvez décider quels sont les éléments qui vous permettront de renforcer la résistance du matériau.

Comment protéger les parquets ?

Les planchers de bois artificiel ont tendance à avoir une plus grande tolérance à l’humidité. Alors que les planchers naturels sont beaucoup plus sensibles à son action.

Il est donc clair que le bois naturel ne peut pas être traité de la même manière que le bois artificiel. Car vous pourriez l’endommager au point de le rendre inutilisable.

En d’autres termes, les bois artificiels sont généralement traités avec des vernis, des laques ou des teintures, entre autres produits. Ils ont donc tendance à être plus imperméables.

Par conséquent, leur entretien est beaucoup plus facile. On peut les laver avec un peu d’eau et du détergent. Il est important de bien presser la serpillière avant de nettoyer la surface, afin de ne pas trop l’humidifier.

conseils pour protéger les parquets avec de la cire

Les planchers de bois artificiel n’ont pas besoin d’un cirage régulier, mais on conseille d’en prévoir au moins un par an. De cette façon, le bois sera hydraté et les rayures seront estompées. Cela permettra au parquet d’avoir l’air à nouveau brillant au lieu d’être terne et poussiéreux.

Cirage ou vernis pour protéger vos parquets ?

  • Lors du nettoyage, il vaut mieux utiliser des savons neutres ou spéciaux pour le bois.
  • Si le parquet en bois est naturel, il faudra le cirer fréquemment. Idéalement, une fois par mois.
  • Après le vernissage d’un plancher, il est très important de bien le laisser sécher afin que le bois absorbe le produit. Et ainsi éviter que, en marchant sur la surface, il reste des traces de chaussures.
  • Il existe plusieurs types de vernis : avec protection solaire, avec des fongicides, etc. Il n’est pas recommandé de les appliquer tous en même temps, mais d’utiliser un certain type à chaque fois.
  • Si le plancher a trop de rayures, de fissures et de coups, il est préférable de le poncer avant de le traiter ou de le cirer.
  • Pour protéger les parquets (intérieur et extérieur), appliquez des patins spongieux sur les pieds des chaises et des meubles qui bougent plus fréquemment, pour éviter ainsi les rayures.
  • Si le sol est décoloré et s’il est naturel, il est préférable d’utiliser un vernis avec une teinture à base d’ingrédients naturels pour que la finition reste en accord avec la teinte d’origine.
  • Évitez d’utiliser une brosse pour le nettoyage, car cela rend généralement l’usure plus visible en peu de temps. Utilisez plutôt une serpillière en tissu.

Ça pourrait vous intéresser : 

8 nettoyants faits maison pour traiter le bois

Conclusion

Quel que soit le type de bois, son entretien contribuera à prolonger sa longévité et à préserver ses propriétés. Comme nous l’avons déjà vu, il n’est pas nécessaire d’être un expert, mais d’être conscient des propriétés du bois.

Ainsi, il faut prendre du temps et lire attentivement les étiquettes des produits.

Ce n’est pas parce qu’ils sont ‘pour le bois’ qu’ils fonctionnent de la même façon pour tous les types de bois.