Parathymie : tout ce que vous devez savoir

Une personne éclate de rire à un enterrement et tout le monde la regarde de travers. Pourquoi fait-elle cela ? Il se peut qu'elle soit atteinte de parathymie, un trouble de l'humeur avec des causes que nous allons vous révéler dans cet article.
Parathymie : tout ce que vous devez savoir

Dernière mise à jour : 26 juillet, 2021

Rire à un enterrement ou quand un ami nous fait part de sa désolation parce que l’un de ses proches est atteint d’une maladie en phase terminale devrait nous faire penser à une parathymie. Il s’agit d’un trouble de l’humeur dont une personne est atteinte quand elle ressent des sentiments inadéquats dans une situation concrète.

Mais cela ne veut pas dire qu’elle ne soit pas triste quand elle rit à un enterrement, comme dans l’exemple exposé. Cela montre seulement que ce que l’on pense et ce que l’on exprime sont deux choses extrêmement différentes.

Il ne faut ici pas confondre la parathymie avec l’indifférence émotionnelle. Dans le premier cas, la personne ressent les émotions mais est incapable de les exprimer d’une manière adéquate. Avec l’indifférence émotionnelle, la personne ne ressent aucune émotion ou aucune sentiment et n’est pas non plus capable de les exprimer.

Types de parathymie

Pour que nous puissions mieux connaître ce trouble de l’humeur, nous devons parler des trois types de parathymie qui existent. Il est important de les différencier car ils peuvent être confondus entre eux.

Même s’ils se rejoignent sur certains points, ils ont aussi des différences. Nous allons donc les étudier un par un.

1. Parathymie

Ce premier type est celui auquel nous avons fait référence jusque maintenant, d’une façon très générale. Quand la personne est atteinte de cette parathymie, elle est incapable d’exprimer une émotion qui soit en accord avec ce qu’elle ressent.

Ce sont des émotions qui perturbent ceux qui sont autour d’elle car elles ne sont pas en accord avec ce qui est ressenti. C’est comme si quelque chose ne fonctionnait pas bien, comme si quelque chose s’était déconnecté.

Une femme qui exprime ses émotions.

L’expression des émotions suit un processus altéré avec la parathymie : les gens autour de la personne atteinte de ce trouble en sont donc perturbées.

2. Parathymie positive

Un second type de parathymie est la parathymie positive. Quand une personne en est atteinte, elle se retrouve dans un état d’hyperactivité et d’euphorie.

Cet état perdure dans le temps et c’est ce qui le différencie de la phase de manie dans le trouble bipolaire. Avec ce trouble de l’humeur, l’état d’euphorie peut se prolonger et troubler les personnes autour.

Poursuivez votre lecture : Le trouble bipolaire de type 1

3. Parathymie négative

Le troisième type de ce trouble de l’humeur est la parathymie négative. Dans ce cas, c’est tout le contraire de la parathymie positive qui se produit.

La personne exprime un état de tristesse qui se prolonge dans le temps. Nous pourrions aussi la comparer à la phase de dépression du trouble bipolaire. Néanmoins, la personne peut se sentir heureuse ou être heureuse mais ne pas être capable de l’exprimer. La seule chose qu’elle manifeste est une grande tristesse, une mélancolie dont elle ne peut se défaire.

Quelles sont les causes de la parathymie ?

Il existe différentes causes pouvant expliquer l’apparition de ce trouble. La plus habituelle est la schizophrénie, un type de démence. La parathymie peut aussi surgir après un coup ou une blessure sur la tête qui provoque une lésion cérébrale.

Quelles sont les autres causes possibles ? Par exemple, le fait qu’il y ait déjà un trouble de l’humeur, comme le trouble bipolaire, que nous avons déjà mentionné pour comparer la parathymie positive et négative. Cela nous mène à penser que ce trouble de l’humeur apparaît rarement seul.

Symptômes de la parathymie

Les symptômes de ce trouble de l’humeur pourraient se résumer en un seul : l’incapacité à exprimer ce que l’on pense ou ressent réellement. Les personnes autour sont généralement surprises et effrayées car elles ne comprennent pas pourquoi on pleure à un anniversaire ou pourquoi on rit à un enterrement.

C’est une chose qui perturbe, qui entre en conflit avec les connaissances culturelles. La parathymie provoque aussi un malaise et une frustration chez la personne qui en est atteinte.

Les patients atteints de parathymie ne peuvent pas contrôler la façon dont ils expriment ce qu’ils ressentent ou pensent. Ils se retrouvent non seulement rejetés par les autres mais finissent aussi par se rejeter eux-mêmes. La situation conduit à l’isolement et la personne sent qu’elle ne mérite pas d’être avec des gens. L’estime de soi est donc touchée.

Quelques exemples

Nous avons évoqué quelques exemples de parathymie mais nous pensons qu’il est nécessaire d’en prendre plus pour mieux comprendre ce que ce trouble implique. Il est vrai qu’il n’est pas habituel de se retrouver en présence de personnes atteintes de ce trouble mais connaître ses symptômes et savoir ce qu’il provoque chez elles nous aidera à les comprendre si nous en sommes témoins :

  • Une personne explique en souriant énormément qu’elle souffre beaucoup dans sa vie.
  • Quelqu’un raconte qu’il est atteint d’un cancer en phase terminal et se met à rire.
  • La personne exprime une grande tristesse quand on lui dit qu’on l’aime beaucoup.
  • Lors de son propre mariage, elle peut exprimer de la désolation, de la tristesse ou se mettre à pleurer.
Sourire et tristesse.

Comprendre que ces patients n’ont pas la possibilité d’exprimer correctement ce qu’ils ressentent génère de l’empathie. Il est important qu’ils ne se sentent pas isolés.

Comment peut-on la traiter ?

Le traitement le plus adéquat pour la parathymie est le traitement pharmacologique. On prescrit ainsi des antipsychotiques, des antidépresseurs et des anxiolytiques.

Mais cela, en soi, ne suffira pas. Le traitement pharmacologique doit s’accompagner d’une thérapie pour éduquer émotionnellement la personne qui est atteinte de parathymie. Elle apprendra ainsi certaines stratégies pour exprimer ce qu’elle ressent.

Il faut aussi prendre en compte les causes. Une lésion cérébrale, si elle a un bon pronostic, peut ne pas requérir de médicaments. Nous insistons donc sur l’importance de bien comprendre ce trouble.

Si la personne est atteinte de schizophrénie ou d’un trouble de la personnalité, nous devons comprendre davantage ce qui lui arrive. De nombreux troubles sont encore dans l’ombre et les mettre en lumière nous permettra d’être plus compréhensifs avec les autres.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’intelligence émotionnelle pour vaincre les moments difficiles
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
L’intelligence émotionnelle pour vaincre les moments difficiles

Nous allons partager avec vous des stratégies pour que vous puissiez revêtir l'armure dorée et efficace de l'intelligence émotionnelle,



  • Bleuler, E. (1996). La esquizofrenia (1926). Revista de la Asociación Española de Neuropsiquiatría.16(60), 664-676.
  • Lince, B. Á. (2011). La posición depresiva. Desde el Jardín de Freud, (11), 77-92.
  • Melero, M. L. (2018). La indiferencia afectiva como rasgo nocivo de la personalidad. Anuario de derecho penal y ciencias penales71(1), 265-305.