Porter des extensions de cheveux : est-ce risqué ?

29 décembre 2020
Les extensions de cheveux, quel que soit leur type, impliquent des risques pour la santé capillaire. Celles d'usage permanent ou semi-permanent peuvent tout particulièrement provoquer d'importants dommages sur les cheveux.

Les extensions de cheveux sont une technique de beauté qui consiste à ajouter des sections de cheveux naturels ou synthétiques pour rallonger la chevelure ou la rendre plus volumineuse. Même s’il s’agit de l’une des méthodes esthétiques les plus utilisées dans le monde, il faut savoir qu’elle implique plusieurs risques.

Des mannequins comme Naomi Campbell ont déclaré que les extensions de cheveux leur avaient apporté différents problèmes capillaires. Malgré cela, ces rajouts continuent d’être utilisés sans davantage de précautions. Mais pourquoi les extensions de cheveux peuvent-elles engendrer des problèmes ? Que doit-on savoir à leur sujet ? Nous allons vous l’expliquer dès maintenant.

Les types d’extensions de cheveux

Il existe différents types d’extensions pour les cheveux. Elles se différencient selon qu’elles s’accrochent aux cheveux ou au cuir chevelu. De la même manière, les techniques qui s’emploient pour leur fixation déterminent des variations dans leur degré de risque.

Extensions adhésives

Dans ce cas, on utilise une colle spéciale pour fixer les extensions au cuir chevelu. Elles doivent être placées et retirées par un coiffeur et les adhésifs utilisés doivent être hypoallergéniques. Or, ils ne le sont pas toujours.

Extensions en tressant

Il s’agit d’une technique très utilisée, qui est également très nocive pour les cheveux. Elle consiste à faire des couronnes horizontales avec des tresses très fines. Celles-ci sont dissimulées au milieu des cheveux et les extensions se cousent à ces tresses. Le point positif est qu’on n’utilise aucun produit chimique, ni de chaleur. Le côté négatif est que ces extensions engendrent un poids et produisent une forte traction.

Extensions avec anneaux ou agrafes

Ce sont des extensions semi-permanentes, qui sont fixées aux cheveux et durent entre deux et six mois. Avec cette technique, on prend des mèches de cheveux et on les unit à une extension avec un anneau ou une agrafe. Ce procédé doit être réalisé par un coiffeur expert. Il entraîne une forte traction sur les cheveux.

Silicone et kératine

Il s’agit d’une technique similaire à celle des adhésifs, qui consiste à fixer le silicone ou la kératine sur le cuir chevelu pour y accrocher les extensions. Elle doit être effectuée tous les trois ou quatre mois. Pour la fixation, on doit utiliser de la chaleur, de l’air comprimé ou des ultrasons. Ces extensions causent aussi une traction sur les cheveux.

Fixation avec clips

C’est l’option la moins nocive. Les mèches de cheveux qui s’ajoutent ont un ou plusieurs clips qui peuvent s’accrocher aux cheveux. On les retire ensuite, comme on le ferait avec une pince ou une barrette. En général, on n’utilise ces extensions que pour des occasions spéciales et seulement pour quelques heures.

Des extensions de cheveux.

Il existe plusieurs types d’extensions de cheveux. En général, elles causent toutes des dommages, dans une plus ou moins large mesure.

Lisez aussi : 5 coiffures faciles à réaliser en 5 minutes

Quels sont les risques des extensions de cheveux ?

Aucun des types d’extensions mentionnés n’est inoffensif mais, quoi qu’il en soit, les techniques les plus nocives sont celles qui impliquent de les garder plus longtemps. Nous allons dès maintenant vous détailler les risques auxquels vous vous exposez en utilisant ces rajouts.

Chute de cheveux

C’est l’un des risques qui est présent dans presque tous les types d’extensions. Étant donné que celles-ci sont fixées aux cheveux, elles les empêchent de tomber de façon naturelle. Ainsi, au moment où vous les retirerez, il est possible qu’un grand volume de cheveux tombent brusquement.

Irritation mécanique chronique

Les extensions exercent une traction ou une tension sur les follicules pileux. À long terme, ils peuvent finir par être atrophiés et, par conséquent, les cheveux deviendront plus fins. Dans les cas les plus graves, on voit apparaître des plaques alopéciques ou « zones chauves » à plusieurs endroits de la tête. Si les extensions cessent d’être utilisées, le processus est réversible ; sinon, non.

Détérioration

Les extensions peuvent endommager le cuticule du cheveu. Dans un premier temps, cela provoque une diminution de la brillance et de la vitalité des cheveux. Ensuite, on peut les voir devenir plus fragiles et finir par se casser.

Lésions du cuir chevelu

Il existe des cas où les extensions de cheveux produisent des lésions sur le cuir chevelu. Plus particulièrement, il est possible de voir apparaître une folliculite, qui est l’inflammation des follicules pileux. Si cela se produit, des papules rouges surgissent et se remplissent parfois de pus, en entraînant douleur et démangeaisons.

Réaction allergique

Même si ce n’est pas très fréquent, certaines personnes ont des réactions allergiques aux colles utilisées ou aux extensions. Dans ce cas, il faut immédiatement les retirer et consulter un médecin.

Des cheveux secs.

Avec le temps, l’utilisation d’extensions peut aboutir à des cheveux secs et à une chute de cheveux excessive, entre autres problèmes de santé capillaire.

L’utilisation d’extensions de cheveux est-elle recommandée ?

La beauté ne doit pas passer avant la santé. Ainsi, en termes généraux, l’utilisation d’extensions n’est pas recommandée car elles impliquent toutes un risque. Si y avoir recours est vraiment important pour une personne, le plus adéquat est de les utiliser avec modération et uniquement de manière occasionnelle.

Il arrive parfois qu’elles soient utilisées pour dissimuler des types d’alopécie. Néanmoins, il s’agit de cas qui requièrent d’être prudents car certaines techniques ne font qu’empirer la condition et peuvent causer une inflammation et une irritation du cuir chevelu.

Le plus conseillé est de ne pas doubler la longueur des cheveux naturels pour que la traction ne soit pas démesurée. De la même façon, il convient de se rendre chez un coiffeur professionnel pour qu’il vous conseille sur la forme d’extension la plus adéquate, selon votre type de cheveux et la qualité de votre santé capillaire.

Lisez aussi : Pourquoi les cheveux tombent-ils ?

Recommandations pour l’utilisation d’extensions

Si vous décidez d’utiliser des extensions, l’idéal est de choisir celles en cheveux naturels et non synthétiques car elles sont plus simples à laver et entretenir. Il faut aussi mettre en place une bonne routine de soins pour minimiser les effets adverses possibles.

Il n’est pas recommandé de teindre les cheveux pour homogénéiser la couleur car cela pourrait les rendre plus secs. Par ailleurs, il faut utiliser le sèche-cheveux avec modération et vous coiffer délicatement. Pensez-y !

 

  • Restrepo, R. (2010). Anatomía microscópica del folículo piloso. Revista de la Asociación Colombiana de Dermatología y Cirugía Dermatológica, 18(3), 123-138.
  • JIMÉNEZ, M. C., & DE PELUQUERÍA, C. I. C. L. O. F. O. R. M. A. T. I. V. O. PREPARACIÓN DE COSMÉTICOS CAPILARES NATURALES PARA TINTAR Y RECUPERAR EL BRILLO DEL CABELLO, CON ALUMNOS/AS DE FORMACIÓN PROFESIONAL.
  • CABELLO, C. D. C. P. U., DE CABELLO, S. P. C. T., & DEL CABELLO, G. Y. R. G. CUIDADOS ESTÉTICOS PARA EL EMBELLECIMIENTO CAPILAR.