Prunus africanum ou prunier d'Afrique : utilisations, bienfaits et contre-indications

Le prunier d'Afrique est utilisé comme complément pour améliorer la santé de la prostate et du système urinaire. Que dit la science ? Découvrez-le ici !
Prunus africanum ou prunier d'Afrique : utilisations, bienfaits et contre-indications

Dernière mise à jour : 02 décembre, 2021

Prunus africanum, aussi appelé prunier d’Afrique, est un arbre du continent africain qui est distribué dans le monde entier sous forme d’extrait ou de supplément médicinal. C’est un remède bien connu pour les problèmes urinaires, sexuels et prostatiques.

Selon une recherche publiée sur Phytochemistry, les extraits d’écorce de cet arbre concentrent des composés bioactifs, tels que l’acide laurique, l’acide myristique, le n-docosanol, l’acide férulique et le bêta-sitostérol, entre autres. La présence de ceux-ci explique une grande partie de leurs propriétés. Quelles sont donc leurs principales utilisations ?

Prunier d’Afrique : utilisations et bienfaits

Depuis l’Antiquité, le prunier d’Afrique fait partie de la médecine naturelle en raison de ses propriétés intéressantes. De manière générale, on lui attribue des effets antioxydants, anti-inflammatoires et anti-tumoraux. Une grande variété d’études soutiennent ses bienfaits.

Hyperplasie bénigne de la prostate (HBP)

L’une des utilisations les plus connues du prunier d’Afrique est liée à la santé de la prostate. Pour être plus précis, il est utilisé comme adjuvant dans la lutte contre l’hyperplasie bénigne de la prostate ou une hypertrophie de la prostate. Cette pathologie peut entraîner des modifications des habitudes de miction, ce qui est très inconfortable pour les hommes.

À cet égard, une recherche publiée sur The American Journal of Medicine a déterminé que le prunier d’Afrique est un remède modestement efficace pour calmer les symptômes de l’HBP. En particulier, il a permis de réduire les inconforts suivants :

  • Besoin constant d’uriner
  • Miction nocturne (nycturie)
  • Fuite urinaire (incontinence)
  • Inflammation

Ces propriétés ont été étayées par des recherches plus récentes, révélées par Asian Journal of Andrology, qui ont déterminé que les extraits de cet arbre aident à ralentir la croissance des cellules de la prostate et à inhiber l’inflammation.

Problèmes de prostate.
L’hypertrophie de la prostate est fréquente chez les hommes d’un certain âge. Elle génère des symptômes gênants et persistants.


Maladie rénale

En raison de sa capacité à réduire les symptômes urinaires dérivés d’une hypertrophie de la prostate, le prunier d’Afrique est également utilisé comme remède complémentaire pour les maladies rénales. Bien qu’il n’y ait aucune preuve qu’il puisse traiter ces conditions, on pense qu’il pourrait être utile.

Une recherche partagée sur Journal of Nephropharmacology, montre que l’extrait de cette plante est un bon supplément pour améliorer la santé des reins. Sa consommation est associée à une diminution de la douleur, de l’inflammation et des mictions fréquentes. Dans tous les cas, d’autres études sont nécessaires pour corroborer son efficacité dans ces cas.

Prostatite

Les propriétés anti-inflammatoires du prunier d’Afrique ont été exploitées dans le traitement de la prostatite. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une approche de première intention, son administration est associée à la réduction de l’inflammation et de la douleur.

Dans une étude partagée par Urology Journal, diverses plantes ont été examinées dans le cadre du traitement de la prostatie. Parmi celles-ci, le prunier d’Afrique s’est avéré utile, et ce, même par rapport aux antibiotiques.

Cancer de la prostate

Les extraits du prunier d’Afrique ont été étudiés pour leur potentiel antitumoral. Cependant, à ce jour, les enquêtes sont en cours et il n’y a pas de résultats concluants.

Ainsi, il convient de préciser que ce remède à base de plantes n’est pas un traitement anticancéreux de première intention. Compte tenu de la complexité de cette maladie, il est indispensable d’accéder à un suivi médical spécialisé.

Dans cet esprit, voyons ce que disent les études. Une publication de Investigational New Drugs indique que le prunier d’Afrique agit sur les récepteurs des androgènes, responsables de la régulation de la croissance de la prostate. Cela, à son tour, est associé à un risque plus faible de cancer. Une autre étude a donné des résultats similaires.

Anti-inflammatoire et antioxydant

Une grande partie des bienfaits du prunier d’Afrique est attribuée à ses propriétés anti-inflammatoires. Au-delà d’être utile contre l’hyperplasie bénigne de la prostate, il semble agir positivement contre d’autres troubles associés à l’inflammation. De plus, de par son action antioxydante, il aide à inhiber les effets négatifs du stress oxydatif.

Libido

En médecine traditionnelle, ce supplément à base de plantes a été utilisé pour stimuler la libido. À ce jour, il n’existe aucune preuve confirmant cet effet. Cependant, en raison de sa capacité à améliorer la santé de la prostate, il n’est pas étonnant qu’il contribue à une meilleure qualité de vie sexuelle.

Prunier d’Afrique : les effets secondaires possibles

La consommation orale du prunier d’Afrique est considérée comme sûre pour la plupart des adultes en bonne santé, lorsqu’elle est modérée et occasionnelle. Toutefois, chez certaines personnes, les effets secondaires suivants peuvent apparaître :

  • Diarrhée
  • Inconfort digestif
  • Constipation

Son utilisation est déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes. Et ce, car son innocuité dans ces cas précis est inconnue.

Il ne doit pas non plus être utilisé chez les enfants ou les personnes atteintes d’une maladie pré-diagnostiquée. Dans ce dernier cas, il est nécessaire de consulter un médecin avant d’en consommer.

La prostate dans le système reproducteur.
La prostate est liée aux systèmes urinaire et reproducteur.


Dosage et formes

Le prunier d’Afrique est distribué sous forme de gélules ou de pilules. Vous en trouverez facilement dans les herboristeries. La dose suggérée est généralement de 100 milligrammes par jour, par cycle de 6 à 8 semaines.

Le prunier d’Afrique est prometteur contre les maladies de la prostate

Pour le moment, des études ont déterminé que le prunier d’Afrique possède des composés anti-inflammatoires qui agissent de manière bénéfique contre les maladies qui affectent la prostate. On pense même qu’il peut être utile pour les problèmes urinaires.

Dans tous les cas, face à ces troubles de santé, il est nécessaire de consulter un spécialiste. Le professionnel de santé peut encadrer une consommation de ces compléments et, bien entendu, suggérer d’autres approches si nécessaire.

Cela pourrait vous intéresser ...
Orthosiphon : propriétés et contre-indications
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Orthosiphon : propriétés et contre-indications

En médecine naturelle, l'orthosiphon est utilisé comme nettoyant et diurétique. Nous vous invitons à découvrir ici ses principales applications.



  • Kadu CA, Parich A, Schueler S, Konrad H, Muluvi GM, Eyog-Matig O, Muchugi A, Williams VL, Ramamonjisoa L, Kapinga C, Foahom B, Katsvanga C, Hafashimana D, Obama C, Vinceti B, Schumacher R, Geburek T. Bioactive constituents in Prunus africana: geographical variation throughout Africa and associations with environmental and genetic parameters. Phytochemistry. 2012 Nov;83:70-8. doi: 10.1016/j.phytochem.2012.06.001. Epub 2012 Jul 14. PMID: 22795601.
  • Schleich S, Papaioannou M, Baniahmad A, Matusch R. Extracts from Pygeum africanum and other ethnobotanical species with antiandrogenic activity. Planta Med. 2006 Jul;72(9):807-13. doi: 10.1055/s-2006-946638. Epub 2006 Jun 19. PMID: 16783690.
  • Larré S, Camparo P, Comperat E, et al. Biological effect of human serum collected before and after oral intake of Pygeum africanum on various benign prostate cell cultures. Asian J Androl. 2012;14(3):499-504. doi:10.1038/aja.2011.132
  • Gohari AR, Saeidnia S. The role of herbal medicines in treatment of urinary tract diseases. J Nephropharmacol. 2014;3(1):13-14. Published 2014 Jan 1.
  • Papaioannou M, Schleich S, Roell D, Schubert U, Tanner T, Claessens F, Matusch R, Baniahmad A. NBBS isolated from Pygeum africanum bark exhibits androgen antagonistic activity, inhibits AR nuclear translocation and prostate cancer cell growth. Invest New Drugs. 2010 Dec;28(6):729-43. doi: 10.1007/s10637-009-9304-y. Epub 2009 Sep 23. PMID: 19771394.
  • Wilt T, Ishani A, Mac Donald R, Rutks I, Stark G. Pygeum africanum for benign prostatic hyperplasia. Cochrane Database Syst Rev. 2002;1998(1):CD001044. doi:10.1002/14651858.CD001044
  • Carani C, Salvioli V, Scuteri A, Borelli A, Baldini A, Granata AR, Marrama P. Valutazione urologica e sessuologica del trattamento della patologia prostatica benigna mediante Pygeum africanum ad alte dosi [Urological and sexual evaluation of treatment of benign prostatic disease using Pygeum africanum at high doses]. Arch Ital Urol Nefrol Androl. 1991 Sep;63(3):341-5. Italian. PMID: 1723220.