5 conseils qui aident à prévenir le cancer de la prostate

Le cancer de la prostate provoque de nombreuses morts par an. Il a une incidence très élevée et il est donc fondamental de suivre certains conseils pour essayer de le prévenir.
5 conseils qui aident à prévenir le cancer de la prostate

Dernière mise à jour : 22 mars, 2021

Prévenir le cancer de la prostate est essentiel car il représente actuellement l’un des types oncologiques les plus fréquents. Il s’agit d’une pathologie grave, dont l’apparition dépend de nombreux facteurs. Il apparaît généralement chez des hommes de plus de 65 ans.

On ignore, encore aujourd’hui, sa cause exacte. Néanmoins, on sait que certains comportements et certaines habitudes peuvent le favoriser. Même si sa prévention n’est pas toujours possible, il existe des façons de réduire le risque d’en souffrir. Nous allons, dans cet article, vous donner 5 conseils qui aident à prévenir le cancer de la prostate.

Qu’est-ce que le cancer de la prostate ?

La prostate est un organe qui fait partie de l’appareil reproducteur masculin. Elle n’est pas présente chez les femmes. Comme l’expliquent les Centres pour le Contrôle et la Prévention des Maladies, elle a la taille d’une noix et se situe sous la vessie, juste devant le rectum.

La prostate inclut une portion de l’urètre. Sa principale fonction est de produire le liquide séminal. Ce liquide fait partie du sperme et aide à transporter les spermatozoïdes qui viennent des testicules et s’expulsent au moment de l’éjaculation.

Le cancer de la prostate est un type de néoplasie fréquent. Comme n’importe quel autre cancer, il consiste en une altération des cellules. Celles-ci prolifèrent sans contrôle et envahissent les tissus autour d’elles en les endommageant. Cela peut déboucher sur une métastase.

Il est important de souligner la différence entre le cancer de la prostate et une hyperplasie bénigne. Cette dernière est une pathologie fréquente associée à l’âge, au cours de laquelle l’organe grossit. Néanmoins, les cellules n’ont pas de traits cancérigènes.

La prostate chez le médecin.

La prostate est un organe masculin qui se trouve sous la vessie et englobe une partie de l’urètre.

Facteurs de risque de cette maladie

Même si on ne connaît pas la cause exacte du cancer de la prostate, on a pu identifier une série de facteurs qui en augmentaient le risque. Selon les explications des spécialistes de Prostate Cancer Foundation, l’un des plus importants est l’âge.

La majorité des cas se détectent à partir de 65-69 ans. Par ailleurs, au fur et à mesure que l’on vieillit, l’incidence augmente de façon notable. Mais cela ne veut pas dire que les jeunes ne peuvent pas en être atteints.

En outre, avoir des antécédents familiaux est un autre facteur de risque important. Dans ces cas, le cancer apparaît généralement de façon précoce, avant 60 ans.

La race est également déterminante. Les hommes afro-américains présentent une incidence beaucoup plus élevée de cancer de la prostate. Malheureusement, ils ont aussi beaucoup plus de risques d’en mourir.

On a aussi pu voir que le lieu de résidence jouait un rôle. Par exemple, il existe certains pays où le risque augmente, comme aux Etats-Unis. Ceci semble lié aux habitudes et aux caractéristiques de la zone, ainsi qu’à l’exposition à la lumière du soleil ou à l’alimentation.

Conseils pour prévenir le cancer de la prostate et réduire le risque

Comme nous venons de le voir, il existe une série de facteurs qui augmentent le risque et qui ne sont pas modifiables. Un homme ne peut pas modifier son âge, sa race ou sa génétique. Par conséquent, il n’existe pas de façon définitive de prévenir le cancer de la prostate.

Néanmoins, de nombreuses recherches montrent qu’il existe des mesures qui pourraient aider à réduire le risque d’en souffrir. Nous allons vous les détailler dès maintenant.

1. Veiller à l’alimentation

Selon les explications des spécialistes de la Clinique Mayo, l’alimentation est l’un des aspects à prendre en compte au moment de prévenir ce cancer. Il semblerait qu’avoir une alimentation avec un faible contenu en graisse puisse diminuer le risque.

Les produits laitiers semblent également être associés au cancer de la prostate. Les hommes qui en ingèrent beaucoup par jour (comme le fromage, le lait ou le yaourt) ont un plus grand risque d’en souffrir.

Ceci pourrait vous intéresser : À quoi ressemble un examen de la prostate ?

2. Conserver un poids sain pour prévenir le cancer de la prostate

Le poids est un autre des aspects qui semblent influer sur le développement du cancer de la prostate. L’obésité et le surpoids augmentent le risque, c’est-à-dire avoir un indice de masse corporel supérieur à 30.

Le poids a également un lien étroit avec l’alimentation et l’exercice. On recommande donc, dans les cas d’obésité, d’essayer de maigrir en veillant à son alimentation et en évitant le sédentarisme.

3. Exercice

Différentes études expliquent que faire de l’exercice de façon habituelle est l’une des formes de prévention de ce cancer. Mais ce n’est pas tout : l’exercice entraîne d’autres bénéfices, comme améliorer les chiffres de la tension artérielle et les niveaux de cholestérol.

Par ailleurs, comme nous venons de le signaler, il s’agit de l’un des aspects fondamentaux pour perdre du poids. C’est pour cela qu’il est recommandé de faire de l’exercice physique au moins trois fois par semaine avec une intensité modérée. Il faut essayer d’adapter l’activité physique aux conditions de chaque personne.

4. Activité sexuelle pour prévenir le cancer de la prostate

Une autre façon de réduire le cancer de la prostate est l’activité sexuelle. L’organe, comme nous l’avons vu, fait partie de l’appareil génital masculin. Il se charge même de produire une partie du sperme.

Ainsi, avoir des relations sexuelles fréquemment aide à la stimuler. Cela peut servir à éviter des lésions cancéreuses en réduisant l’accumulation de substances à l’intérieur. Néanmoins, il est fondamental que ce soient toujours des rapports sexuels sûrs et sains.

5. Éviter les médicaments et les drogues

Les médicaments et les drogues sont des substances chimiques qui ont tendance à produire des effets nocifs dans l’organisme. Beaucoup s’accumulent et peuvent provoquer des réactions dans les tissus qui, avec le temps, finissent par les endommager.

Des produits laitiers.

Le lait et ses dérivés ont un lien avec le cancer de la prostate, selon certaines études. Quoi qu’il en soit, sa consommation engendre d’autres bénéfices qui surpassent les risques.

Quand faut-il consulter son médecin ?

Actuellement, le cancer de la prostate est très présent dans une grande partie des pays et on réalise des examens minutieux pour pouvoir le diagnostiquer à temps. Il est donc fondamental que les hommes consultent leur médecin avec une certaine fréquence.

Surtout s’il y a des antécédents familiaux de cette pathologie ou si l’on voit apparaître des symptômes, comme une gêne au moment d’uriner, un jet mictionnel interrompu ou un saignement. Il faut faire particulièrement attention chez les personnes de plus de 60 ans.

Souvenez-vous que le cancer de la prostate est très fréquent

Comme nous l’avons vu, le cancer de la prostate est le second type oncologique le plus fréquent chez les hommes. S’il est vrai qu’il n’existe pas de façon définitive de le prévenir, il existe beaucoup de mesures simples pouvant aider à réduire le risque.

Le plus important est d’essayer d’avoir un style de vie sain. L’alimentation, l’exercice et le poids sont des aspects fondamentaux auxquels on doit faire attention. Par ailleurs, il est essentiel de consulter son médecin avec assiduité, surtout si on a des facteurs de risque.

Cela pourrait vous intéresser ...
Résoudre les problèmes de prostate avec la grenade ? Le Prostaphytol peut-il aider ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Résoudre les problèmes de prostate avec la grenade ? Le Prostaphytol peut-il aider ?

En raison de sa teneur en polyphénols provenant de la grenade, le Prostaphytol peut contribuer à améliorer les symptômes des affections de la prost...