Quelle est la substance que Neymar a inhalée lors du dernier match de Qatar 2022 ?

La vidéo de Neymar lors du dernier match du Brésil au Qatar 2022 fait le tour du monde. Quelle substance Casemiro lui a-t-il offerte avant de commencer le match ?
Quelle est la substance que Neymar a inhalée lors du dernier match de Qatar 2022 ?
Leonardo Biolatto

Rédigé et vérifié par le médecin Leonardo Biolatto.

Dernière mise à jour : 09 décembre, 2022

Lors des huitièmes de finale de Qatar 2022, au cours desquels le Brésil et la Corée du Sud se sont affrontés, il y a eu une victoire sud-américaine. Cependant, plus que les buts, une vidéo de Neymar inhalant une substance que lui offrait son coéquipier Casemiro est devenue virale.

Bien entendu, il ne s’agissait pas d’un produit illégal ou d’un produit contraire à l’antidopage sportif. Aucun athlète n’utiliserait une drogue interdite au milieu d’un match sous les caméras.

Neymar souffre d’une blessure qui l’a empêché de rejoindre le terrain pendant la phase des groupes. Certains se sont alors dits que la substance prise était liée a sa guérison. Mais l’explication est plus simple, et nous l’analysons ici.

Quelle a été l’image de la polémique ?

Avant le début du match entre le Brésil et la Corée du Sud, Casemiro s’est approché de Neymar et lui a touché le nez. Puis, il l’a pris dans ses bras.

Les multiples caméras installées dans le stade ont capté la séquence et le moment n’a pas tardé à devenir viral. Comme il s’est matérialisé avant le coup d’envoi, des soupçons ont été soulevés à cet égard.

Puis, en seconde période, Casemiro s’est de nouveau approché de Neymar pour inspecter son nez. Cela s’est produit au milieu d’un ballon arrêté que le Brésil a dû déplacer.

On a su plus tard que Neymar n’avait pas été le seul a inhaler cette substance. Raphinha en a également profité. Mais l’exposition médiatique de Neymar a été plus importante.

Certains pensaient que la FIFA demanderait un contrôle antidopage pour l’attaquant du PSG. Le Brésilien n’a toutefois pas été convoqué pour un test par les organisations officielles, et l’équipe technique brésilienne a déjà tout clarifié formellement.

[/atomik -lu-aussi ]

Quelle est la substance que Neymar a inhalée pendant le match ?

L’entraîneur Zé Mario Campeiz a précisé que la substance que Neymar et Raphinha ont inhalée est un décongestionnant sous forme de pommade. Ce produit est similaire à ce que de nombreux parents donnent à leurs enfants lorsque ces derniers ont un rhume, par exemple.

Ce n’est pas la première fois qu’une telle situation se produit. Lors de la coupe 2018 en Russie, il y avait eu une controverse similaire en raison de scènes similaires enregistrées par les caméras.

Mieux respirer favorise le processus de récupération. Plus le corps est oxygéné, plus vite il peut récupérer. Un athlète s’épuise davantage et met plus de temps à récupérer si l’humidité est trop élevée ou trop basse.

~ Zé Mario Campeiz ~

Les conditions météorologiques du Qatar ne sont pas idéales pour pratiquer des sports de plein air professionnels. La question de l’oxygénation des joueurs pose problème aux instances médicales.

La substance que Neymar a utilisée serait une petite aide pour dégager les voies respiratoires et faciliter l’entrée d’air. On sait que le pourcentage d’humidité dans l’atmosphère est susceptible de modifier la dynamique de l’inspiration et de l’expiration. Sans avoir froid, un joueur peut avoir du mal à respirer lorsqu’il court.

Les décongestionnants sont généralement des substances qui réduisent le flux sanguin vers la muqueuse du nez. La décongestion consiste, en termes simples, à réduire l’accumulation de liquides dans certaines zones.

Décongestionnants nasaux.
Les décongestionnants peuvent se présenter sous forme de spray, de comprimés ou de pommade.

Tous les décongestionnants ne sont pas légaux dans le football

La substance utilisée par Neymar est supposée légale en raison de son usage très public. Mais il faut savoir que pas tous les décongestionnants sont autorisés dans le football professionnel.

De nombreux médicaments commercialisés à cette fin ont été interdits dans le sport, car ils stimuleraient la performance par une voie ergogénique. Tel est le cas de la pseudoéphédrine, courante dans de multiples présentations commerciales en vente libre contre le rhume. Il en va de même pour la diméthylamylamine.

Le problème dans le football est que les décongestionnants présents dans les médicaments contre le rhume stimulent les récepteurs appelés alpha-1. Ces récepteurs sont liés à la constriction des vaisseaux sanguins. Le décongestionnant limite ainsi l’arrivée du sang à la muqueuse du nez.

De plus, l’effet de ces médicaments peut se propager à d’autres organes qui ont les mêmes récepteurs. Pour cette raison, la prudence est de mise lors de leur utilisation. Par exemple, la tension artérielle d’une personne hypertendue peut augmenter en raison de l’effet systémique du médicament.

Vick Vaporub.
Certaines marques commerciales, telles que Vicks ®, ont des produits bien connus pour leur potentiel décongestionnant sous forme de pommade.

La substance inhalée par Neymar pourrait-elle être de l’ammoniac ?

Bien que le personnel médical et les entraîneurs brésiliens aient déjà déclaré que la substance inhalée par Neymar était un décongestionnant légal pour le football, des rumeurs ont circulé selon lesquelles il pourrait s’agir d’ammoniac. Même ainsi, cette substance est également légale.

Toujours en Russie en 2018, il y a eu une controverse à ce sujet. Les images de l’équipe russe inhalant de l’ammoniac avant les matchs ont soulevé des questions chez les téléspectateurs.

Il s’agit simplement d’ammoniac sur un morceau de coton qui est inhalé. Des milliers d’athlètes inhalent cette substance pour se remonter le moral. Il est utilisé depuis des décennies.

~ Eduard Bezuglov, médecin de l'équipe de football russe, en 2018 ~

L’ammoniac n’est pas illégal pour les contrôles antidopage. La raison en est qu’il n’y a aucune certitude qu’il soit efficace pour améliorer les performances sportives.

En théorie, l’inhalation irrite la muqueuse respiratoire et envoie un signal au système nerveux pour augmenter la fréquence des respirations. En respirant plus vite, le cœur augmente le pompage pour compenser et il y aurait une meilleure répartition du sang vers les muscles.

Autrement dit, l’ammoniac inciterait le corps à penser qu’il a besoin de plus d’oxygène et de plus de sang rapidement. Les boxeurs et les haltérophiles professionnels l’utilisent depuis des décennies.

Cependant, il y a des réserves concernant sa sécurité. Certaines recherches scientifiques ont averti que l’ammoniac pourrait masquer les conditions neurologiques et retarder les soins en temps opportun. Notamment dans les sports avec possibilité de blessures au crâne.

[/atomik -lu-aussi ]

Neymar continue, le Brésil continue

Neymar a repris l’activité footballistique en huitièmes de finale après s’être foulé la cheville. La polémique sur la substance qu’il a inhalée va disparaître, car il semble clair qu’il s’agit d’une pratique légale. Les performances sur le terrain nous diront si les joueurs brésiliens sauront contrer le climat qatarien.



  • de Oca Porto, Rodny Montes, Teresa Correa Vidal, and Mario Granda Fraga. “Las efedrinas como estimulantes del sistema nervioso central y su implicación en el deporte.” Revista Cubana de Medicina del Deporte y la Cultura Física 4.1 (2020).
  • Martínez, Franchek Drobnic. “Síntomas de vías respiratorias altas y normativa antidopaje de 2010. La pseudoefedrina: camino de ida y vuelta.” Apunts: Medicina de l’esport 45.167 (2010): 11.
  • McCrory P. Smelling salts. Br J Sports Med. 2006 Aug;40(8):659-60. doi: 10.1136/bjsm.2006.029710. PMID: 16864561; PMCID: PMC2579444.
  • Sofotasiou, Polytimi, Benjamin Richard Hughes, and John Kaiser Calautit. “Qatar 2022: Facing the FIFA World Cup climatic and legacy challenges.” Sustainable cities and society 14 (2015): 16-30.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.