Quelles sont les causes de la peau sèche ?

19 novembre 2020
La peau sèche est une affection très commune parmi la population. Le vieillissement, l'exposition au froid ou à l'action de produits irritants externes sont responsables de la sécheresse cutanée. Découvrez-en davantage dans cet article.

La peau sèche ou xérose est une dermatose courante qui affecte les personnes de différents âges et dans différentes zones du corps. La peau requiert une teneur en eau de 10 à 15 % pour rester souple et intacte. Des valeurs plus faibles affectent donc sa turgescence. Quelles sont les causes de la peau sèche ?

Lorsque la peau est sèche, elle provoque des démangeaisons qui conduisent ensuite à une excoriation et un risque d’infection. Cet effet peut se minimiser en augmentant l’humidité environnementale, en modifiant les produits d’hygiène et en utilisant des émollients pour remplacer les composants lipidiques.

Quelles sont les manifestations de la peau sèche ?

Une peau trop sèche perd beaucoup d’humidité et se déshydrate considérablement. Selon l’American Academy of Dermatology, les signes et les symptômes sont les suivants :

  • Sécheresse avec des ridules plus marquées.
  • Démangeaisons ou prurit.
  • Desquamation fine.
  • Rugosité au toucher.
  • Rougeur.

La peau sèche peut affecter quelconque partie du corps, le plus souvent les mains, les bras et les jambes. Les objectifs de l’hydratation dermatologique sont donc d’améliorer son apparence et sa fonction puisqu’il s’agit d’un organe de grande taille qui remplit de multiples rôles au sein du corps humain.

Une femme avec la peau sèche.

“La peau sèche favorise les infections bactériennes et détruit la barrière de protection.”

Quelles sont les causes de la peau sèche ?

La xérose est une affection commune vécue par des millions de personnes. Elle peut se manifester de façon chronique ou aiguë en réponse à des changements environnementaux, aux soins de la peau ou à une maladie.

La plupart des êtres humains expérimentent à un moment donné les signes d’une peau sèche. Cela peut être attribué aussi bien à des facteurs exogènes qu’endogènes. Voici les plus fréquents et les plus connus.

Les maladies

Le diabète, les maladies de la glande thyroïde et des reins, la dermatite de contact et la dermatite atopique, sont des affections qui entraînent une peau excessivement sèche. Elles affectent le degré d’humidité de la couche cornée et du derme de différentes manières.

Le principal symptôme qui témoigne de cette manifestation est le prurit. Autrement dit, la démangeaison permanente résultant de la sécheresse. Il est donc fondamental de maintenir la barrière cutanée avec des émollients chez les patients souffrant de ces pathologies.

Lisez également : Comment atténuer les symptômes de la dermatite topique ?

Les climats extrêmes, l’une des causes de la peau sèche

Vivre dans des climats plus froids, en particulièrement pendant les mois d’hiver, où l’air extérieur est sec tout comme le chauffage, font que le sang s’extraie du derme. Ou dans les climats secs et chauds, où la chaleur et l’air conditionné évaporent l’eau de la peau. Ce sont tous des facteurs prédisposants.

Dans ce contexte, il est préférable de diminuer les temps de douche et de se laver avec de l’eau tiède. Ensuite, il est fortement recommandé d’appliquer un émollient.

Bains excessifs

Les bains excessifs et fréquents sèchent également la peau. De nombreux produits contiennent des tensioactifs qui extraient et émulsionnent les lipides de la surface cutanée ainsi que les intracellulaires. Cela endommage alors la barrière cutanée à moyen terme.

Par ailleurs, l’exposition aux produits chimiques agressifs détruit aussi la barrière cutanée. La couche protectrice lipidique se perd et les agressions extérieures pénètrent plus profondément.

Le vieillissement

La prévalence de la xérose augmente avec l’âge. Cela est dû à des modifications du processus de kératinisation et de la teneur en lipides de la couche cornée.

Les personnes âgées sont donc plus susceptibles de développer une peau sèche. Avec l’âge, le derme produit moins de sébum, qui est responsable de la douceur et de la jeunesse de la peau. Cela assèche les surfaces et empêche une protection correcte face aux agents irritants.

A l’âge de 40 ans, la quantité de sébum produite par le corps chute de façon drastique. Puis, après 40 ans, la quantité de sébum continue de diminuer, ce qui augmente le risque de peau sèche. Bien qu’elle soit déjà courante, la xérose est une condition qui va se faire de plus en plus fréquente avec le vieillissement de la population.

Le tabagisme, l’une des causes de la peau sèche

Les cigarettes contiennent des substances chimiques nocives qui accélèrent la rapidité de vieillissement de la peau, la rendant ainsi plus sèche.

Par ailleurs, les fumeurs ont la peau du visage sèche et grise avec les rides typiques autour de la bouche. La cigarette augmente effectivement la dégradation du collagène et des fibres élastiques qui forment la structure de base du derme. Cela accélère alors les processus de vieillissement.

Découvrez aussi : Les différents types de rides

Quel est le pH de la peau et comment influe-t-il sur la peau sèche ?

La couche supérieure de la peau humaine se caractérise par un pH de 4 à 6. Ce chiffre indique le degré d’acidité des substances. Il indique également une légère acidification de la couche cellulaire, due aux acides aminés, aux acides gras et au sébum.

Tous ces composants sont des acides et, lorsqu’ils sont présents ensemble sur la peau humaine, ils deviennent une barrière qui prévient la colonisation des bactéries. De même, la barrière lipidique qui se compose d’acides gras libres, de cholestérol et de céramides, fonctionne comme un répulsif à eau.

La plupart des bactéries pathogènes humaines sont inhibées par le pH acide de la surface d’une peau normale. Toutefois, ce bouclier est altéré quand la peau est blessée ou sèche.

Le tissu sous-cutané a un pH physiologique de 7,4. Ce qui favorise la colonisation bactérienne au cas où les barrières ne fonctionnent pas. C’est ce que soulignent ces études réalisées par International Journal of Cosmetic Science. Par conséquent, la xérose devient un facteur de risque pour les dermatites infectieuses.

Hydratation de la peau avec une crème.

“L’usage de crèmes émollientes pour la peau sèche est une mesure recommandée.”

Hydrater la peau sèche

L’idéal pour la peau sèche ou xérose est de prendre des petites douches avec de l’eau tiède et d’appliquer ensuite une crème hydratante. C’est à ce moment que la peau est plus réceptive pour l’absorber et maintenir sa barrière cutanée.

Enfin, la démangeaison est un symptôme classique. Ainsi, en cas de démangeaisons récurrentes, il faut interpréter cela comme une peau déshydratée et lui apporter une hydratation suffisante.

  • Pons-Guiraud A. Dry skin in dermatology: a complex physiopathology. J Eur Acad Dermatol Venereol. 2007;21 Suppl 2:1-4. doi:10.1111/j.1468-3083.2007.02379.x
  • Hashizume H. Skin aging and dry skin. J Dermatol. 2004;31(8):603-609. doi:10.1111/j.1346-8138.2004.tb00565.x
  • Siddappa K. Dry skin conditions, eczema and emollients in their management. Indian J Dermatol Venereol Leprol. 2003;69(2):69-75.
  • Gin, H., et al. “Treatment by a moisturizer of xerosis and cracks of the feet in men and women with diabetes: a randomized, double‐blind, placebo‐controlled study.” Diabetic Medicine 34.9 (2017): 1309-1317.
  • Andriessen A. Prevention, recognition and treatment of dry skin conditions. Br J Nurs. 2013;22(1):26-30. doi:10.12968/bjon.2013.22.1.26
  • Ali SM, Yosipovitch G. Skin pH: from basic science to basic skin care. Acta Derm Venereol. 2013;93(3):261-267. doi:10.2340/00015555-1531
  • Lambers H, Piessens S, Bloem A, Pronk H, Finkel P. Natural skin surface pH is on average below 5, which is beneficial for its resident flora. Int J Cosmet Sci. 2006;28(5):359-370. doi:10.1111/j.1467-2494.2006.00344.x
  • Misery L. Nicotine effects on skin: are they positive or negative?. Exp Dermatol. 2004;13(11):665-670. doi:10.1111/j.0906-6705.2004.00274.x
  • Augustin, Matthias, et al. “Diagnosis and treatment of xerosis cutis–a position paper.” JDDG: Journal der Deutschen Dermatologischen Gesellschaft 17 (2019): 3-33.
  • Yadgar, Ramsin Joseph, and Adam J. Friedman. “Efficacy of a Skin Condition-Adapted Solution for Xerosis and Itch Relief Associated With Aging.” Journal of drugs in dermatology: JDD 15.11 (2016): s91-s94.