Quelques faits amusants et intéressants sur les ronflements

Il y a plusieurs causes à l'origine des ronflements. Apprenez à les détecter pour arrêter de ronfler.
Quelques faits amusants et intéressants sur les ronflements

Dernière mise à jour : 08 novembre, 2021

« Je ne ronfle pas ! » « Mon mari ne me laisse pas dormir avec ses ronflements ! » « Je dois réveiller mon partenaire pour qu’il arrête de ronfler ! » Vous avez sûrement entendu ou prononcé certaines de ces phrases, n’est-ce pas ?

Ces sons qui se produisent pendant le sommeil sont assez étranges, mais aussi plus fréquents que vous ne le pensez. Il vaut donc la peine d’apprendre à les connaître un peu mieux. Découvrez dans les lignes suivantes quelques faits curieux et intéressants sur les ronflements.

Les facteurs qui augmentent le risque de ronflements

Vous savez sans doute que ceux qui dorment sur le dos sont plus susceptibles de ronfler que ceux qui dorment sur le côté ou sur le ventre. Cependant, il existe d’autres caractéristiques qui méritent d’être connues concernant ces bruits nocturnes gênants.

Selon un article publié par National Institute on Aging (NIH), il existe trois facteurs principaux à l’origine des ronflements. Ce sont les suivants :

  • Surpoids
  • Tabac
  • Alcool

Si vous ronflez et que ces facteurs vous parlent, alors prenez-les en considération. En résumé, la clé est de maintenir un mode de vie sain. De plus, ces changements amélioreront complètement votre bien-être.

Les allergies jouent aussi un rôle

Parmi les autres coupables des ronflements, selon les experts, figurent les allergies et les problèmes nasaux. Ainsi, une personne est plus susceptible de ronfler en hiver ou au printemps qu’en été.

Lorsqu’il fait froid, le nez est plus souvent encombré. Et avec l’apparition des fleurs et des jours les plus chauds, le pollen apparaît et, avec lui, les allergies saisonnières.

Couple au lit.

Lisez aussi : Les soucis vous empêchent de dormir ? 6 conseils pour y faire face

Le volume des ronflements

Le volume des ronflements peut être compris entre 50 et 100 décibels. Cela peut sembler étrange, mais ce volume est similaire à celui d’une perceuse pneumatique.

Le ronflement a une très large gamme de fréquences, allant de 60 à 2000 hertz, et peut atteindre des intensités supérieures à 50 décibels.

F. Del Campo Matías et al.

Comment ne pas vouloir quitter la pièce quand notre partenaire ronfle ! C’est comme avoir un chantier tout près de ses oreilles !

L’association des ronflements

Saviez-vous qu’il existe une association sur les ronflements ? Elle existe bien, et elle se trouve en Angleterre. Selon cet organisme, dormir avec quelqu’un qui ronfle peut coûter jusqu’à deux ans de sommeil tout au long de la vie, ainsi qu’être à l’origine de l’apnée du sommeil, de la mauvaise humeur, de l’irritabilité, des problèmes de concentration et des cauchemars.

Les ronflements pourraient donc être ajoutés à la liste des causes de divorce. Plusieurs études ont montré que si l’un des partenaires ronfle, les chances de séparation sont plus importants, ou bien la probabilité de dormir dans des chambres séparées.

Les ronflements : une histoire de famille

La prochaine fois que vous verrez vos parents, demandez-leur s’ils ronflent. Pourquoi ? Parce que les ronflements sont héréditaires. 70 % des personnes qui ronflent ont des parents qui ronflent aussi ou, le cas échéant, des proches comme des oncles ou des grands-parents.

Par ailleurs, on pense souvent que les hommes ronflent plus que les femmes, et c’est bien le cas. Cependant, la différence n’est pas aussi abyssale qu’on le pense. 40 % des hommes ronflent contre 30 % pour les femmes. En continuant avec les pourcentages, 45 % des adultes ronflent au moins une fois par semaine, et 25 % des adultes ronflent entre deux et trois fois par semaine.

Ronflement

Les ronflements des enfants

Si vous avez des enfants en bas âge et que vous constatez que l’un d’eux ronfle beaucoup la nuit, il est préférable de consulter votre médecin. Certaines personnes considèrent que les enfants qui ronflent peuvent présenter des symptômes d’hyperactivité ou du trouble de l’attention.

Cependant, une étude publiée dans les archives argentines de pédiatrie montre que les ronflements ne sont pas une cause directe de l’un de ces problèmes.  S’il s’agit d’un cas isolé, il peut s’agir d’une congestion nasale ou de la conséquence d’une fatigue importante.

Certaines personnes ronflent depuis toujours, mais le bruit est presque imperceptible au cours des premiers mois de la vie. À mesure qu’une personne grandit, le bruit augmente.

Un enfant qui dort.

Chanter pour ne pas ronfler

Une découverte accidentelle a montré que le chant réduit le ronflement pendant le sommeil. Les exercices de chant améliorent et renforcent les cordes vocales et la gorge, empêchant l’air de passer de manière brusque.

Le mérite en revient à une chef de chœur britannique, Alise Ojay, qui a souffert pendant de nombreuses années des ronflements insupportables de son mari. Pour résoudre ce problème, elle lui a proposé d’effectuer une routine de vocalisations de 20 minutes par jour.

Au vu des résultats, elle a contacté par la suite un médecin spécialisé dans les techniques complémentaires. Ce dernier l’a aidée à réaliser une étude auprès de 20 volontaires.

Cependant, si le problème persiste, il est conseillé de consulter un médecin. Aujourd’hui, vous pouvez opter pour une chirurgie pour résoudre ce problème. Être à l’écoute de ses proches est également essentiel, car c’est la seule façon de savoir si vous ronflez… Et la plupart des personnes ne supportent pas les ronflements !

Cela pourrait vous intéresser ...
Les ronflements vous affectent ? C’est le moment de les combattre grâce à 5 remèdes
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Les ronflements vous affectent ? C’est le moment de les combattre grâce à 5 remèdes

Il existe différents remèdes naturels qui, grâce à leurs propriétés médicinales, peuvent être d'une grande utilité si les ronflements vous affecten...