Remèdes naturels pour soulager une entorse de cheville

9 juin 2020
Souffrir d'une entorse de cheville est assez fréquent. Quels traitements complémentaires pouvons-utiliser pour accélérer sa guérison ?

Pour soulager une entorse de cheville, il est nécessaire de suivre une série d’étapes que nous connaissons tous. Utiliser des béquilles, poser un bandage sur le pied voire le plâtrer. Néanmoins, nous pouvons souvent utiliser des remèdes complémentaires pour soulager les douleurs et accélérer le processus de récupération.

Une entorse de cheville est une pathologie fréquente tant chez les sportifs qu’au sein de la population en général. Elle survient après un effort trop important sur les ligaments en provoquant une déchirure. Si on ne la détecte pas de manière précoce, elle peut entraîner une invalidité. C’est pourquoi il est important de se rendre chez le médecin dès que possible.

Remèdes complémentaires pour soulager une entorse de cheville

Les remèdes complémentaires pour soulager une entorse de cheville permettront de soulager la douleur, les gênes et d’accélérer la guérison. Néanmoins, nous devons suivre les indications du médecin. Ces remèdes ne viennent en aucun cas remplacer ce que notre spécialiste peut nous recommander.

Lisez également : Entorse du poignet : en quoi consiste-t-elle ?

Du froid sur la région touchée

Du froid pour soulager une entorse de cheville

La première des options pour soulager une entorse de cheville consiste en la cryothérapie. On l’utilise de manière thérapeutique dans certains cas grâce à des bains contrastes, en réalisant des cryomassages ou en utilisant des coussins froids avec de l’eau qui y circule.

Le froid est une excellente option naturelle pour soulager une entorse de cheville. En effet, en l’appliquant sur la région concernée, les vaisseaux sanguins se rétrécissent. Le froid stimule la sécrétion d’une hormone très importante, la sérotonine. Cela soulage ainsi la douleur et on se sent beaucoup mieux.

Il ne faut jamais appliquer le froid directement sur la cheville. Cela pourrait provoquer des brûlures et faire plus de mal que de bien. C’est pourquoi il est préférable d’utiliser des compresses de froid. Il existe néanmoins d’autres alternatives telles que celles consistant à placer la cheville sous de l’eau très froide.

Soulager une entorse de cheville avec un cataplasme d’Arnica montana

L’Arnica montana est une plante utilisée en médecine naturelle pour soulager les hématomes, les contusions, les douleurs musculaires et les entorses. Nous pouvons la trouver sous forme de gel à appliquer en massage mais aussi sous forme d’huile ou d’herbe.

Utiliser cette plante pour soulager une entorse de cheville nous permettra de profiter de ses effets analgésiques. On réduira ainsi l’inflammation grâce au massage que nous réaliserons sur la région avec l’huile ou le gel. L’Arnica, sous forme d’herbes, peut être utilisée en cataplasme ou sur une compresse.

  • Faites bouillir quelques feuilles d’Arnica montana. Ensuite filtrez et placez les feuilles dans un mortier pour les écraser jusqu’à l’obtention d’une pâte. Cette dernière ne doit pas être trop aqueuse.
  • Préparez une infusion avec l’Arnica montana et trempez-y une compresse. Appliquez directement la compresse sur la cheville. La chaleur augmentera son effet calmant.

Symphytum officinale

Un cataplasme réalisé dans un mortier pour soulager une entorse de cheville

La plante Symphytum officinale fait partie de la médecine traditionnelle pour soulager les symptômes des entorses et des luxations. Nous pouvons toutefois élaborer un cataplasme mais aussi appliquer une compresse trempée dans une infusion chaude de ce remède.

En dépit des remèdes mentionnés, il est important d’appliquer seulement du froid pendant les trois premiers jours. En effet, si nous n’appliquons que du chaud, les vaisseaux sanguins se dilateront. Cela entraînera une inflammation plus importante.

Il faut également garder à l’esprit que nous devons appliquer des compressions à l’aide d’un bandage autour de la cheville et élever la jambe. Ces deux conseils aideront à réduire l’inflammation. Ainsi, si nous appliquons du froid et que nous utilisons ensuite les deux remèdes mentionnés, le traitement sera une véritable réussite.

Une entorse de cheville nous obligera à nous reposer pour une bonne récupération et éviter des problèmes à l’avenir. N’hésitez pas à essayer ces options pour soulager une entorse de cheville si vous en avez besoin. Ainsi, vous n’aurez pas à passer trop de temps en repos et vous pourrez contrôler la douleur et l’inflammation.

 

  • del Puerto Horta, Myrna, Casas Insua, Leivis, & Cañete Villafranca, Roberto. (2013). Usos más frecuentes de Arnica montana. Revista Cubana de Plantas Medicinales18(2), 315-326. Recuperado en 09 de febrero de 2019, de http://scielo.sld.cu/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1028-47962013000200014&lng=es&tlng=es.
  • Madrid de Zito Fontan, L. (2011). Farmacopea Herbolaria y terapia ritual: Una contribución para el estudio de la medicina tradicional de la yunga boliviana. Scripta Ethnologica33.
  • “PLENARIAS”. Vitae, vol. 18, no. 2, 2011, pp. s18-s334. Editorial Universidad de Antioquia.
  • Sanz Pozo, B., Moreno García, A., & Rubio Toledano, L.. (2001). Rotura del tendón de Aquiles: a propósito de un esguince de mala evolución. Medifam11(7), 55-60. Recuperado en 09 de febrero de 2019, de http://scielo.isciii.es/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1131-57682001000700006&lng=es&tlng=es.
  • Waizel-Bucay, José, & Cruz-Juárez, María de Lourdes. (2014). Arnica montana L., planta medicinal europea con relevancia. Revista mexicana de ciencias forestales5(25), 98-109. Recuperado en 09 de febrero de 2019, de http://www.scielo.org.mx/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S2007-11322014000500008&lng=es&tlng=es.
  • Waizel-Bucay, J., Waizel-Haiat, S., & Revilla-Peñaloza, F. (2017, September). Los productos herbolarios, la coagulación sanguínea y la cirugía otorrinolaringológica. In Anales de Otorrinolaringología (Vol. 62, No. 2, pp. 115-142).