Traitement de l’hypothyroïdie

· 25 novembre 2018
Le traitement de l'hypothyroïdie est basé sur une thérapie de substitution dans laquelle de la lévothyroxine est administrée.

Le traitement de l’hypothyroïdie consiste à rétablir la concentration de la thyroxine, une hormone thyroïdienne dite T4.

La T4 a une plus grande demi-vie que la triiodothyronine (T3), c’est pourquoi on l’administre à des patients souffrant dhypothyroïdie.

Qui plus est, une partie dans l’organisme se transforme en T3, il n’est donc pas nécessaire de la remplacer.

Sauf exception, le traitement de l’hypothyroïdie est un traitement à vie. Toutefois, avec une dose appropriée, les patients souffrant de cette maladie peuvent accomplir leurs activités normalement sans aucune limitations.

Le médicament par excellence utilisé pour traiter la maladie est la lévothyroxine dont le dosage prescrit correspond au plus faible dosage capable de rétablir le niveau de T4 chez le patient.

Définir le dosage approprié

Afin de définir le dosage approprié, le médecin effectuera une évaluation du patient en se basant sur son :

  • poids
  • âge
  • histoire clinique

Une fois le dosage définile médecin effectuera d’autres analyses au bout de 6-8 semaines pour mesurer les niveaux de T4 et de TSH dans le sang. La thyréostimuline, dite TSH, est l’hormone de stimulation de la thyroïde produite dans l’hypophyse pour réguler la production des hormones thyroïdiennes.

tube d'une analyse de sang pour diagnostiquer l'hypothyroïdie

Si les analyses ne reflètent pas les conditions physiologiques, le dosage changera jusqu’à l’obtention des résultats recherchés.

« Le médicament par excellence utilisé pour traiter la maladie est la lévothyroxine dont le dosage prescrit correspond au plus faible dosage capable de rétablir le niveau de T4 chez le patient. »

Un patient bien traité présente les caractéristiques suivantes :

  • un poids approprié en fonction de sa taille
  • un niveau de T4 entre 4 et 10 ug %
  • un niveau de TSH entre 0,5 et 5 uUl/m

Considérations

Dans certains cas de figure, un ajustement du dosage prescrit sera nécessaire.

  • Personnes de plus de 60 ans : le dosage prescrit doit être plus faible que celui prescrit pour une personne jeune ; l’ajustement doit se faire de manière graduelle afin de prévenir les problèmes cardiaques.
  • Femmes enceintes : en cas de grossesse, il est probable que le dosage prescrit soit modifié.
  • Bébés, enfants, adolescents : ils doivent être périodiquement soumis à des examens ; le dosage prescrit est plus faible que celui d’un adulte, le poids du patient étant l’un des critères pris en compte pour définir le dosage approprié.
  • Adultes et enfants qui ont eu un cancer de la thyroïde : ces patients doivent prendre de la lévothyroxine afin d’éviter que l’hypophyse produise de la TSH. Sans THS, la thyroïde ne grandit pas, ce qui réduit le risque de récidive du cancer. Ces patients doivent être soumis à des examens médicaux plus souvent afin de prévenir les problèmes cardiaques et les maladies des os.

Consultez cet article : 7 plantes médicinales qui vous aident à prendre soin de votre santé osseuse

échographie pour diagnostiquer l'hypothyroïdie

Recommandations

En cas de traitement de l’hypothyroïdie, il est nécessaire de suivre un certain nombre de recommandations.

  • Si vous décidez de changer de marque de médicament, vous devez prévenir votre médecin afin d’éviter des complications.
  • Il est recommandé de prendre le médicament à jeun. L’alimentation peut interférer dans l’absorption du médicament, surtout lorsqu’il s’agit de plats riches en soja ou en fibres.
  • Même si les symptômes s’améliorent, il ne faut pas arrêter le traitement sans avoir consulté son médecin au préalable.
  • Si vous prenez des compléments alimentaires ou des médicaments qui s’unissent aux acides biliaires, on recommande d’attendre au moins 4 heures avant de prendre le traitement.
  • Les patients souffrant d’hypothyroïdie ont tendance à prendre du poids. Il leur est alors recommandé d’avoir une alimentation équilibrée, faible en matières grasses et riche en fruits et légumes.

Lisez cet article : Découvrez l’alimentation idéale pour vous selon la forme de votre corps

« Une pomme par jour éloigne le docteur. »

-Proverbe-

Si vous êtes sous traitement et que vous remarquez les symptômes énumérés ci-dessous, faites-le savoir à votre médecin :

  • perte rapide de poids 
  • transpiration
  • inquiétude ou tremblements
  • palpitations

Ces symptômes sont les symptômes typiques d’une activité excessive des hormones thyroïdiennes. L’hypothyroïdie peut se manifester si le dosage administré est plus élevé que le dosage requis.

Autres alternatives au traitement de l’hypothyroïdie

Pour certains patients, deux autres options de traitements sont envisageables.

  • Les comprimés de T3 et T4. Ils peuvent provoquer des effets indésirables comme de l’anxiété. Malgré cela, certains patient disent se sentir mieux avec ces deux prescriptions plutôt qu’avec une seule prescription de T4.
  • Des hormones « naturelles » produites avec de la thyroïde sèche de cochon ou de vache. La thyroïde animale sèche peut aider à remplacer l’insuffisance hormonale, mais à l’heure d’aujourd’hui ce traitement ne se prescrit pas souvent. Cette option est peu fréquente car les différents lots de thyroïde animale peuvent produire des quantités de T3 et T4 différentes. Une telle situation compromettrait la santé du patient.