Des traitements simples contre les infections vaginales

· 26 février 2015
En plus d'une excellente hygiène intime, il est primordial que nous surveillions notre alimentation pour ne pas favoriser la prolifération des champignons et des bactéries. Évitez de consommer des sucres et des farines raffinées.

Nombreuses sont les femmes qui souffrent régulièrement d’infections vaginales, et de toute la panoplie de petits problèmes qu’elles entraînent : démangeaisons, brûlures, irritations, flux anormal, etc. Tout cela les affecte énormément tant dans leur vie quotidienne, que dans leurs relations intimes.

Dans cet article, nous allons vous expliquer comment remédier à ce problème en suivant quelques remèdes simples. Nous allons vous présenter un traitement parfaitement naturel, accompagné de petites astuces simples, que vous pourrez réaliser directement chez vous.

Une pincée de bicarbonate de soude

Lorsque qu’une femme est touchée par cette infection, le pH du vagin est altéré. Il est plus acide qu’il ne le devrait.

Une manière très simple de résoudre ce problème, mais qui demande de l’assiduité, consiste à appliquer une pincée de bicarbonate de soude en poudre directement sur les lèvres vaginales.

Ce remède va permettre d’alcaliniser davantage le sexe et de retrouver un pH normal. Cela empêchera ainsi la prolifération de bactéries et de champignons.

Pour votre hygiène intime, n’utilisez pas de savons ou de gels douche conventionnels. Ils altèrent votre pH et peuvent donc créer des infections. Utilisez plutôt des produits naturels et écologiques. Ils contiennent de la glycérine et de l’huile de coco, ou tout simplement de l’eau bouillie avec un peu de bicarbonate.

Lisez aussi : les 7 recettes au bicarbonate de soude pour alcaliniser votre corps.

infections vaginales

Le remède à l’ail

L’ail est le meilleur remède pour combattre les champignons et les parasites, comme nous vous l’avons déjà expliqué dans plusieurs autres articles. Le consommer par voie orale permet de renforcer vos défenses naturelles et de traiter le problème depuis l’intérieur du corps. Mais, il existe une autre manière simple et rapide de l’utiliser directement sans l’ingérer.

Prenez une gousse d’ail crue, pelez-la et piquez-la à l’aide d’une fourchette, pour permettre à ses nutriments de sortir plus facilement. Introduisez ensuite la gousse d’ail dans le vagin, le plus profondément possible.

Pour pouvoir la retirer plus facilement par la suite, vous pouvez l’envelopper dans une compresse stérile. Vous pouvez également imbiber d’huile d’olive  la compresse pour faciliter l’insertion. Laissez les bords de la compresse sortir à l’extérieur pour faciliter davantage l’opération.

Ce traitement se réalise la nuit, avant d’aller vous coucher, durant trois nuits d’affilée. 

ail contre les infections

Les lavements vaginaux

Les lavements vaginaux se réalisent à l’aide d’une poire en silicone, similaire à celle que vous utilisez pour réaliser des lavements intestinaux.

Dans cette poire, mettez le liquide ou la préparation que vous souhaitez, et lorsque tout est prêt, introduisez la canule dans votre vagin, pressez la poire et introduisez le liquide.

Retenez le liquide à l’intérieur de votre sexe durant quelques minutes, puis expulsez-le dans les toilettes. Les liquides que vous utiliserez doivent être tièdes ou à température ambiante.

Avec quels ingrédients pouvez-vous réaliser un lavement ? 

  • Le thym : le thym est une plante médicinale utilisée pour combattre différents types d’infections grâce à ses propriétés antiseptiques qui aident à désinfecter n’importe quelle partie de notre corps, sans altérer son pH. Préparez-en une infusion assez concentrée
  • Le yaourt et l’eau de mer : cette combinaison de deux grands alliés de notre santé est très intéressante. Le yaourt va venir apaiser et renforcer la flore vaginale. Tandis que l’eau de mer va apporter son pouvoir alcalinisant et minéralisant. Le mélange est très simple à réaliser. Une moitié de yaourt nature et une moitié d’eau de mer que vous mélangerez jusqu’à ce que le tout soit homogène.
  • Le vinaigre de pomme non pasteurisé : le vinaigre est également utilisé depuis des siècles pour résoudre les problèmes de santé des femmes, car il est économique et très facile à trouver. Il n’aide pas seulement à combattre les agents pathogènes, mais il permet également de rendre la flore vaginale plus saine. Pour cela, le vinaigre doit être écologique et fermenté naturellement, c’est-à-dire non pasteurisé. Il peut être assez difficile, de nos jours, d’en trouver. Mélangez-en deux cuillères à soupe dans un litre d’eau.
  • Le supplément de flore bactérienne (lactobacillus) est habituellement consommé de manière orale. Mais, ces capsules peuvent aussi être vidées dans de l’eau pour réaliser un lavement vaginal. Leur action sera beaucoup plus rapide et directe.

Conseils supplémentaires contre les infections vaginales

Comme nous vous l’expliquons régulièrement, si vous voulez résoudre un problème de santé de manière naturelle, plusieurs aspects sont à prendre en compte.

Il faut avoir une bonne alimentation, ne pas prendre de mauvaises habitudes de vie et suivre scrupuleusement les traitements naturels, sous la supervision d’un médecin.

Quant aux infections vaginales, il est essentiel d’éviter d’inclure dans votre alimentation du sucre blanc et des farines raffinées. 

D’un autre côté, consommez de l’huile d’onagre et de bourrache, de manière directe ou en capsule. En effet, elles apportent des acides gras oméga 6.