Une augmentation de la fréquence cardiaque pendant le sport est-elle normale ?

L'activité physique augmente la demande énergétique de nos muscles, ce qui fait travailler le cœur plus fort. Apprenez-en plus ici sur l'augmentation de la fréquence cardiaque pendant le sport.
Une augmentation de la fréquence cardiaque pendant le sport est-elle normale ?

Dernière mise à jour : 06 octobre, 2021

La fréquence cardiaque (FC) correspond au nombre de battements du cœur par unité de temps, c’est-à-dire au nombre de battements par minute (bpm). La valeur moyenne normale au repos est de 60-100 bpm.

La fréquence cardiaque peut varier – elle peut être plus élevée ou plus basse – en fonction des besoins de l’organisme. Au repos, par exemple, il y a différents facteurs de conditionnement : la génétique, le sexe, l’âge, l’état psychologique, la condition physique, la posture, l’altitude, la température ambiante et le tabagisme, entre autres.

Il s’agit d’une information très utile pour connaître rapidement et facilement le fonctionnement de notre cœur. Elle nous permet également de connaître l’intensité de l’exercice que nous faisons.

Il a été démontré que l’exercice physique quotidien réduit la fréquence cardiaque au repos. Cette diminution nous permet d’améliorer notre qualité de vie et d’avoir une meilleure condition physique : notre cœur travaille moins fort au quotidien, car il est “mieux entraîné”.

Mais comment la fréquence cardiaque est-elle affectée pendant le sport ? C’est ce que nous allons voir ci-après.

Pourquoi la fréquence cardiaque augmente-t-elle pendant le sport ?

Le cœur et les poumons sont les principaux organes du corps impliqués dans l’exercice physique. Les poumons sont responsables de l’échange d’oxygène (O2) et de dioxyde de carbone (CO2). Ils apportent de l’O2 pour augmenter la fonction musculaire et éliminent le CO2 comme déchet organique de notre corps.

Dans le cas du cœur, celui-ci pompe du sang riche en oxygène vers les muscles pour leur fournir l’énergie nécessaire. Il permet ensuite au sang chargé de CO2 d’être transporté vers les poumons pour y être expulsé.

Lorsque nous faisons de l’exercice, nos muscles doivent travailler davantage. Par conséquent, le corps doit consommer de l’oxygène et rejeter du CO2 en plus grande quantité. Nous sommes confrontés à une augmentation de la demande d’énergie.

Fréquence cardiaque.

Les conséquences de l’exercice

En raison de ce qui précède, une augmentation du pompage cardiaque est nécessaire pour permettre aux muscles d’effectuer leur activité normalement. Et tout comme la fréquence cardiaque augmente, le nombre de respirations augmente également, afin d’aider le cœur pendant l’activité physique.

Comme nous le disions dans l’introduction, au repos, la fréquence cardiaque se situe généralement entre 60 et 100 bpm. Pendant l’exercice, le nombre normal de battements cardiaques oscille entre 120 et 160 bpm.

La fréquence cardiaque maximale que le cœur peut atteindre lors d’un effort maximal dépend de l’âge et peut être estimée par une formule. Fréquence cardiaque maximale = 220 – âge.

Les symptômes normaux de l’accélération de la fréquence cardiaque et de la respiration pendant le sport

L’activité physique produit différents symptômes dans le corps. Ce sont les suivants :

  • Vous commencez l’activité sans remarquer une augmentation du rythme cardiaque ou du travail respiratoire.
  • Après quelques minutes, les muscles peuvent ressentir des picotements et une lourdeur dans les jambes.
  • La respiration augmente progressivement. Vous pouvez constater un essoufflement, une fatigue, une toux ou une respiration sifflante (bruit de sifflement lorsque l’air passe dans la gorge).
  • Votre rythme cardiaque est plus rapide et plus fort que d’habitude. 
  • Vous remarquez une légère douleur, une sensation d’oppression dans la poitrine ou des palpitations.
  • La sensation d’inconfort au début de l’exercice peut se stabiliser, voire disparaître. L’activité peut ainsi se dérouler normalement.
Calcul de la fréquence cardiaque.

Quand faut-il s’inquiéter ?

Dans certains cas, la fréquence cardiaque pendant l’exercice augmente plus qu’elle ne le devrait, ce qui peut être le signe d’un problème cardiaque. En outre, un retour tardif à une fréquence cardiaque normale après une activité peut également être le signe d’un problème cardiaque.

Si l’augmentation prolongée de la fréquence cardiaque est associée à un essoufflement, une maladie respiratoire peut être présente. Il est alors utile d’utiliser des moniteurs de fréquence cardiaque (par exemple, un bracelet) pour surveiller nos battements de cœur par minute et pour contrôler notre respiration pendant et après un exercice physique.

La fréquence cardiaque pendant le sport : que faut-il retenir ?

Une augmentation de la fréquence cardiaque pendant le sport est tout à fait normale. Toutefois, il est important de faire attention aux signes d’alerte qui peuvent indiquer un problème cardiaque ou respiratoire. Face à ces symptômes, il est primordial de consulter un médecin.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les mythes sur la nutrition sportive
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Les mythes sur la nutrition sportive

La nutrition sportive est entourée de nombreux mythes. À de nombreuses occasions, ceux-ci peuvent mettre en danger la santé de l'athlète.