10 clés pour se déconnecter du téléphone portable

13 avril 2020
L'utilisation du téléphone portable peut être préjudiciable à la santé si elle devient une dépendance. Dans cet espace, nous vous donnons donc 10 clés pour vous déconnecter de votre téléphone portable et augmenter votre bien-être.

Ces 10 clés pour se déconnecter du téléphone portable vous seront très utiles si vous prévoyez de partir en vacances ou si vous avez simplement l’impression de ne plus pouvoir supporter le stress. Ce n’est pas une coïncidence si tant de gens, pensant à leur santé mentale et émotionnelle, ont décidé de commencer à se « désintoxiquer » de tant de technologies, au moins pour quelques heures.

L’utilisation des téléphones portables peut être si absorbante qu’elle élimine toute minute de calme, puisque des notifications arrivent des réseaux sociaux ou de nos boîtes mails en permanence. Alors même que la journée de travail est terminé, notre portable continue à envoyer des alertes et à nous priver de temps pour les loisirs ou le partage avec d’autres.

Sur cette base, des études ont souligné que l’utilisation des téléphones portables, et de nombreux appareils technologiques, finit par devenir une routine obsessionnelle qui inclut un rituel compulsif de vérification à chaque minute. Voyons ce que nous pouvons faire pour contrecarrer cette situation.

Pourquoi se déconnecter du téléphone portable ?

La grande quantité d’informations fournies par la technologie impose de nouveaux défis pour la gérer et que cela n’implique pas de risque pour la santé. Les nouveaux comportements qui découlent de l’utilisation de la technologie ne sont pas toujours sains.

Les recherches dans ce domaine le montrent. De nouveaux termes apparaissent au fur et à mesure que les technologies se perfectionnent. Par exemple, la nomophobie – ou la peur irrationnelle de quitter la maison sans téléphone portable – qui génère de l’anxiété chez ceux qui en souffrent.

Il y a aussi le besoin constant de vouloir savoir ce que font les contacts. Ce phénomène est connu sous le nom de FOMO. Il s’agit de l’acronyme anglais de fear of missing out : la peur de manquer ou de passer à côté de quelque chose.

Par conséquent, malgré les avantages des appareils, il est souvent nécessaire d’apprendre à se déconnecter. Nous allons partager avec vous 10 clés de déconnexion de votre téléphone portable qui vous aideront à mener une vie sans stress une fois que vous les aurez appliquées.

Découvrez : Comment bien gérer le stress

10 clés pour se déconnecter du téléphone portable

Une femme s'arrivant pas à se déconnecter du téléphone portable

1. N’ayez que des applications essentielles

Comme le calendrier, par exemple. Eliminez celles qui ne font que vous voler votre énergie en vous abondant de notifications. Pour choisir ce que vous devez garder ou non, réfléchissez froidement à la façon dont vous utilisez chacune d’entre elles.

2. Se déconnecter du téléphone portable : partagez le défi avec quelqu’un d’autre

Cela peut être votre partenaire. Si vous avez quelqu’un à vos côtés, vous vous sentirez peut-être plus motivé. Ainsi, au lieu de faire attention à votre téléphone portable, vous pouvez planifier des sorties ensemble, ou pratiquer des activités de loisirs.

Une idée qui aide beaucoup est d’appliquer la règle selon laquelle, lorsque vous êtes à l’extérieur de la maison, les portables doivent rester silencieux. Ainsi, vous pourrez profiter de moments d’amour tout en renforçant votre relation.

De plus, le fait d’être constamment à l’affût des notifications suscite souvent des inquiétudes et nous fait passer à côté de choses intéressantes qui se produisent dans la vie de tous les jours.

3. Évitez la synchronisation des comptes

Fixez un horaire Lorsque vos comptes de messagerie professionnelle sont synchronisés, il est plus difficile de se déconnecter, car il y aura toujours un client absent à la dernière minute ou quelque chose à régler.

Respectez un horaire et lorsque vous quittez le bureau, laissez tout votre travail derrière vous, jusqu’au lendemain. Cela vous permettra également de profiter davantage de votre temps de repos.

Vous pouvez lire : La technologie est-elle véritablement bénéfique pour la santé ?

4. Se déconnecter du téléphone portable : laissez le téléphone de côté

Se déconnecter du téléphone portable en le laissant de côté

Il n’est pas nécessaire de l’avoir sur la table lorsque vous allez dîner, ni de l’avoir sur vous quand vous vous déplacez chez vous. Laissez-vous aller et profitez de votre repas, faites une lecture, prenez une tasse de thé et consacrez-vous du temps.

Gardez à l’esprit que si quelque chose d’urgent se produit, vous le saurez de toute façon, parce qu’en ce siècle, nous ne sommes jamais complètement isolés.

5. Fixez des horaires pour l’utilisation de votre téléphone portable

Bien sûr, vous aurez toujours quelque chose à résoudre ou à revoir. Prenez donc un moment pour votre téléphone et laissez-vous aller. Ainsi, comme nous savons que nous devons nous reposer pendant plusieurs heures, nous pouvons aussi consacrer un moment précis à l’utilisation du portable, le vérifier et ensuite nous joindre à d’autres activités.

6. Se déconnecter du téléphone portable : mettez-le sur silencieux

Si le téléphone ne vibre pas ou ne produit pas de sons, vous pouvez être distrait par d’autres activités et être pleinement présent. Votre esprit y sera concentré, sans penser à autre chose. Misez sur cette option régulièrement, surtout à l’heure du coucher.

7. Utilisez un réveil traditionnel

Évitez d’utiliser votre téléphone portable comme réveil. Cela vous permettra de vous réveiller et de rester au lit quelques minutes, si vous le souhaitez, complètement détendu, sans ressentir le poids de toutes les notifications en attente.

8. Se déconnecter du téléphone portable : faites quelque chose de différent

Apprenez une langue, écrivez un livre, peignez un tableau ou faites ce dont vous avez toujours rêvé. Pour ce faire, vous devez prendre un moment pour laisser de côté le téléphone. Certaines personnes peuvent passer des heures de leur vie à partager des blagues ou des nouvelles. Autant de moments qu’elles pourraient consacrer à d’autres choses qui les passionnent.

9. Mettez-le en mode avion

C’est une bonne option lorsque vous pratiquez un sport ou faites autre chose. Lorsque vous avez terminé, vous pouvez quitter le mode avion et tout vérifier.

10. Se déconnecter du téléphone portable : éteignez-le

Si vous avez encore du mal à vous déconnecter de votre téléphone, il suffit de l’éteindre et de réfléchir à la façon dont vous utilisez l’appareil.

Pour finir

Si après avoir pratiqué ces 10 astuces pour vous déconnecter du portable, vous sentez que vous ne pouvez pas, alors il est temps de demander l’aide d’un psychologue, car vous souffrez peut-être d’une dépendance.

Le plus important, c’est de rester calme. Au début, vous aurez peut-être du mal à vous déconnecter de votre téléphone portable. Petit à petit, vous vous rendrez compte que vous pouvez vous en passer.

Pratiquez la pleine conscience ou le yoga pour apporter de l’immobilité dans votre vie. N’oubliez pas que le plus important est d’être en paix avec vous-même.

 

  • Carbonell, X., Fúster, H., Chamarro, A., & Oberst, U. (2012). Adicción a internet y móvil: Una revisión de estudios empíricos Españoles. Papeles Del Psicologo.
  • Chóliz Montañés, M., & Villanueva Silvestre, V. (2011). Evaluación de la adicción al móvil en la adolescencia. Chóliz Montañés, Mariano ; Villanueva Silvestre, Verónica. Evaluación de La Adicción Al Móvil En La Adolescencia. En: Revista Española de Drogodependencias, 2011, Vol. 36, No. 2: 165.
  • PEDRERO PÉREZ, E. J., RODRÍGUEZ MONJE, M. T., & RUIZ SÁNCHEZ DE LEÓN, J. M. (2012). Adicción o abuso del teléfono móvil . Revisión de la literatura . Mobile phone abuse or addiction . A review of the literature . Adicciones.
  • Sánchez-Carbonell, X., Beranuy, M., Castellana, M., Chamarro, A., & Oberst, U. (2008). La adicción a Internet y al móvil: ¿moda o trastorno? Adicciones. https://doi.org/10.20882/adicciones.279
  • Sanchez-Carbonell, Xavier;Beranuy, Marta; Castellana, MOntserrat; Chamarro, Ander; Oberst, U. (2008). La Adiccion a Internet y al móvil. Adicciones.