Les 11 clés d’une alimentation anti-inflammatoire

· 1 novembre 2018
Vous souffrez d'inflammation chronique ? Si c'est le cas, il est temps d'adopter une alimentation anti-inflammatoire afin d'améliorer votre état de santé. Découvrez ici tous les aspects à prendre en compte.

Une alimentation anti-inflammatoire aide à préserver sa santé. Certaines mauvaises habitudes, telles que la consommation d’alcool ou de drogues, une mauvaise alimentation, et un mode de vie sédentaire peuvent provoquer une inflammation chronique dans les cellules.

Une inflammation chronique n’a rien à voir avec une simple inflammation qui peut se soigner à l’aide de glaçons, de crèmes et de médicaments.

L’inflammation chronique des cellules a pour conséquence l’apparition de maladies graves, telles que le développement de tumeurs, le diabète, la sécrétion nasale, les allergies, la chute des cheveux ou encore l’arthrite.

Il est alors vital d’adopter une alimentation saine. Une consommation excessive d’aliments gras, d’aliments transformés, de sucres raffinés, de céréales et de farines raffinées va à l’encontre des principes d’une bonne alimentation.

L’alimentation anti-inflammatoire n’inclue pas ces produits toxiques afin de garantir le fonctionnement optimal du tissu cellulaire.

La relation entre l’inflammation chronique et l’alimentation

Une inflammation banale correspond à une réaction défensive du corps après une piqûre, une brûlure ou un coup.

On parle d’inflammation chronique lorsque l’organisme répond à différents stimuli par une inflammation. Malheureusement, cette inflammation attaque les tissus du corps, ce qui endommage les cellules.

Cela peut déboucher sur les deux problèmes suivants : intolérances alimentaires et mauvaises digestions.

L’alimentation joue alors un rôle très important. Vous vous demandez comment ? C’est très simple : il est possible d’adopter une alimentation qui exclue les aliments qui favorisent les inflammations aussi bien de manière directe que de manière indirecte.

Alimentation anti-inflammatoire : qu’est-ce que c’est ?

Le nom même de ce régime alimentaire indique clairement ce dont il est question. Une alimentation anti-inflammatoire a pour but de prévenir et de soulager l’inflammation chronique des cellules.

Il ne s’agit pas d’un régime strict en vue de perdre du poids ni d’un régime à court terme. Il s’agit d’une proposition nutritionnelle qui vous aidera à remplacer les mauvaises habitudes alimentaires par d’autres beaucoup plus saines.

Grâce à ce régime alimentaire, vous jouirez d’une meilleure santé physique et mentale. Les quatre principes de base d’une alimentation anti-inflammatoire sont les suivants :

  • grandes quantités de graisses saines, de légumes pour leur eau et leurs fibres, et de fruits ;
  • consommation importante d’aliments dits antioxydants ;
  • consommation limitée de protéines d’origine animale, à l’exception du poisson bleu ou des protéines issues de poissons gras ;
  • faible consommation d’aliments transformés.

Lisez aussi : Que se passe-t-il dans notre corps si nous n’évacuons pas les gaz ?

Les 11 règles fondamentales d’une alimentation anti-inflammatoire

La nutritionniste et coach santé de renom, Beatriz Larrea, a énuméré pour le magazine Vogue Espagne les 11 clés fondamentales d’une alimentation anti-inflammatoire.

1. Variez les aliments

La spécialiste assure qu’il est très important de ne pas consommer un même aliment quotidiennement, aussi bon pour la santé soit-il. Vous éviterez ainsi que votre corps sature.

2. Consommez des probiotiques

Les probiotiques sont de bonnes bactéries qui exercent une action positive pour l’équilibre intestinal.

Vous trouverez ces bactéries dans certains ingrédients, tels que le kéfir, les aliments fermentés, et les produits à base de soja. Les probiotiques se trouvent également sous forme de compléments alimentaires.

3. Buvez de l’eau tiède avec le jus de la moitié d’un citron à jeun

Cette boisson stimule le métabolisme et purifie le foie.

Vous pouvez également ajouter du vinaigre de pomme, du gingembre, ou encore du curcuma.

4. Incluez des oméga-3

Consommer des oméga-3 dans le cadre d'une alimentation anti-inflammatoire

De nombreux aliments contiennent ce nutriment.

C’est le cas des graines de chia, des algues, du saumon, de l’huile d’olive, des fruits secs, du chanvre, des sardines, des anchois, de l’avocat, entre autres.

5. Buvez des infusions quotidiennement

Le thé vert, le thé matcha, et le thé au gingembre sont les infusions les plus recommandées.

Ces boissons contiennent toutes de nombreux antioxydants et possèdent d’importantes propriétés anti-inflammatoires.

6. Ne sautez pas de repas et dînez tôt

Il est essentiel de consommer tous les repas essentiels de la journée et de favoriser le jeûne nocturne.

La spécialiste explique qu’il est nécessaire que l’estomac se repose entre dix et douze heures afin que les cellules se régénèrent.

7. Évitez les aliments suivants

  • sucres raffinés
  • farines raffinées
  • sels raffinés
  • consommation excessive de produits laitiers
  • boissons rafraîchissantes (sodas)
  • aliments transformés
  • hydrates de carbone raffinés
  • charcuterie
  • viandes rouges

8. Privilégiez les aliments naturels

Les aliments dits naturels sont les aliments frais et entiers aux nombreuses couleurs.

Évitez les produits transformés qui contiennent des quantités exorbitantes de substances chimiques.

9. Privilégiez la viande bio

Privilégier la viande bio dans le cadre d'une alimentation anti-inflammatoire

Vous serez ainsi sûr que la viande que vous achetez n’a pas été traitée avec des hormones ni avec des antibiotiques.

10. Évitez les antibiotiques

Évitez autant que possible la prise d’antibiotiques, car, selon la spécialiste, « ce sont les substances qui endommagent le plus la flore intestinale ».

11. Faites de l’exercice

Il est important de pratiquer des exercices de force et de résistance en plus des exercices cardiovasculaires.

Lisez aussi : Le jeûne intermittent pour perdre du poids et renforcer la santé

Vous venez de découvrir tous les aspects d’une alimentation anti-inflammatoire. Il s’agit d’un régime sain et facile à mettre en pratique.

Ayez à l’esprit que l’idéal est d’adopter cette alimentation à vie et non à court terme comme s’il s’agissait d’un régime spécifique pour atteindre un objectif particulier.

Cette décision ne vous apportera que des bienfaits : vous vous sentirez mieux, vous aurez plus d’énergie, et votre organisme sera de plus en plus sain.

Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à consulter un spécialiste.