11 meilleurs endroits pour les nomades numériques

Europe ou Asie ? Nord ou Sud du monde ? Choisir une ville pour vivre et travailler à distance est une décision très importante. Passons en revue quelles sont les villes idéales pour les nomades numériques.
11 meilleurs endroits pour les nomades numériques

Dernière mise à jour : 14 décembre, 2021

Les nomades numériques sont les personnes qui travaillent à distance et de manière indépendante partout dans le monde. Le télétravail s’est développé ces derniers temps et il semble que ce soit une tendance mondiale qui va continuer à augmenter. Si vous faites partie de ce groupe, vous voudrez peut-être savoir quels sont les meilleurs endroits pour les nomades numériques.

Bien qu’au début, il puisse sembler difficile de combiner travail et loisirs, avec le temps, il est possible d’atteindre un bon équilibre. L’un des principaux attraits d’être un nomade numérique est de parcourir le monde tout en générant vos revenus. Passons en revue les fonctionnalités que ces sites doivent avoir et celles qui sont les plus choisis.

Les meilleurs endroits pour les nomades numériques : où et pourquoi

En général, les nomades numériques ne sont pas très exigeants lorsqu’il s’agit de choisir leur prochaine destination pour vivre et travailler pour une durée indéterminée. Cependant, il semble que tout le monde cherche son nouveau lieu de résidence pour offrir sécurité, excellente connexion Internet, faible coût de la vie et une grande variété d’activités de loisirs.

Dans ce contexte, nous avons sélectionné 11 villes du monde entier qui semblent être parmi les plus choisies par les télétravailleurs.

1. Belgrade

La capitale de la Serbie, située au sud-est de l’Europe, est l’une des options privilégiées par les travailleurs nomades. Elle offre une vie sociale en mouvement constant, des activités culturelles plus qu’intéressantes et des tarifs très avantageux.

C’est un endroit qui attire de nombreux télétravailleurs, il est donc très probable que vous rencontriez des personnes dans la même situation. On parle d’une dépense mensuelle d’environ 850$ entre le loyer et les autres frais.

Belgrade en Serbie pour les nomades numériques.
Belgrade fait partie des villes les plus choisies par les nomades numériques, car son coût de la vie est bas.

2. Budapest

Les paysages urbains et ruraux offrent un environnement particulièrement inspirant pour ceux qui sont engagés dans l’art, le design ou l’écriture. L’ancien rencontre le moderne et les idées apparaissent rapidement dans l’esprit des nomades numériques les plus créatifs.

En revanche, le coût de la vie à Budapest se situe dans la moyenne par rapport aux autres villes européennes (1500 dollars par mois). Le système de transport public est fiable et accessible et la connexion Internet plus qu’efficace.

3. Cracovie

Dans la continuité des villes d’Europe, nous vous proposons ce bijou si vous souhaitez passer une saison de travail et de loisirs qui se complètent parfaitement. C’est un endroit très bon marché qui offre une grande variété d’activités culturelles, ainsi qu’une vie nocturne active.

Son seul défaut est que l’hiver est long. Donc, si vous n’aimez pas le froid, Cracovie ne serait pas votre meilleure option.

4. Lisbonne

L’un de nos préférées car elle a tout pour plaire : plage, centres culturels, gastronomie exquise, architecture et beaucoup de vie sociale. De même, la technologie est bien développée pour le travail des nomades numériques. Le coût de la vie peut atteindre 1 500 $ par mois.

5. Prague

Bien qu’elle ne soit pas la moins chère (1900 dollars par mois), c’est l’ une des villes les plus belles et attrayantes d’Europe pour vivre et travailler. Chaque recoin de la ville cache quelque chose à découvrir et qui servira de source d’inspiration. La connexion Internet est excellente et le niveau de vie est très bon.

6. Bangkok

Nous partons en Asie et nous commençons par l’un des favoris de ceux qui choisissent ce continent pour travailler, vivre et voyager. Le coût de la vie baisse et nous amène à environ 1 000 $ par mois.

La capitale thaïlandaise est presque parfaite pour les travailleurs à distance, car Internet atteint un bon débit, il y a des espaces de coworking, la nourriture est excellente et elle offre une sécurité à ses habitants.

7. Chiang Mai

Située au nord de la Thaïlande, cette ville a un coût de la vie mensuel moyen de 500 $. C’est vraiment un site très approprié pour les nomades numériques car il répond aux exigences les plus demandées par ce type de travailleurs. Il y a des cybercafés avec un bon internet, une gastronomie variée et accessible et des activités culturelles sont toujours à l’ordre du jour.

8. Hôi An

Cette ville offre non seulement une vie tranquille, mais sa diversité culturelle et géographique en a fait l’une des villes les plus recherchées par les télétravailleurs à travers le monde. Elle se distingue par sa grande variété de cafés et d’espaces de coworking. Côté économique, on parle d’un coût de la vie de 600$ par mois.

9. Taipei

Située à Taïwan, la ville de Taipei fait partie de celles qui s’imposent comme la destination asiatique préférée des nomades numériques. Internet est excellent, les transports en commun plus qu’efficaces, et le coût de la vie peut atteindre 1 300 $ par mois. Ce n’est pas le moins cher, mais cela vaut une saison dans cette belle ville.

10. Mexico

Déjà en Amérique, nous commençons par cette ville magnifique et mouvementée dont les alternatives sont infinies. Son développement technologique s’est beaucoup amélioré, donc dans cet aspect, vous n’aurez pas de difficultés.

C’est un endroit avec un agenda culturel intense et une vie nocturne très attrayante. L’un de ses défauts est la sécurité qu’il offre aux résidents et aux touristes. Cependant, son coût de la vie est plus qu’acceptable : 900 $ par mois.

Mexico pour les nomades numériques.
Le Mexique se positionne comme l’une des meilleures options en Amérique pour vivre et travailler à distance.

11. Medellín

S’il est vrai qu’elle a acquis une mauvaise réputation en termes de sécurité, la réalité est qu’elle est devenue une ville cosmopolite dont les perspectives sont très prometteuses pour les nomades numériques. La chaleur de ses habitants, une ambiance festive, une culture riche et des paysages de rêve attirent de plus en plus de monde. Le coût de la vie par mois est d’environ 800 $.

Choisissez parmi les meilleurs endroits pour les nomades numériques

Toutes les propositions que nous avons présentées ont leurs avantages et leurs inconvénients, car la ville parfaite n’existe pas. Il peut y avoir des sites plus pratiques que d’autres.

Dans ce contexte, selon une étude de The Economist, la meilleure ville où vivre est Auckland (Nouvelle-Zélande). Les paramètres analysés sont la stabilité, la sécurité du pays et le fonctionnement de ses systèmes de santé, d’éducation et d’infrastructure.

Indépendamment de ce que les statistiques indiquent, choisir une ville où vivre et travailler est un choix très important dans lequel diverses variables sont analysées. De la même manière, c’est une décision très personnelle, car ce qui est précieux pour vous, ne le sera pas pour un autre.

Nous vous invitons à visiter virtuellement certaines de ces villes, à lire des forums, des avis et d’autres informations avant de choisir parmi les meilleurs endroits pour les nomades numériques.

Cela pourrait vous intéresser ...
Fatigue oculaire numérique : l’impact des écrans
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Fatigue oculaire numérique : l’impact des écrans

La fatigue oculaire numérique provient de l'utilisation indiscriminée des écrans. On peut ainsi citer les téléphones portables ou les ordinateurs.



  • Acuto, M., Pejic, D., & Briggs, J. (2021). Taking city rankings seriously: engaging with benchmarking practices in global urbanism. International Journal of Urban and Regional Research45(2), 363-377.
  • Browne, G. R., & Lowe, M. (2021). Liveability as determinant of health: testing a new approach for health impact assessment of major infrastructure. Environmental Impact Assessment Review87, 106546.
  • CEBALLOS SALGADO, J. C. Vancouver: la mejor ciudad para vivir.
  • Carazo, J. (1999). Las mejores ciudades para vivir. Tribuna de actualidad, (599), 36-39.
  • Alonso-Calero, J. M., & Cano-García, J. EVOLUCIÓN DE ESPACIOS DE TRABAJO DESLOCALIZADOS COMO VALOR DEL BINOMIO TRABAJO/TURISMO: NÓMADAS DIGITALES EN ESPACIOS DE COWORKINGS Y EMPRENDIMIENTO DE MÁLAGA. In I Congreso Internacional Turismo transversal y Paisaje, TOURISCAPE. Actas(p. 106).
  • Echeverría, J. (2010). Nomadismo digital. Nomadismos contemporáneos. Formas tecnocuturales de la globalización, 65-75.