6 aliments que les asthmatiques devraient éviter

Le problème de nombreux aliments est qu’ils augmentent la production et la mucosité et empirent les états des personnes asthmatiques. Pour les éviter, il convient d’augmenter la consommation d’autres aliments riches en magnésium.

Les personnes souffrant d’asthme recherchent souvent à consommer des recettes maison ou des aliments pour réduire les épisodes, mais peu d’entre elles savent quels sont les produits qu’elles devraient éviter.

Il existe des aliments qui peuvent augmenter les symptômes des asthmatiques. Pour en savoir plus, lisez attentivement l’article suivant.

Le régime évite l’asthme

Cette affirmation pourrait résonner un peu « prétentieuse », puisque les repas ne sont pas la seule recette pour les asthmatiques. Cependant, le régime a une grande incidence dans le quotidien de toute personne souffrant une maladie de ce type.

Limiter la consommation de certains aliments et suivre une nutrition saine peut aider à traiter l’asthme. Un excellent complément pour les traitements conventionnels !

Si vous êtes asthmatiques, évitez ou réduisez la consommation de :

Nous vous recommandons de lire : Le remède traditionnel de la grand-mère pour traiter l’asthme, la bronchite, la toux, et autres maladies pulmonaires

Les graisses saturées

On les retrouve dans de nombreux aliments qui composent nos dîners ou déjeuners comme, par exemple, les viennoiseries, la viande rouge et les aliments frits.

Les graisses saturées sont également présentes dans les plats cuisinés et, selon la Mayo Clinic, elles augmentent les symptômes de l’asthme. Cela est dû à la réponse du système immunitaire qui « reçoit » ces substances.

Par conséquent, on recommande de consommer des acides gras Oméga 3 (présents dans les poissons bleus, les graines de lin et les noix, par exemple), et des sources de protéines maigres (lait écrémé, blancs de poulets et légumes).

Lorsque vous ferez vos courses, vérifiez que les aliments ne contiennent pas de graisses saturées. De plus, optez pour des cuissons comme la vapeur, le four ou le grill.

Les produits laitiers entiers

Étant donné qu’ils contiennent beaucoup de graisses, ils empirent les symptômes. Il n’est pas non plus nécessaire que vous deveniez végétarien-ne.

Il suffit de prendre des produits laitiers de façon intelligente : choisissez des produits écrémés et essayez de les substituer de temps en temps (avez-vous essayé, par exemple, le lait d’amandes ou le fromage de pommes de terre ?).

Nous avons l’habitude de manger beaucoup de produits laitiers sans faire attention, puisqu’ils sont présents dans de nombreuses recettes et sont des aliments quotidiens : soupes crémeuses, pâtes farcies, glaces, café au lait, milk-shakes, beurre, etc.

En outre, la consistance et la texture des produits laitiers exacerbent la production de mucosité et, par conséquent, augmentent la congestion. Cela rend plus difficile que notre respiration se libère d’un épisode d’asthme.

Les viandes rouges

À nouveau nous devons parler de graisses saturées, car la viande en contient en grande quantités. Bien qu’il existe des exceptions, comme la viande d’agneau, qui est plus maigre, en revanche la viande de vache ou de porc empirent les états d’asthme.

Selon une investigation de la revue Nutrition, celleux qui consomment beaucoup de viande rouge sont plus susceptibles à développer de l’asthme.

Consommez-en une fois par semaine au maximum et choisissez des alternatives plus saines, comme le poulet, la dinde ou le poisson.

Les agrumes et les tomates

Comment ces légumes qui sont soit disant bons pour la santé peuvent-ils nous faire du mal ? Aussi bien les agrumes que les tomates possèdent de nombreux nutriments et fibres, mais aussi des composants qui pourraient empirer les symptômes chez les personnes asthmatiques.

Il n’est pas nécessaire d’arrêter de les consommer du jour au lendemain mais, au moins, d’essayer de réduire leur prise.

Les aliments salés

L’excès de sodium dans le corps provoque des problèmes rénaux, d’obésité et des œdèmes dans les jambes.

Ils peuvent avoir des incidences négatives chez les patient-e-s souffrant d’asthme, car ils augmentent les réponses du système immunitaire et déclenchent les symptômes de cette maladie.

Utilisez très peu de sel dans vos plats, évitez les aliments préparés, comme les soupes sous vide ou la purée instantanée, et les chips ou snacks.

Ne placez pas la salière sur la table et lisez attentivement les contenus des produits que vous achetez sur le marché car ils « cachent du sodium » (même les produits sucrés en contiennent).

Les graisses trans

Également connues comme graisses solides, elles sont faites grâce à un processus où s’incorpore de l’hydrogène à l’huile végétale.

Elles ne sont en rien saines, elles augmentent les risques de souffrir de maladies cardiaques ou de diabètes, et aggravent également les symptômes de l’asthme.

Évitez tous les produits qui contiennent des graisses trans (parmi eux, la margarine, les aliments frits des restaurants et les huiles partiellement hydrogénées).

Ces graisses sont aussi présentes dans les biscuits et les viennoiseries industrielles, les gâteaux et les pâtes toutes prêtes.

Au contraire, choisissez les aliments qui ont de « bonnes graisses » comme l’huile d’olive, de colza et de canola (organique), les graines de lin et les fruits secs, comme les amandes et les noix.

De cette façon, vous réduirez l’asthme, et en même temps vous éviterez beaucoup d’autres maladies.

Lisez aussi : Apprenez à faire du lait d’amande et de coco chez vous

Le magnésium contre l’asthme

Dans le régime de quelqu’un souffrant d’asthme les aliments riches en magnésium ne peuvent pas manquer. Ce minéral est nécessaire pour relaxer les muscles et le système respiratoire.

De plus, il est anti-inflammatoire et bronchodilatateur. La dose quotidienne recommandée est de 500 mg.

Pour pouvoir ingérer le magnésium nous devons avoir une alimentation riche en fruits et légumes crus, ainsi que les légumes et fruits secs.

Si vous souffrez d’asthme n’hésitez pas à rajouter à vos plats tous ces aliments :

  • Graines de sésame et de citrouille
  • Soja (dans toutes ses formes)
  • Légumes secs (lentilles, pois chiches, petits poids)
  • Germe de blé
  • Huile d’onagre
  • Légumes frais (bette, épinard, haricots verts, brocoli, persil, carottes, oignon)
  • Fruits (banane, dates, fruit de la passion)
  • Fruits secs (pistaches, noix, raisins secs)
  • Avoine
  • Algues Wakame
  • Ail