6 avantages d’être mère à 35 ans

6 mars 2021
« Maman grand-mère » ou encore « maman fatiguée » sont des appellations utilisées pour désigner les femmes devenues mères à un âge tardif. Mais saviez-que la maternité tardive présente de nombreux avantages que les mères jeunes ne connaissent pas. Découvrez dans cet article quels sont ces avantages. 

Être mère à 35 ans n’est pas chose simple. Au fil du temps, la société a construit une stigmatisation autour de la maternité tardive. Les mères de plus de trente ans auraient moins d’énergie que les autres, d’où les appellations « maman grand-mère » ou encore « maman fatiguée ». D’ailleurs, il y a encore quelques années, on considérait qu’être mère après 30 ans était une chose risquée.

Il existait des associations négatives entre l’âge de la mère et la santé du bébé au moment de la naissance. Il en va toutefois différemment aujourd’hui. C’est pourquoi nous vous parlerons ci-après de certains des principaux avantages d’être mère à 35 ans. Voulez-vous les connaître?

Être mère à 35 ans : une tendance à la hausse

La maternité à un âge tardif est un phénomène démographique qui augmente dans les pays industrialisés. Cette tendance est le fruit des facteurs suivants : une plus grande efficacité des moyens de contraception, une meilleure parité homme-femme et l’augmentation de l’éducation des femmes.

La situation économique des femmes a un lien avec la maternité tardive. A 35 ans, la femme est bien intégrée dans le marché du travail et bénéficie de garanties économiques.

Selon les chiffres publiés par l’Institut national de la statistique espagnol ( INE ) pour l’année 2016, la moyenne d’âge de la maternité a augmenté par rapport à l’année précédente passant à 32,5 ans.

“Nous ne venons pas d’étoiles ou de fleurs, mais du lait maternel. Nous avons survécu grâce à la compassion humaine et grâce aux soins de nos mères. Telle est notre nature principale.”

Dalaï Lama

Que disent les enquêtes récentes ?

Certaines études définirent que la tranche d’âge la plus sûre pour concevoir des enfants est entre 20 et 35 ans. Cependant, en 2017, l’International Journal of Epidemiology publia les résultats d’une enquête réalisée auprès de femmes âgées de 35 ans et de leurs enfants.

Les résultats ont été surprenants. Les enfants nés de mères âgées entre 30 et 35 ans avaient obtenu de meilleurs résultats aux tests d’habileté cognitive verbale que les enfants nés de mères plus jeunes.

Les facteurs suivants expliquent ces résultats surprenants par rapport aux résultats obtenus les décennies précédentes :

  • Les enfants évalués étant les derniers enfants de la fratrie. Il a été déduit que ces enfants recevaient moins d’attention et de soins.
  • Les familles avec un plus grand nombre d’enfants avaient généralement moins de revenus et d’opportunités. Elles n’avaient ainsi pas accès à une bonne alimentation ni aux services de santé. Par conséquent, les carences affectaient négativement le développement des enfants.

Par conséquent, si vous approchez de 35 ans et que vous envisagez d’être mère, nous vous recommandons de lire les raisons suivantes afin d’avoir plus de confiance et d’informations et être à même de prendre une bonne décision.

Lisez aussi cet article : 5 choses essentielles que vous devez faire avant d’être mère

Quels sont les avantages d’être mère à 35 ans ?

1. Une plus grande maturité

Ce premier avantage ne signifie pas que les mères plus jeunes n’ont pas suffisamment de maturité pour endosser un tel rôle. Néanmoins, une femme, mère à 35 ans, est beaucoup plus consciente des risques qu’implique une grossesse. Elles prennent alors mieux soin d’elles. Et surtout, elles envisagent et planifient les possibles changements dans leur vie.

Vous avez par ailleurs probablement plus d’expérience, disposez d’un ensemble d’apprentissage, d’expérience et de culture, que vous pourrez transmettre à votre enfant.

2. Une plus grande stabilité économique

Généralement, à 35 ans, la femme dispose d’un meilleur bagage académique et connaît une meilleure situation professionnelle. Par conséquent, a une meilleure situation économique.

mère à 35 ans

3. Une plus grande expérience 

En ce qui concerne la maternité, l’expérience n’est jamais suffisante. Des qualités telles que la compréhension, l’empathie et la patience, entre autres, permettent de faire face de façon positive aux défis de la maternité.

Le chemin parcouru avec tout un tas d’expériences différentes aide par ailleurs la mère à être un bon exemple pour ses enfants.

4. Une meilleure stabilité émotionnelle 

Plus le temps passe, plus nous nous connaissons, chose difficile à faire en pleine fleur de l’âge. Nous savons alors prendre des décisions, accepter ses erreurs, faire preuve de résilience, et développer des relations plus stables.

Ces bases enrichissent l’éducation et la relation avec ses enfants. Ce qui leur permet de développer une meilleure stabilité émotionnelle. Un tel cadre favorise un développement psychologique plus sain et plus sûr, et constitue un bon exemple pour ses enfants.

mère à 35 ans

5. Une espérance de vie plus longue

Plusieurs études montrèrent que les femmes qui donnent naissance à leur premier enfant après 33 ans ont deux fois plus de probabilité de vivre plus longtemps que celles qui ont eu leur dernier enfant à 29 ans. C’est à dire qu’elles ont plus de temps pour profiter de leurs enfants, bien que la voix populaire dise le contraire.

Lisez cet article : Les 9 habitudes qui vous feront vivre plus longtemps

6. Un style de vie plus sain

Les personnes âgées de plus de 30 ans comprennent mieux les besoins de leurs corps. En d’autres termes, elles prêtent plus attention à leur santé. Cela inclut des habitudes alimentaire saines et la pratique d’une activité physique.

C’est pourquoi elles n’auront probablement pas besoin de trop changer leurs habitudes au moment de prendre la décision d’avoir un enfant.

mère à 35 ans

Pourquoi être mère à 35 ans ?

Pour résumer, la qualité de vie de la mère et le nombre d’enfants exerce une influence directe sur le développement des enfants.

Être mère à 35 ans présente de nombreux avantages. Néanmoins, il ne faut pas oublier que la grossesse à un âge tardif comporte certains risques. Pour cette raison, nous vous conseillons d’en discuter avec un spécialiste. Afin que vous ayez plus d’informations personnalisées.

  • Bewley, S., Davies, M., & Braude, P. (2005). Which career first? BMJ, 331(7517), 588–589. Available at: https://doi.org/10.1136/bmj.331.7517.588. Accessed 27/04/2020.
  • Instituto Nacional de Estadística (2017). Movimiento Natural de la Población (Nacimientos, Defunciones y Matrimonios). Indicadores Demográficos Básicos. Año 2016. Datos provisionales. Available at: http://www.ine.es/prensa/mnp_2016_p.pdf. Accessed 27/04/2020.
  • Goisis, A., Schneider, D. C., & Myrskylä, M. (2017). The reversing association between advanced maternal age and child cognitive ability: evidence from three UK birth cohorts. International Journal of Epidemiology, 46(3), 850–859. Available at: https://doi.org/10.1093/ije/dyw354. Accessed 27/04/2020.
  • Mills, M., Rindfuss, R. R., McDonald, P., & te Velde, E. (2011). Why do people postpone parenthood? Reasons and social policy incentives. Human Reproduction Update, 17(6), 848–860. Available at: https://doi.org/10.1093/humupd/dmr026. Accessed 27/04/2020.
  • Sun, F., Sebastiani, P., Schupf, N., Bae, H., Andersen, S. L., McIntosh, A., Abel, H., Elo, I. T., & Perls, T. T. (2015). Extended maternal age at birth of last child and women’s longevity in the Long Life Family Study. Menopause, 22(1), 26–31. Available at: https://doi.org/10.1097/gme.0000000000000276. Accessed 27/04/2020.
  • Williams, L. M., Brown, K. J., Palmer, D., Liddell, B. J., Kemp, A. H., Olivieri, G., … Gordon, E. (2006). The Mellow Years?: Neural Basis of Improving Emotional Stability over Age. Journal of Neuroscience, 26(24), 6422–6430. Available at: https://doi.org/10.1523/jneurosci.0022-06.2006. Accessed 27/04/2020.