6 conseils pour parler avec honnêteté et empathie

Trop d'empathie peut nous amener à mentir pour éviter de blesser l'autre. Et trop d'honnêteté peut nous faire paraître grossier. Comment équilibrer ces deux qualités dans nos relations ?
6 conseils pour parler avec honnêteté et empathie

Dernière mise à jour : 22 avril, 2021

Comment parler avec honnêteté et empathie ? L’honnêteté est une valeur fondamentale dans les relations avec les autres. Personne n’aime découvrir qu’il a été trompé ou trahi. Ce sentiment conduit inévitablement à une perte de confiance envers la personne qui a menti.

Toutefois, lorsqu’il s’agit d’honnêteté, tout n’est pas valable. Surtout si l’on tient compte du fait que les sentiments d’autrui sont en jeu. C’est pourquoi, l’honnêteté et l’empathie sont deux qualités qui doivent aller de pair.

Dans la société actuelle, priment l’individualisme, la compétitivité et une indépendance mal comprise. Pour cette raison, nous supposons parfois que la sincérité est la meilleure politique. Cependant, nous oublions les conséquences que nos mots peuvent avoir sur les autres. Comment être honnête et empathique en même temps ? Voici quelques conseils.

Qu’est-ce que l’honnêteté ?

L’honnêteté est la capacité à aligner les pensées, les paroles et les actions. De cette manière, la personne exprime ce qu’elle considère comme vrai et, de la même façon, elle agit en cohérence avec ce qu’elle pense et dit. L’honnêteté ne laisse pas de place au mensonge, à la fausseté ou à la dissimulation. Il n’y a pas non plus de place pour les mots vides ou les promesses non tenues.

Une personne honnête est réelle et authentique, elle exprime cette vérité même si les conséquences ne lui sont pas favorables. Il s’agit d’une valeur personnelle étroitement liée à l’intégrité et au respect de soi et des autres.

Qu’est-ce que l’empathie ?

L’empathie est la capacité à se mettre à la place de l’autre afin de comprendre son processus de pensée et identifier les émotions qu’il vit. Faire preuve d’empathie, c’est être attentif au monde interne et émotionnel d’autrui, c’est faire l’exercice de sortir de soi-même pour adopter la position de la personne en face de soi.

Une personne empathique ne juge pas, ne ment pas et n’humilie pas parce qu’elle comprend les répercussions de ses actions sur l’autre. D’autre part, l’empathie fait appel à la compréhension, au tact et à la qualité humaine.

Quel est le lien entre ces deux valeurs ?

Une mère qui échange avec sa fille.

Bien qu’à première vue, l’honnêteté et l’empathie soient deux termes ayant peu de choses en commun, la réalité est que leur association est indispensable dans la vie de tous les jours. Autrement dit, l’un sans l’autre peut entraîner des conséquences négatives.

Par exemple, trop d’empathie conduit au mensonge pour éviter de faire du mal à l’autre. C’est ce que l’on appelle les “mensonges blancs”. Même si cette attitude permet d’éviter les conflits à court terme, elle finit par générer un sentiment de culpabilité et de trahison chez la personne qui découvre le manque d’honnêteté.

Mais, d’un autre côté, la sincérité sans empathie n’est pas non plus fonctionnelle. Être direct et sincère sans considérer la dimension émotionnelle d’autrui peut faire de nous des personnes brusques, impolies ou sans tact. En conséquence, nous pouvons être victime de rejet social ou de conflits interpersonnels.

4 conseils pour parler avec honnêteté et empathie

En définitive, l’honnêteté et l’empathie doivent aller de pair si nous souhaitons maintenir des relations interpersonnelles saines. Toutefois, il n’est pas toujours simple d’appliquer ces deux qualités à la fois. Voici donc quelques astuces pour y parvenir.

1. Le respect

Lorsque nous communiquons avec d’autres individus, le respect doit toujours prévaloir. Respecter l’autre implique de le considérer comme digne de connaître la vérité, et donc d’être honnête avec lui. Mais cela signifie également qu’il faut tenir compte de ses sentiments. Personne ne fait délibérément du mal à une personne qu’il respecte.

2. Travailler l’assertivité

La communication assertive est indispensable. Parfois, la peur d’être rejeté ou que notre opinion soit mal reçue nous pousse à mentir pour tenter de plaire. C’est pourquoi, il est nécessaire d’améliorer la confiance en soi et d’apprendre à nous exprimer avec assurance.

De même, si nous nous laissons emporter par l’agressivité et sommes incapables de contrôler nos impulsions, nous pouvons blesser l’autre par nos paroles. Sachez que pour faire valoir notre point de vue, nous n’avons pas besoin de rabaisser le point de vue de la personne en face de nous.

Quatre mains que se touchent de manière empathique.

3. Utiliser un langage constructif

Pour transmettre un message peu agréable à une autre personne, il est préférable d’utiliser un langage constructif. Qu’est-ce que cela signifie ? Savoir choisir les bons mots et offrir des propositions et des solutions au lieu de critiquer ou juger.

4. Soigner la communication non verbale

La communication non verbale est encore plus importante que les mots. Ainsi, des aspects tels que le ton de la voix, la posture corporelle ou le moment et le lieu choisi pour communiquer une idée, peuvent faire toute la différence. Il est fondamental d’y être attentif afin que l’interlocuteur ne se sente pas attaqué ou menacé.

L’honnêteté et l’empathie pour vivre mieux

Les valeurs nous définissent en tant que personnes, et se manifestent à travers nos actions et interactions avec les autres. Faire preuve d’honnêteté et d’empathie dans la vie de tous les jours peut demander un certain effort au début, mais à long terme cela procure de plus grands niveaux de bien-être personnel et social.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment mettre fin à une amitié toxique ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Comment mettre fin à une amitié toxique ?

À un moment de notre vie, nous aurons besoin de mettre fin à une amitié toxique, ce qui n'est pas toujours simple. Découvrez-en plus ici.



  • Fernández-Pinto, I., López-Pérez, B., & Márquez, M. (2008). Empatía: Medidas, teorías y aplicaciones en revisión. Anales de Psicología/Annals of Psychology24(2), 284-298.
  • Pereira, M. L. N. (2008). Relaciones interpersonales adecuadas mediante una comunicación y conducta asertivas. Actualidades investigativas en educación8(1).
  • Baró, T. (2012). La gran guía del lenguaje no verbal. Cómo aplicarlo en nuestras relaciones para lograr el éxito y la felicidad.