6 pratiques saines pour éviter les crises d’angoisse

9 juillet 2020
Adopter des habitudes saines peut aider à prévenir les crises d'angoisse. Souffrez-vous de ce problème ? Découvrez 6 recommandations importantes.

De nos jours, éviter les crises d’angoisse est une chose à laquelle beaucoup de personnes sont confrontées. Ces crises de panique commencent soudainement et se caractérisent par des symptômes tels que des palpitations, de la transpiration ou des difficultés à respirer, entre autres.

Le sentiment d’étouffement, d’impuissance et de terreur absolue s’empare de la personne qui la subit, surtout dans les moments où elle est totalement prise par surprise.

Sentir que l’on n’a pas le contrôle sur son propre corps génère beaucoup de frustration. Lorsque l’anxiété devient un trouble chronique, la crainte que les symptômes réapparaissent au mauvais moment devient apparente et génère encore plus de stress pour la personne.

Nous voulons donc vous donner quelques conseils de santé pour vous aider à faire face à cette situation. Creusons un peu plus.

6 pratiques saines pour éviter les crises d’angoisse

1. Faire du sport

L’exercice régulier nous aide à améliorer notre santé physique. Cependant, elle a également un impact positif sur notre santé mentale, selon ce rapport de la clinique Mayo.

La pratique du sport contribue à améliorer notre humeur et à prévenir l’anxiété et la dépression à court et à long terme.

Idéalement, vous devriez faire des séances de 30 à 40 minutes d’intensité modérée, trois fois par semaine. Cela pourrait nous aider à réduire ou à éviter les crises d’angoisse.

Lisez également : 5 astuces idéales pour calmer les nerfs

Faire des étirements contre les crises d'angoisse

2. Eviter les crises d’angoisse en apprenant à respirer correctement

L’un des symptômes d’une crise d’angoisse est la difficulté à respirer ou la sensation d’étouffement. En réalité, elle peut être l’un des signes qui nous aident à détecter le début à venir d’une attaque.

En ce sens, apprendre à contrôler la respiration peut nous aider à éviter les crises d’angoisse ou, si nous en souffrons déjà, à les abréger, comme le suggère cette étude du Dr Rapee.

L’hyperventilation est l’un des facteurs qui contribuent à maintenir la crise. Certaines pratiques comme le yoga et d’autres disciplines similaires nous apprennent à respirer profondément et avec toute la capacité de notre corps.

Comment faire ?

  • Pour commencer, nous nous asseyons pour le faire, de préférence avec nos coudes sur les accoudoirs pour éviter les tensions dans les épaules.
  • La respiration doit être douce, lente, régulière et, en définitive, calme.
  • Nous respirons par le nez et remplissons l’abdomen en 4 secondes.
  • Ensuite, nous retenons notre souffle pendant 2 secondes.
  • Puis nous expirons lentement par la bouche en 4 secondes et nous répétons pendant plusieurs minutes.

3. Suivre un régime alimentaire équilibré et nutritif

Une alimentation équilibrée est très importante en complément de tout traitement médical. Il y aura toujours des aliments à éviter car ils nous nuisent, tandis que d’autres nous apporteront des nutriments très bénéfiques.

En cas d’anxiété, il est conseillé de ne pas consommer de boissons contenant de la caféine (comme le café ou les boissons gazeuses), des produits de boulangerie industrielle et de la malbouffe. Il est préférable d’opter pour une alimentation saine et équilibrée.

4. Eviter les crises d’angoisse en utilisant des remèdes et des compléments naturels

Certains remèdes naturels peuvent nous aider à équilibrer le système nerveux. Ainsi, avec certaines plantes médicinales, nous pouvons atteindre des états de relaxation légers qui nous aideront à éviter les crises d’angoisse.

En voici quelques-uns :

Certains compléments peuvent également être efficaces. Nous recommandons toutefois de toujours les prendre toujours sur prescription médicale :

  • Magnésium
  • Lysine

Lisez également : 5 astuces idéales pour calmer les nerfs

L'infusion de passiflore permet d'éviter les crises d'angoisse

5. Profiter de la vie

Pour mettre définitivement fin à l’anxiété, nous devons aller plus loin dans nos émotions. Dans notre plan pour la prévenir, nous ne pouvons pas passer à côté de toutes ces personnes, choses ou activités qui nous remplissent de sentiments positifs.

Nous devons poursuivre notre bien-être émotionnel pour atteindre une meilleure qualité de vie. Ce bien-être est à rechercher dans la joie, la gratitude, la vitalité et l’espoir. Nous devons remplir notre existence avec ce qui nous inspire et nous donne satisfaction.

6. Eviter les crises d’angoisse grâce à la psychothérapie

Enfin, si nous sentons que l’anxiété nous envahit, nous devons chercher un soutien professionnel. Nous ne devons pas nous comparer aux autres ni attendre que les crises deviennent plus graves.

Le psychologue sera celui qui nous aidera à comprendre et à ne pas réprimer nos émotions liées à ce trouble. En outre, les causes et la manière dont les crises se manifestent seront évaluées, ainsi que les traitements médicaux possibles en fonction de la gravité.

Ne vous limitez pas à vous cacher

Si vous souffrez d’un trouble anxieux, la dernière chose que vous devez faire est de vous cacher. Ce qui vous arrive est très courant et peut être soigné, vous devez donc mettre la honte de côté.

Votre santé mentale est importante. Etablissez des priorités, pensez à vous et n’hésitez pas à demander de l’aide avant qu’il ne soit trop tard. Votre bonheur et votre qualité de vie vous en remercieront.

 

  • Birch, M. (2015). Breathing retraining in anxiety and panic disorder. Australian Nursing and Midwifery Journal. https://doi.org/10.1002/14651858.CD009041.pub2.Kern
  • Oudejans, R. R. D., & Pijpers, J. R. (Rob. (2010). Training with mild anxiety may prevent choking under higher levels of anxiety. Psychology of Sport and Exercise. https://doi.org/10.1016/j.psychsport.2009.05.002
  • Murphy, M., & Mercer, J. G. (2013). Diet-Regulated Anxiety. International Journal of Endocrinology. https://doi.org/10.1155/2013/701967
  • Taylor, A. M., & Holscher, H. D. (2018). A review of dietary and microbial connections to depression, anxiety, and stress. Nutritional Neuroscience. https://doi.org/10.1080/1028415x.2018.1493808
  • Edenfield, T. M., & Saeed, S. A. (2012). An update on mindfulness meditation as a self-help treatment for anxiety and depression. Psychology Research and Behavior Management. https://doi.org/10.2147/PRBM.S34937
  • Clínica Mayo.https://www.mayoclinic.org/es-es/diseases-conditions/depression/in-depth/depression-and-exercise/art-20046495
  • VV.AA. (2017).Essential oil of lavender in anxiety disorders: Ready for prime time?. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6007527/
  • Rapee, RM. (1985).A Case of Panic Disorder Treated With Breathing Retraining.https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/3998176/