7 conseils d’alimentation pour traiter le reflux gastro-œsophagien

· 19 septembre 2018
Pour contrôler le reflux gastro-œsophagien, il est essentiel de limiter la consommation de certains aliments irritants qui produisent de l'acidité dans l’estomac. De plus, il est conseillé de manger plusieurs fois par jour et de consommer des probiotiques.

Une bonne alimentation est l’une des clés du traitement du reflux gastro-œsophagien. Bien qu’il soit aussi nécessaire de pratiquer d’autres bonnes habitudes alimentaires. Le suivi d’une alimentation saine et équilibrée peut aider à contrôler les symptômes du reflux gastro-œsophagien, en particulier lorsqu’il a tendance à être récurrent.

Ce trouble se développe lorsque les acides de l’estomac remontent dans l’œsophage et la bouche en raison d’un affaiblissement du sphincter œsophagien. Il est décrit comme une sensation de brûlure au niveau du sternum, qui peut être accompagnée de douleurs à la poitrine et de brûlures d’estomac.

Bien que le  reflux gastro-œsophagien soit généralement bénin et représente rarement d’autres pathologies graves, il est nécessaire de faire attention pour qu’il ne devienne pas un trouble chronique.

Par conséquent, en plus de suivre les recommandations médicales, il est important de prendre des mesures préventives en suivant un régime alimentaire approprié.

Découvrez dans cet article les causes et symptômes les plus fréquents du reflux gastro-œsophagien ainsi que nos conseils et plusieurs remèdes naturels pour traiter et soulager ce trouble.

Qu’est ce que le reflux gastro-œsophagien ?

Le reflux gastro-œsophagien désigne la remontée d’une partie du contenu de l’estomac dans l’œsophage, le conduit reliant la bouche à l’estomac. L’estomac produit des sucs gastriques, des substances très acides qui aident à la digestion des aliments.

Or, la paroi de l’œsophage n’est pas conçue pour résister à l’acidité du contenu de l’estomac. Le reflux entraîne donc une inflammation de l’œsophage, qui se traduit par des sensations de brûlure et d’irritation. Avec le temps, il peut s’ensuivre des lésions à l’œsophage.

Quelles sont les causes du reflux gastro-œsophagien ?

les causes du reflux gastro-oesophagien

La principale cause du reflux gastro-œsophagien est la production excessive d’acides gastriques. Ces sucs gastriques produisent une inflammation et un affaiblissement du muscle qui entoure la partie inférieure de l’œsophage, le sphincter œsophagien, qui permet le passage vers la partie supérieure.

Chez la plupart des personnes qui en sont atteintes, le reflux gastro-œsophagien a pour origine un mauvais fonctionnement du sphincter œsophagien inférieur. Ce sphincter est un anneau musculaire situé à la jonction de l’œsophage et de l’estomac. En temps normal, il est serré, empêchant le contenu de l’estomac de remonter vers l’œsophage, s’ouvrant seulement pour laisser passer la nourriture ingurgitée et jouant ainsi un rôle de valve protectrice.

En cas de reflux, le sphincter s’ouvre aux mauvais moments et laisse remonter les sucs gastriques de l’estomac. Les personnes qui souffrent de reflux ont souvent des régurgitations acides après un repas ou pendant la nuit. Ce phénomène de régurgitation est très fréquent chez le nourrisson, parce que son sphincter est immature.

Le reflux gastro-oesophagien peut également être lié à une hernie hiatale. Dans ce cas, la partie supérieure de l’estomac située à la jonction de l’œsophage, remonte avec l’œsophage dans la cage thoracique par l’orifice du diaphragme, l’orifice hiatal.  Cependant, la hernie hiatale et le reflux gastro-oesophagien ne sont pas toujours liés.

Facteurs de risque du reflux gastro-œsophagien

Les principaux facteurs de risque du reflux gastro-œsophagien sont les suivants :

  • Obésité ou surpoids (augmentation de la pression intra-abdominale)
  • Altération de la capacité de vidange œsophagienne altérée
  • Hernie hiatale
  • Immaturité du cardia
  • Chirurgie de l’œsophage
  • État de grossesse
  • Troubles du tissu conjonctif, tels que la sclérodermie
  • Boissons alcoolisées et cigarettes
  • Aliments irritants et épicés
  • Café et autres boissons stimulantes
  • Certains médicaments, tels que l’aspirine

Symptômes de reflux gastro-œsophagien

En ce qui concerne les symptômes de reflux gastro-œsophagien, le plus commun est de ressentir une forte sensation de brûlure au niveau la poitrine, généralement après avoir mangé. Le patient peut aussi souffrir de brûlures derrière le sternum après les repas, ainsi qu’une toux nocturne durant le sommeil. Une douleur apparaît aussi lors de l’ingestion de boissons très froides ou très chaudes.

Tous ces symptômes s’amplifient souvent par les gestes augmentant la pression dans l’abdomen. Ce trouble s’accompagne aussi généralement d’autres malaises pouvant durer quelques heures, parmi lesquels les plus habituels sont les suivants :

  • Difficulté à avaler les repas
  • Régurgitation d’aliments ou de liquides acides
  • Sensation d’une grosseur dans la gorge
  • Douleur au niveau de la poitrine
  • Toux chronique
  • Problèmes de sommeil (si le reflux est nocturne)

Pour la majorité des adultes atteints de reflux gastro-œsophagien, les symptômes sont chroniques. Chez les nourrissons, le reflux disparaît généralement entre 6 et 12 mois lorsque l’enfant grandit.

Les traitements offrent le plus souvent un soulagement complet, mais temporaire, des symptômes. Ils ne permettent cependant pas de guérir la maladie.

Si le patient est jeune, l’interrogatoire suffit parfois à diagnostiquer un reflux gastro-œsophagien. L’examen de référence reste l’endoscopie qui permet de visualiser l’œsophage et de diagnostiquer une œsophagite ou d’autres lésions.

Comment traiter le reflux gastro-œsophagien avec alimentation ?

Modifier les habitudes alimentaires est une mesure qui peut aider à prévenir et à traiter le trouble de reflux gastro-œsophagien. Il ne faut pas ignorer que de nombreux cas se déclenchent à cause d’une alimentation malsaine riche en aliments acides et irritants.

Que peut-on faire si on souffre de reflux gastro-œsophagien ? Pour lutter contre le reflux gastro-œsophagien, il est recommandé de favoriser les aliments faciles à digérer et qui protègent le système digestif. C’est le cas des aliments riches en fibres solubles, en protéines maigres et en Oméga-3 qui sont à intégrer dans l’alimentation. De plus, une activité physique régulière et une alimentation fractionnée peuvent éviter la plupart des symptômes liés au reflux gastro-œsophagien.

Nous allons vous donner à présent plusieurs conseils et remèdes naturels qui vous aideront à réduire les troubles du reflux gastro-œsophagien.

1. Boire du jus d’aloe vera

l'aloe vera pour traiter le reflux gastro-oesophagien

Les propriétés apaisantes et antiacides du jus d’aloe vera peuvent aider à traiter naturellement le reflux gastro-œsophagien. Cette boisson saine neutralise l’action des acides dans le système digestif et aide à restaurer le pH altéré.

Par ailleurs, le jus d’aloe vera a des effets anti-inflammatoires et régénératifs qui réduisent l’irritation de la muqueuse de l’estomac afin d’éviter les complications telles que les ulcères ou la gastrite. Cependant, vous devez le consommer avec modération, car il agit aussi comme un laxatif.

2. Limiter les aliments irritants

Certains aliments sont à éviter en cas de reflux gastro-œsophagien. Soit parce qu’ils sont irritants, soit parce qu’ils favorisent le surpoids et la pression abdominale. C’est le cas des aliments gras, raffinés, de l’alcool ou encore de certaines boissons. Réduire leur consommation peut contribuer à diminuer les symptômes liés reflux gastro-œsophagien.

Suivre un régime riche en aliments irritants est une cause fréquente du reflux gastro-œsophagien. Par conséquent, si l’objectif est de le combattre et d’empêcher sa réapparition, il est essentiel de limiter autant que possible l’apport d’aliment ou de boissons irritantes pour l’estomac. Les déclencheurs les plus habituels de ce trouble sont les suivants :

  • Charcuteries
  • Farine raffinée
  • Bonbons et pâtisseries
  • Condiments épicés
  • Alimentation en conserve
  • Fritures et aliments industriels
  • Carminatifs tels que l’ail et les oignons
  • Agrumes et tomates
  • Café et produits contenant de la caféine
  • Produits laitiers entiers
  • Beurre et graisses végétales

3. Manger cinq fois par jour

 

La bonne habitude de faire cinq repas par jour et de réduire les portions des plats a également un impact positif sur le traitement de ce symptôme. Cela permet de diminuer les quantités dans chaque plat pour faciliter la digestion et maintenir le contrôle de la production des acides. En suivant cette bonne habitude vous devriez noter une amélioration des symptômes du reflux gastro-œsophagien.

4. Bien mâcher les aliments

Manger lentement et bien mâcher les aliments est crucial pour traiter le reflux gastro-œsophagien. Bien que beaucoup de personnes l’ignorent, l’ingestion d’aliments entiers empêche la digestion et modifie la sécrétion des acides de l’estomac. Pour cette raison, si vous mâchez bien les aliments, vous améliorer l’une des causes pouvant provoquer un reflux gastro-œsophagien.

5. Consommer des aliments probiotiques

Les aliments probiotiques contiennent des «cultures vivantes» de bactéries qui aident à maintenir l’équilibre du pH dans l’estomac. Par conséquent, quand il y a une altération acide qui produit un reflux, l’idéal est d’augmenter leur consommation en prévention dans le cadre du traitement. Certaines options disponibles sont les suivantes :

  • Kéfir
  • Chou fermenté
  • Yaourt naturel
  • Ananas fermenté
  • Choucroute
  • Oignons lacto-fermentés

Ne manquez pas de lire aussi cet article : Comment préparer du kéfir d’eau de coco pour être en meilleure santé ?

6. Boire de l’eau avec du citron à jeun

La consommation d’eau tiède au citron à jeun est l’un des remèdes traditionnels pour traiter le reflux gastro-œsophagien. En fait, il a toujours été recommandé comme allié pour faciliter la digestion. Son effet alcalin neutralise les acides et rend le processus de digestion plus léger. Vous noterez une amélioration des troubles du reflux gastro-œsophagien en buvant ce remède naturel d’eau au citron à jeun.

7. Éviter de manger avant de dormir

Une des erreurs de l’alimentation qui déclenche le reflux acide est la consommation de repas copieux et irritants dans les heures précédant le repos. Bien que cela puisse sembler «inoffensif», cette habitude facilite le retour des sucs acides dans la bouche et déclenche d’autres malaises digestifs.

Puisque le corps reste en position couchée, les acides peuvent facilement remonter à travers l’œsophage. Par conséquent, il est préférable de manger environ trois heures avant d’aller au lit et de ne consommer que des aliments légers.

Il est important d’éviter le reflux gastrique pour ne pas souffrir de complications plus graves comme, par exemple, un ulcère dans l’œsophage ou le fameux syndrome de Barrett, une irritation chronique de la gorge et de l’œsophage due à l’action des acides de l’estomac.

Souffrez-vous de reflux gastro-œsophagien de façon récurrente ? N’oubliez pas que, en plus de suivre ces conseils, vous devriez arrêter de fumer et éviter les situations de stress. Si votre état ne s’améliore pas, consultez votre médecin pour déterminer si ce trouble est dû à une cause sous-jacente. 

Découvrez également cet article : Conseils et remèdes naturels pour soigner le reflux gastrique

En plus des symptômes habituels, une personne qui souffre de reflux gastrique régulièrement peut également souffrir d’angines, de ronflements, de crises de toux et de douleurs dans la gorge. Dans cet article, vous découvrirez des plantes médicinales pour traiter les douleurs dues au reflux gastrique, mais également quelques informations intéressantes sur ce sujet.