7 remèdes maison pour lutter contre la vaginose

· 30 novembre 2016
Pour profiter des propriétés de l'ail, il est possible d'en consommer directement ou de l'appliquer sur la peau pour lutter contre les mycoses et les bactéries qui altèrent le pH de la zone vaginale.

La vaginose bactérienne est une affection de la zone intime féminine. Elle est produite par l’altération des bactéries saines qui la protègent. 

Des micro-organismes nocifs prolifèrent de manière excessive. Par conséquent, ils provoquent des pertes de couleur jaunâtre ou grise qui sont souvent accompagnées d’une forte odeur de poisson.

Il est très inconfortable de souffrir de cette affection. Car, même si elle n’est pas grave, elle provoque des brûlures lorsqu’on urine, des démangeaisons et d’autres symptômes désagréables.

Heureusement, il existe une large variété de remèdes naturels qui sont à portée de main, 100% sûrs et faciles à utiliser.

1.Le yaourt nature

le yaourt nature pour lutter contre la vaginose

La yaourt nature enrichi en probiotiques est l’un des meilleurs remèdes naturels pour faire face à la vaginose bactérienne.

Cet aliment apporte des bactéries saines à la flore vaginale. Elle augmente également la réponse contre les germes qui provoquent des infections.

Il est primordial de vérifier que la yaourt cru contient des souches de lactobacilles pour obtenir des bienfaits contre les levures et les bactéries qui affectent cette zone du corps.

Comment l’utiliser ?

Il a été démontré que son ingestion et son application cutanée peuvent soulager cette infection avec des effets similaires à la clindamycine.

Lisez aussi : Découvrez tous les bienfaits du yaourt et une recette maison

2. L’huile essentielle d’arbre à thé

L’huile essentielle d’arbre à thé est un produit antifongique et antibactérien. Elle peut donc servir de remède contre plusieurs types d’infections.

Ses propriétés altèrent l’environnement dont ont besoin les micro-organismes pour proliférer. Ce qui diminue les complications des affections.

Elle est aussi utile pour neutraliser les mauvaises odeurs de la zone intime. Car elle réduit le nombre de bactéries présentes dans les flux vaginaux.

Comment l’utiliser ?

Mettez plusieurs gouttes du produit dans l’eau de la baignoire. Diluez bien et utilisez comme rinçage quotidien.

3. Le vinaigre de pomme

Le vinaigre de pomme a la capacité de réguler le pH acide de la zone vaginale. Il diminue ainsi les brûlures et l’inflammation qui provoque la vaginose bactérienne.

Ses qualités antiseptiques, anti-inflammatoires et antifongiques diminuent la croissance des bactéries pour contrôler l’infection.

Comment l’utiliser ?

Mettez deux tasses du produit dans une baignoire avec de l’eau tiède. Puis faites-vous un bain d’environ 20 minutes.

4. L’huile de coco

L’huile de coco est un type de graisse saine dont les propriétés sont utilisées aussi bien dans la médecine naturelle que dans la cosmétique.

Ses puissants agents antibactériens et antifongiques peuvent détruire plusieurs types de micro-organismes. Et, en fait, ils sont parfois meilleurs que les médicaments conventionnels.

Son effet anti-microbien, provenant de l’acide laurique, régule le pH de la flore vaginale et diminue le niveau d’infection. 

Comment l’utiliser ?

Humidifiez un tampon avec une petite quantité du produit. Puis insérez-le dans le vagin et laissez-le agir pendant 30 minutes.

5. L’ail

Les composés soufrés de l’ail apportent des propriétés anti-microbiennes qui sont très utiles pour le traitement de la vaginose.

La consommation de comprimés à l’ail a un effet similaire à celui du métronidazole. C’est un médicament prescrit pour le contrôle des infections bactériennes.

Comment l’utiliser ?

Une application cutanée comme une consommation directe peuvent lutter contre les bactéries et les mycoses qui altèrent le pH naturel de la zone vaginale.

L’avantage est que cet aliment ne provoque aucun effet secondaire. Et loin de nuire au corps, il améliore les défenses et augmente la réponse contre les agents externes.

6. L’eau oxygénée

L’eau oxygénée à 3% peut servir de soutien pour contrôler les symptômes de la vaginose bactérienne.

Ses pouvoirs antibactériens freinent la croissance excessive des micro-organismes  et régulent également le pH de la zone affectée.

Elle est recommandée pour diminuer l’excès de sécrétion vaginale, la brûlure, les mauvaises odeurs et les démangeaisons.

Comment l’utiliser ?

Il est recommandé de faire un mélange à doses égales d’eau oxygénée et d’eau. En effet, son usage direct peut être un peu agressif avec la peau. 

Consultez cet article : 8 usages incroyables et méconnus de l’eau oxygénée

7. L’huile d’origan

l'huile d'origan pour lutter contre la vaginose

L’huile d’origan est un autre des produits naturels qui donnent aussi de bons résultats dans le traitement de la vaginose.

Ses composés antiseptiques et anti-inflammatoires réduisent le degré d’infection et accélèrent le processus de rétablissement.

Comment l’utiliser ?

Pour ce cas spécial, nous vous recommandons de mélanger deux ou trois gouttes dans une cuillerée d’huile de coco. Puis de frotter sur les zones affectées avec un coton.

Vous pouvez aussi ingérer la même dose deux ou trois fois par jour.

Si vous êtes affectée par cette infection, n’hésitez pas à tester l’un des remèdes cités ici et à consulter votre médecin.

  • Falagas, M. E., Betsi, G. I., & Athanasiou, S. (2007). Probiotics for the treatment of women with bacterial vaginosis. Clinical Microbiology and Infection. https://doi.org/10.1111/j.1469-0691.2007.01688.x
  • Eschenbach, D. A., Hillier, S., Critchlow, C., Stevens, C., DeRouen, T., & Holmes, K. K. (1988). Diagnosis and clinical manifestations of bacterial vaginosis. American Journal of Obstetrics and Gynecology. https://doi.org/10.1016/0002-9378(88)90078-6
  • Tamrakar, R., Yamada, T., Furuta, I., Cho, K., Morikawa, M., Yamada, H., … Minakami, H. (2007). Association between Lactobacillus species and bacterial vaginosis-related bacteria, and bacterial vaginosis scores in pregnant Japanese women. BMC Infectious Diseases. https://doi.org/10.1186/1471-2334-7-128