Les 7 symptômes méconnus de l’infarctus chez la femme

6 avril 2017
Comme les symptômes de l'infarctus chez la femme peuvent être confondus avec les symptômes d'autres pathologies, il est indispensable d'y prêter une attention toute particulière et de consulter un médecin face au moindre doute.

L’infarctus aigu du myocarde est un problème de  santé provoqué par une déficience du flux sanguin dans la zone du muscle cardiaque. Ceci est généralement engendrée par une obstruction de l’une des artères coronaires. L’infarctus chez la femme peut se détecter avec des symptômes.

De cette obstruction découle généralement une pathologie connue sous le nom d’angine de poitrine. Ainsi, si elle n’est pas traitée correctement, elle peut provoquer la mort du tissu cardiaque.

Ses symptômes les plus fréquents sont une douleur oppressante au centre de la poitrine qui peut irradier l’un ou les deux bras, voire même le dos.

Les femmes expérimentent souvent des symptômes atypiques. Cependant, comme ils sont similaires à ceux d’autres pathologies, ils peuvent être négligés.

Peu de femmes connaissent cette thématique. Elles sont nombreuses à penser que seules les douleurs de poitrine caractérisent l’apparition d’une pathologie cardiaque.

Voilà pourquoi nous avons décidé d’aborder, dans la suite de cet article, les 7 symptômes qui caractérisent l’apparition d’un infarctus chez la femme.

Découvrez-les sans plus attendre.

1. De l’insomnie si risque d’infarctus chez la femme

Infarctus chez la femme et insomnie

L’insomnie et les troubles réguliers du sommeil peuvent être provoqués par un travail harassant, du stress et une utilisation continue d’appareils électroniques.

Cependant, chez la femme, des changements hormonaux peuvent aussi expliquer cela. Ou bien par l’apparition de pathologies cardiovasculaires.

Dans plus de la moitié des cas d’infarctus recensés chez des femmes ces dernières années, les patientes expérimentaient ce symptôme avant d’avoir une attaque.

2. Des difficultés respiratoires

Les femmes qui expérimentent une toux soudaine et une sensation d’encombrement, sans pour autant souffrir d’une maladie respiratoire doivent consulter un médecin le plus rapidement possible.

L’apparition de cette symptomatologie, notamment lors d’activités quotidiennes bénignes, est un signal clair de la présence d’un infarctus du myocarde.

3. De l’acidité stomacale et un reflux gastrique

Mal de ventre

Une production excessive de sucs gastriques, qui peut donner lieu à un reflux acide, provoque une sensation de brûlure dans la partie supérieure de l’abdomen et dans la poitrine. Cette douleur est alors similaires à ce qui peut être expérimenté lors d’un infarctus.

Même si tous les cas similaires ne sont pas dus à cette pathologie grave, mieux vaut être prudent. Il faut consulter un médecin pour écarter l’éventualité de l’apparition de cette maladie.

4. Une fatigue inhabituelle

Une fatigue récurrente est souvent mise en relation avec des troubles du sommeil, du stress ou la consommation de certains médicaments.

Cependant, lorsque le trouble devient quotidien et qu’il n’a aucune raison apparente de se produire, c’est peut-être le signe que le système circulatoire et le muscle cardiaque rencontrent des difficultés inhabituelles.

L’obstruction des artères coronaires empêche le flux sanguin de parvenir correctement jusqu’au cœur. Cela complique alors le processus d’oxygénation des cellules, du cerveau et des muscles.

De plus,  le cœur est obligé de fournir des efforts supplémentaires pour pomper le sang. Cela augmente ainsi la pression artérielle et le risque de souffrir d’un infarctus.

Lisez également :

5 habitudes nocturnes pour réduire la sensation de fatigue 

5. Des sueurs froides et des vertiges

Vertiges chez la femme

Ressentir des sueurs froides durant la journée ou pendant la nuit est un signe clair d’un risque d’infarctus chez la femme.

Si ce symptôme s’explique a cause d’autres pathologies, il ne faut surtout pas le négliger. En effet, il peut nous avertir un risque réel.

Son apparition est généralement due aux efforts que doit réaliser le corps pour maintenir sa température. La surcharge de travail expérimentée par le muscle cardiaque pour pomper le sang déséquilibre alors totalement l’organisme.

Les difficultés circulatoires, dans le même temps, retardent le processus d’oxygénation cellulaire. Cela provoque alors des vertiges et un mal-être général.

6. Une anxiété soudaine

Une sensation d’anxiété inexplicable est un symptôme d’infarctus chez la femme qu’il ne faut pas négliger. Notamment s’il y a des picotements dans la zone de la poitrine et de vertiges.

La plupart des femmes qui ressentent ce symptôme font un infarctus du myocarde dans les heures qui suivent.

Il est primordial de garder à l’esprit que l’anxiété et le stress augmentent grandement le risque d’hypertension artérielle. Et donc de souffrir d’un infarctus.

Lire également :

4 techniques pour lutter contre l’anxiété

7. Des douleurs dans les bras et dans le cou

Douleurs dans le corps

Les douleurs articulaires, cervicales et dans la mâchoire sont des symptômes très fréquents chez les femmes qui souffrent de troubles cardiovasculaires et dont le muscle cardiaque ne fonctionne pas correctement.

Les hommes peuvent également les expérimenter, mais dans une moindre mesure.

Les douleurs se manifestent soudainement, puis deviennent de plus en plus intenses. Notamment au fur et à mesure que la crise est proche.

Tous ces symptômes peuvent évidemment être dus à d’autres pathologies. Cependant, il est nécessaire que vous consultiez un médecin pour prévenir d’éventuelles complications.

Adopter donc des habitudes saines. Contrôler également votre taux de cholestérol et votre tension, peut vous permettre de réduire le risque de souffrir d’un infarctus du myocarde.

Vous savez désormais comment prévenir un infarctus chez la femme.

  • Leys, D., Cordonnier, C., Massen, C., & Pruvo, J. P. (2005). Infarctus médullaires. EMC – Neurologie. https://doi.org/10.1016/j.emcn.2004.10.005
  • Lemesle-Martin, M., Benatru, I., Rouaud, O., Contegal, F., Maugras, C., Fromont, A., … Giroud, M. (2006). Épidémiologie des accidents vasculaires cérébraux : son impact dans la pratique médicale. EMC – Neurologie. https://doi.org/10.1016/S0246-0378(06)28757-8
  • El mangoub, F., Ait Bouhou, R., Mehdi Hassani, M., Kouach, J., Rahhali Moussaoui, D., & El Kassimi, I. (2018). UNE PSEUDO OCCLUSION INTESTINALE REVELANT UNE THROMBOSE DE LA VEINE MESENTERIQUE SUPERIEURE (VMS) CHEZ UNE FEMME ENCEINTE. Int. J. Adv. Res. https://doi.org/10.21474/IJAR01/6383