8 symptômes d’un dérèglement hormonal que l’on ignore peut-être

· 11 mars 2017

Bien que ces problèmes puissent apparaître de manière isolée et sans être nullement liés à un autre aspect, il est souhaitable de vérifier si leur origine ne se trouve pas dans un dérèglement hormonal, afin d’y trouver une solution.

Les hormones jouent un rôle principal dans la santé de votre corps, car elles interviennent dans les fonctions de la majorité des organes.

Ce sont des transmetteurs chimiques qui se chargent de stimuler le fonctionnement des cellules et, de ce fait, qui régulent certains processus psychologiques tout au long de notre vie.

Comme elles participent activement au métabolisme, à la croissance et aux fonctions sexuelles, leur équilibre est fondamental pour le bien-être.

C’est pour cette raison que lorsqu’elles présentent un certain type d’altération dans leur activité, se déclenchent une série de symptômes qui peuvent en arriver à affecter la qualité de vie.

Le problème, c’est que beaucoup ignorent que leur apparition est liée à un dérèglement hormonal et ont tendance à le confondre avec des troubles plus communs.

Cependant, en connaissant la manière dont elles se manifestent et l’impact qu’elles ont sur la santé, il est plus facile de les identifier pour leur apporter le traitement adapté.

A cette occasion, nous voulons partager avec vous 8 signes qui, bien que communs, sont bons à prendre en compte comme avertissement.

1. Accumulation de graisse abdominale

Dérèglement hormonal et prise de poids.

L’accumulation de graisse abdominale et la perte de masse musculaire sont un symptôme fréquent des problèmes du système endocrinien, presque toujours associés au stress.

S’ils peuvent être le résultat de mauvaises habitudes alimentaires, il est primordial de prendre en compte qu’ils sont liés à des dérèglements hormonaux qui altèrent le métabolisme.

Vous voulez en savoir plus ? Lisez : Comment améliorer le fonctionnement de votre métabolisme

2. Perte de libido

Les faibles niveaux d’œstrogènes chez la femme causent souvent des problèmes dans leur vie intime, précisément car ils empêchent de se sentir épanouie pendant les relations sexuelles.

Ce type d’altérations hormonales diminuent considérablement la libido et, de ce fait, peuvent influer sur l’état d’esprit.

3. Difficultés cognitives

Le cerveau lors du dérèglement hormonal.

La perte de mémoire, le stress et les difficultés à penser clairement sont des symptômes cognitifs des déséquilibres hormonaux.

En général ils augmentent les niveaux d’une substance chimique appelée cortisol, liée aux épisodes de stress et au développement de certaines maladies.

4. Changements d’humeur

La nervosité, l’irritabilité et d’autres changements d’humeur brusques sont souvent fréquents avec les troubles hormonaux pendant la période menstruelle et la ménopause.

Il est habituel que la femme présente une certaine sensibilité, un terrain dépressif et une série d’émotions qui l’empêchent de se sentir bien.

Tout cela indique que ces symptômes se déclenchent à cause de la fluctuation des œstrogènes et de la progestérone.

5. Bouffées de chaleur et transpiration nocturne

Transpiration et dérèglement nocturne.

Ce type de symptômes sont liés aux changements hormonaux qui surviennent pendant la ménopause. Cependant, leur apparition peut survenir plus tôt, à cause d’un déséquilibre dans l’activité hormonale.

Bien que l’on pensait que les faibles niveaux d’œstrogènes en étaient la cause, désormais on sait que cela peut arriver à cause d’un déficit en progestérone ou des altérations dans les glandes surrénales et de la thyroïde.

Ces systèmes sont très sensibles aux changements, surtout lorsqu’ils sont exposés aux facteurs qui interfèrent dans leur activité hormonale.

6. Sècheresse vaginale

La diminution des niveaux d’œstrogènes liée au dérèglement hormonal peut causer l’altération du pH vaginal. Ce qui affecte son flux ou lubrification naturelle.

La sècheresse de la zone intime affecte directement la vie sexuelle. Précisément car elle augmente la sensibilité et provoque des douleurs pendant le coït.

Elle est fréquente chez les femmes qui arrivent à la ménopause. Même si elle peut survenir de manière prématurée pour d’autres dérèglements.

7. Fatigue constante et dérèglement hormonal

Fatigue et dérèglement hormonal.

La majorité des personnes passent par des épisodes de fatigue chronique liée au stress. A l’excès d’activité physique ou à une maladie commune.

Cependant, lorsqu’elle survient de manière continue, il est probable qu’elle soit causée par une déficience en hormones thyroïdiennes, c’est-à-dire par un trouble connu comme l’hypothyroïdisme.

Cette maladie affecte le rythme du métabolisme. Et, comme les hormones diminuent leur activité, déclenche des difficultés dans le système cardiovasculaire et la digestion.

Visitez cet article : Infusions pour combattre la mauvaise digestion

8. Maux de tête et migraines

Les changements dans l’activité des hormones féminines peuvent provoquer des maux de tête et des épisodes continus de migraines.

Les déséquilibres qui surviennent à certains moments du cycle menstruel, ou bien en arrivant à la ménopause, augmentent les céphalées associées à la tension et à l’excès d’inflammation.

Ils ont également tendance à apparaître à cause de déséquilibres dans la fonction thyroïdienne. Que ce soit pour la déficience en hormones mentionnées auparavant ou par sa production excessive (hyperthyroidisme).

Vous identifiez ces symptômes ? Rappelez-vous que face à leur récurrence, il est nécessaire d’aller consulter votre médecin pour déterminer leur relation avec un dérèglement hormonal.

Ainsi, le-a médecin se chargera de vous recommander un traitement approprié pour le contrôler.

  • Hofmeister, S., & Bodden, S. (2016). Premenstrual syndrome and premenstrual dysphoric disorder. American Family Physician. https://doi.org/10.1017/CBO9781139628938.004
  • Wysokiński, A., & Kłoszewska, I. (2014). Level of thyroid-stimulating hormone (TSH) in patients with acute schizophrenia, unipolar depression or bipolar disorder. Neurochemical Research. https://doi.org/10.1007/s11064-014-1305-3
  • Robert-Seilaniantz, A., Navarro, L., Bari, R., & Jones, J. D. (2007). Pathological hormone imbalances. Current Opinion in Plant Biology. https://doi.org/10.1016/j.pbi.2007.06.003