Albinisme : l’exemple émouvant de Thando Hopa

· 30 juin 2015
Dans cet article, nous abordons un thème qui n'est pas très souvent abordé dans les médias : la triste réalité de l'albinisme en Afrique.

Nous sommes certains que, dans votre vie, vous avez déjà vu une personne souffrant d’albinisme. L’albinisme est une maladie génétique présente chez l’homme, comme chez les animaux. Cette maladie se caractérise par un défaut de pigmentation de la peau, des cheveux et des yeux.

Ce manque de mélanine peut provoquer de nombreuses maladies de la peau, car celle-ci est très sensible aux rayons du soleil.

Il n’est pas facile d’être albinos en règle générale, mais surtout dans un continent comme l’Afrique. Le jeune top-model Thando Hopa dénonce les atrocités commises envers les albinos africains.

Elle est la voix de tous les opprimés qui souffrent de cette maladie dans le monde. C’est pourquoi, nous avons souhaité vous parler d’elle.

La top-model Thando Hopa

Thando Hopa

À 24 ans, Thando Hopa est top-model, mais également avocate. Elle est née albinos en Afrique, ce qui correspond plus ou moins à une véritable malédiction.

Thando a étudié à Johannesburg, en Afrique du Sud. On l’a rapidement remarquée grâce à son physique délicat et attirant.

Elle est vite devenue une attraction sur les podiums de mode et dans les revues branchées. C’est l’une des seules modèles albinos du monde.

Grâce à son succès et aux répercussions qu’elle a eu dans le monde entier, elle a choisi d’étudier le droit. Son but ? Défendre haut et fort le drame social qui se déroule en Afrique et que le monde ne veut pas voir. 

Cet article peut aussi vous intéresser : 5 clés pour surmonter la souffrance émotionnelle

La malédiction de l’albinisme en Afrique

Cela va peut-être vous surprendre… L’Afrique est le continent sur lequel il y a le plus de naissances d’enfants albinos, notamment en Tanzanie. La population d’albinos en Tanzanie est supérieure de 15 % à celle du reste du monde.

Les experts ne connaissent pas véritablement les raisons de ce phénomène. Cela pourrait être dû à de la consanguinité et au patrimoine génétique transmis par les européens qui ont investi cette zone au moment de la colonisation du continent.

Selon les explications de Thando Hopa, être albinos en Afrique implique deux terribles dimensions : un problème esthétique et un drame social.

Face à la vigueur des rayons solaires, de nombreuses personnes souffrent de cancers de la peau et de cécités, car elles ne peuvent bénéficier des protections adéquates.

Mais au-delà de ces problèmes de santé, elles subissent une véritable discrimination. Les albinos sont appelés « zeru-zeru » en Tanzanie, ce qui signifie « fils du diable » ou « fantômes ». L’albinisme est perçu comme la conséquence d’un pêché commis par les parents. Ceux-ci auraient conclu un pacte avec le diable, dont la preuve absolue serait cette pâleur de leurs enfants.

Par conséquent, les albinos sont rejetés, et abandonnés par leurs parents. En Afrique, un albinos vivant ne vaut rien, mais un albinos mort représente une importante manne financière.

De nombreuses ethnies, certains groupes sociaux africains, et les sorciers encore très présents dans de nombreux villages, pensent que le sang et les organes des albinos ont des propriétés magiques et curatives.

Cet article peut aussi vous intéresser : Âmes brisées : la réalité des personnes maltraitées psychologiquement

L’albinisme en Afrique, une triste réalité…

Albinisme en Afrique

Les albinos sont donc victimes du même phénomène que celui qui entraîne le braconnage des rhinocéros pour récupérer leur corne, ou le massacre des éléphants pour revendre l’ivoire de leurs défenses. Des sommes astronomiques sont payées pour obtenir les « parties » d’un albinos, ce qui entraîne des vagues de mutilation et de meurtres.

Il est très fréquent que des milices armées s’emparent d’enfants et d’adultes albinos dans les villages africains pour les mutiler, pour leur couper les bras et les jambes, ou tout simplement pour les tuer. Des personnes sans scrupules se sont donc emparées de ce « business » de la mort, qui fait froid dans le dos.

En Afrique, l’albinisme est une authentique malédiction. Des personnes comme Thando Hopa, ainsi que de nombreuses organisations internationales, essaient de protéger ces personnes. C’est une réalité terrible dénoncée par de nombreuses organisations humanitaires.

Cependant, le nombre d’albinos morts en Afrique ne cesse d’augmenter, à cause des criminels qui les pourchassent, mais également à cause des problèmes de santé dont ils sont victimes.

De graves brûlures sur la peau, des plaies infectées, et des cancers de la peau comptent parmi les causes les plus importantes de mortalité chez les albinos.

De nos jours, de nombreux enfants doivent apprendre à vivre sans bras et sans jambes, à cause d’une barbarie sans nom. Et pourtant, ils ne perdent pas leur sourire, même si leur différence leur a fait subir des atrocités qu’aucun enfant ne devrait vivre.