Arthroscopie du genou : quels sont les avantages ?

16 avril 2019
Grâce à l'arthroscopie du genou, le chirurgien est capable de voir l'articulation dans son intégralité pendant qu'il opère.

Une arthroscopie du genou est un procédé chirurgical utilisé en traumatologie et en chirurgie orthopédique. Grâce à cette technique, il est plus facile d’établir un diagnostic et ainsi de traiter de nombreux problèmes et maladies localisés à l’intérieur de l’articulation.

En Espagne, on a recours à ce procédé depuis les années soixante-dix. Malgré le fait qu’il existe depuis déjà un bon nombre d’années, ce procédé est encore considéré comme une technique nouvelle en constante évolution et expansion.

Il faut prendre en compte le fait suivant : malgré qu’il s’agisse d’une méthode beaucoup moins invasive que d’autre, l’arthroscopie du genou est un procédé chirurgical. Pour cette raison, seulement des spécialistes en traumatologie et en chirurgie peuvent avoir recours à ce procédé.

Une légère incision qui ne laissera pratiquement pas de cicatrice suffit à introduire la caméra et ainsi obtenir les images de l’intérieur. Comme nous le disions plus haut, il s’agit d’une technique peu invasive.  Elle permet notamment de réduire la durée du séjour à l’hôpital du patient.

Dans la plupart des cas, les patients sortent de l’hôpital le jour même, ce qui favorise une récupération rapide.

Arthroscopie du genou : les indications

femme qui a mal au genou et qui a besoin d'une arthroscopie

Nombreux sont les problèmes ou lésions pour lesquels on a recours à cette technique si utile.

Différents types de maladie et les traumatismes peuvent endommager différentes parties de l’articulation, telles que :

  • Os
  • Cartilage
  • Ligaments
  • Ménisques
  • Tendons
  • Muscles

Cet article peut aussi vous intéresser : Un traitement pour fortifier les os et les articulations

Lésion ligamentaire

La rupture de ligament croisé est l’une des lésions qui nécessitent le recours à une arthroscopie du genou en vue d’obtenir un diagnostic précis. Cette lésion peut aussi bien concernér le ligament antérieur que le ligament postérieur.

Le ligament croisé antérieur est un ligament isolé dont la fonction de stabilité est importante. Sa dénomination se doit au fait qu’il se croise avec un autre ligament, le dit ligament croisé postérieur qui a une direction antéro-postérieure et demi-latérale.

Cette lésion est le problème intra-articulaire le plus fréquent. Elle est généralement la conséquence d’une torsion latérale de la jambe. De plus, si elle est associée à la rupture du ménisque interne et du ligament latéral interne, on parle alors de triade. Cette dernière est une lésion fréquente chez les joueurs de football.

Si la personne est jeune, plutôt active et ressent une gêne ou une sensation de faille, il faudra reconstruire le ligament. Autrement, à moyen terme, cela pourrait provoquer une dégénérescence précoce de l’articulation, ce qui prédispose à une lésion du ménisque.

Lésion méniscale

Le ménisque est un fibrocartilage dont les fonctions au sein du genou sont importantes :

  • Amortissement
  • Protection du cartilage
  • Amélioration du fonctionnement de l’articulation

Parfois, lorsqu’on est face à une lésion propre, récente et périphérique, il est possible de suturer le ménisque. Il y a deux types de suture : une suture intégrale réalisée à l’aide d’une arthroscopie du genou, ou bien mixte. Le deuxième cas est moins fréquent.

Avec une arthroscopie du genou, il est possible de réaliser un greffe du ménisque issu d’un donneur de tissus.

Usure ou dégénérescence du cartilage articulaire

Le cartilage est une couche nacrée de faible friction qui recouvre la partie articulaire du fémur, du tibia et du rotule du genou.

La cause la plus commune à l’origine des lésions au niveau du cartilage est l’arthrose. Néanmoins, les éléments déclencheurs sont nombreux. La maladie de König, les infections, les problèmes métaboliques ou encore les traumatismes, entre autres, peuvent être à l’origine de ce type de lésions.

Selon l’âge, l’activité et les attentes du patient, il existe plusieurs techniques chirurgicales pour réparer ou reconstruire le cartilage.

Cet article peut aussi vous intéresser : 5 exercices pour renforcer les genoux sans sortir de chez vous

Arthroscopie du genou : les avantages

douleur au genou : la solution de l'arthroscopie

L’avantage de cette technique face à d’autres procédés chirurgicaux habituels est que le chirurgien est capable de voir l’articulation dans sa globalité. Cela est possible grâce à un petit instrument que l’on appelle arthroscope.

Un autre avantage de l’arthroscopie du genou est qu’elle est seulement utile pour réaliser de très petites incisions. Cette caractéristique, normalement, réduit le séjour à l’hôpital du patient et favorise ainsi une guérison rapide. Nombreux sont les patients qui après avoir été soumis à une arthroscopie du genou peuvent abandonner le centre médical le jour-même, c’est-à-dire juste après l’opération.

De plus, puisqu’il est question de très petites incisions, d’un point de vue esthétique, on obtient également un meilleur résultat, notamment sur les zones exposées du corps.

Mais gardez à l’esprit que les patients soumis à une arthroscopie du genou le sont pour différentes raisons. Ainsi, ce sont avant tout les conditions particulières préalables qui vont conditionner leur séjour à l’hôpital et le temps de récupération. Les patients ne répondent pas tous de la même façon à cette opération.

 

  • Arabia, J. J. M., & Arabia, W. H. M. (2009). Lesiones del ligamento cruzado anterior de la rodilla. Iatreia. https://doi.org/10.5455/medarh.2014.68.350-352
  • Castiella-Muruzábal, S., López-Vázquez, M. A., No-Sánchez, J., García-Fraga, I., Suárez-Guijarro, J., & Bañales-Mendoza, T. (2007). Artroplastia de rodilla. Rehabilitacion. https://doi.org/10.1016/S0048-7120(07)75532-9
  • Gicquel, P. (2009). Artroscopia en el niño. EMC – Técnicas Quirúrgicas – Ortopedia y Traumatología. https://doi.org/https://doi.org/10.1016/S2211-033X(09)71601-9