Cactus et succulentes : quelles sont leurs différences ?

Il y a une raison puissante et scientifique pour affirmer que les cactus et les succulentes ne sont pas forcément les mêmes. Découvrez-la ici !
Cactus et succulentes : quelles sont leurs différences ?

Dernière mise à jour : 21 novembre, 2022

Il y a ceux qui disent que les cactus et les succulentes sont les mêmes plantes. Or, cela n’est pas vrai. Bien qu’il existe des similitudes entre les deux plantes, elles ne peuvent pas toujours être appariées.

Comprenant qu’il est facile de les confondre, nous voulons ici approfondir leurs caractéristiques spécifiques. Comprendre que les cactus et les succulentes sont différents vous permettra de mieux en prendre soin. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus.

Quelles sont les caractéristiques des cactus ?

Il existe 15 genres et 73 espèces de cactus. Leur plus grande caractéristique réside dans les épines.

Ces épines ont une fonction de survie très intéressante. D’abord, elles les protègent des animaux ; ou du moins, que la tâche leur est très difficile.

Deuxièmement, elles captent les gouttes de rosée qui apparaissent pendant les premières heures de la journée, permettant à la plante d’avoir du liquide. Cette fonction est essentielle, car il faut rappeler que les cactus sont des espèces indigènes des déserts et des zones arides.

Les cactus font partie de la famille des succulentes, car ils partagent la capacité de stocker l’eau dans leurs structures : tige, racine et feuilles. Tous les cactus sont des succulentes, mais pas toutes les succulentes sont des cactus.

Cactus en pot.
Tous les cactus sont des succulentes, mais toutes les succulentes ne sont pas des cactus.

Maintenant, que sont les succulentes ?

Les succulentes se distinguent par leur capacité à stocker l’eau dans différentes structures. De plus, elles ont la particularité de présenter un métabolisme photosynthétique appelé métabolisme de l’acide crassulacé (CAM). Leurs stomates se ferment le jour mais s’ouvrent la nuit. Cela évite de nouvelles pertes d’eau.

C’est ainsi que les spécimens qui appartiennent à cette grande famille survivent si bien dans les zones arides ou désertiques. On estime qu’il existe environ 60 familles botaniques de succulentes.

Presque toutes les plantes qui ont la capacité de stocker ce liquide vital y sont regroupées. C’est le cas des cactus. En outre, il existe 2 autres groupes de plantes grasses qui méritent d’être mentionnés :

  • Agavacées : l’être humain les utilise pour l’élaboration de certains produits alimentaires et boissons alcoolisées. L’agave et la sanseviera en sont des exemples.
  • Apocynacées : avec un composant toxique dont la quinine est extraite, ces plantes habitent généralement les sols tropicaux et subtropicaux. Le laurier-rose est un exemple courant de ce groupe.



[/atomik -lu-aussi ] 

Que sont donc les plantes crasses ?

Les plantes crasses sont également confondues avec les succulentes et les cactus. B

Les plantes casses sont les plantes qui appartiennent à une famille particulière au sein des succulentes. Dans l’usage populaire, le terme est appliqué pour désigner les plantes succulentes qui ne sont pas des cactus. Cependant, il faut noter qu’elles forment un groupe spécifique, comme celui qui constitue les cactus, les agavacées ou les apocynacées.

Les plantes qui stockent l’eau dans leurs structures et qui se caractérisent par ces belles feuilles dodues et presque translucides qui forment des rosettes sont des plantes crasses. Elles n’ont pas d’épines ; elles utilisent les minuscules poils qui recouvrent leur surface pour capter la rosée.

L’aloe vera est une plante crasse, par exemple. Au sein de ce groupe, nous pouvons trouver plus de 500 variétés qui ont une tige courte de laquelle émergent leurs feuilles épaisses à la forme triangulaire.

Les lithops sont un autre exemple. Ces plantes particulières sont connues sous le nom de pierres vivantes dans certains endroits et ont gagné du terrain dans la décoration des maisons. Elles n’ont que deux feuilles et sont de petite taille, atteignant à peine 4 centimètres.

On peut également citer le sempervivum. De l’Europe à l’Amérique, ces plantes sont encore plus petites : elles mesurent à peine 3 centimètres de haut.

Pierres vivantes ou lithops.
Les pierres vivantes sont utilisées en décoration en raison de leur ressemblance avec les rochers.



[/atomik -lu-aussi ]

Avez-vous compris les différences entre les cactus et les succulentes ?

Nous savons que ce sujet peut être complexe. C’est pourquoi de nombreuses personnes se limitent à dire que le cactus et la succulente sont les mêmes plantes.

Cependant, il n’en est pas ainsi. Nous résumons ci-dessous les principales différences entre cactus, succulentes et plantes crasses.

Nous commencerons par mentionner que les plantes crasses sont des succulentes qui ont des feuilles matelassées. Ces feuilles que nous aimons tant ! Grâce à elles, elles stockent une grande quantité d’eau. Leur taille et forme varient, tout comme leur mode de stockage.

De leur côté, les cactus ont une tige charnue qui stocke l’eau. Selon leur espèce, ils peuvent ou non avoir des épines.

Ils se distinguent également des plantes succulentes de par leur aréole d’où naissent leurs épines. Ces aréoles peuvent être blanches ou de différentes couleurs ; c’est de là que sortent les fleurs des espèces qui fleurissent.

Nous terminons en vous disant que les soins des cactus et des succulentes sont similaires. L’essentiel est d’éviter l’engorgement du substrat, car un excès d’eau est préjudiciable aux deux types.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quels sont les bienfaits de l’acide borique pour les plantes ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Quels sont les bienfaits de l’acide borique pour les plantes ?

L'acide borique est bénéfique pour la santé des plantes. Découvrez un moyen simple et économique de prendre soin de vos cultures.



  • Mandujano, M. D. C., Carrillo-Angeles, I., Martínez-Peralta, C., & Golubov, J. (2010). Reproductive biology of Cactaceae. Desert plants, 197-230.
  • Martínez-Cortés, Magali; Manzanero-Medina, Gladys Isabel; Lustre-Sánchez, Hermes. Las plantas suculentas útiles de Santo Domingo. Polibotánica, núm. 43, 2017. Instituto Politécnico Nacional, México. Disponible en: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=62150424014
  • Vicente bueno, José Plumed. Monografías botánicas. Jardín Botánico de la Universitat de València. Volumen 4: Los cactus. ISBN: 978-84-9133-080-6