Comment différencier le syndrome du tunnel carpien de l'arthrite ?

Parfois, le syndrome du tunnel carpien se confond avec l'arthrite et vice versa. Cependant, les deux conditions présentent des différences dans leurs causes et leurs manifestations cliniques. Découvrez-en davantage dans cet article.
Comment différencier le syndrome du tunnel carpien de l'arthrite ?

Dernière mise à jour : 11 juillet, 2021

Le syndrome du tunnel carpien et l’arthrite sont deux maladies qui peuvent se confondre. La première se caractérise par la compression du nerf médian au niveau du poignet, tandis que dans la deuxième on observe une inflammation localisée des articulations avec des douleurs intenses et des œdèmes.

Malgré tout, il existe des similitudes entre les deux conditions. Notamment en termes de traitement. Voulez-vous en savoir davantage? Voici leurs distinctions à propos des symptômes, des causes et des traitements possibles.

Qu’est-ce que le syndrome du tunnel carpien ?

Le syndrome du tunnel carpien fait référence à un ensemble de signes et de symptômes qui surviennent à la suite de la compression du nerf médian sur sa trajectoire dans le poignet. D’un point de anatomique, il traverse un conduit dont les parois sont formées d’os et de ligaments que l’on nomme “tunnel carpien”.

Sous l’influence de certaines conditions que nous mentionnerons plus tard, l’espace libre à l’intérieur du tunnel peut diminuer et affecter le nerf médian. Cela déclenche alors une série d’impulsions nerveuses qui, parce que ce nerf a une fonction sensitive, se traduisent en sensations anormales telles que des fourmillements et une faiblesse.

Etant donné qu’il se manifeste généralement chez les individus qui réalisent des travaux manuels, le syndrome du tunnel carpien est considéré comme une maladie professionnelle. Selon un travail de recherche publié dans le Magazine Espagnol de Santé Publique, l’incidence du syndrome du tunnel carpien est de 4,2 cas pour 100 000 travailleurs.

Une femme qui travaille et a mal à la main.

“Le syndrome du tunnel carpien est classé parmi les maladies professionnelles car il est fréquent chez les personnes qui réalisent des travaux manuels.”

Lisez également : Pourquoi ressentez-vous des fourmillements dans les mains et les pieds ?

Qu’est-ce que l’arthrite ?

Comme son nom l’indique, l’arthrite est un processus inflammatoire des articulations. Elle se subdivise en dizaines de types d’arthrite, chacun avec ses propres facteurs de risques et ses traitements.

L’une des plus communes est la polyarthrite rhumatoïde. Il s’agit d’une maladie chronique inflammatoire à caractère auto-immunitaire. Autrement dit, l’organisme identifie les tissus articulaires comme “étrangers” et les détruit progressivement. Les cellules et les protéines du système immunitaire sont un élément essentiel de ce processus.

Par ailleurs, cette pathologie est plus fréquente chez les femmes. L’âge moyen du diagnostic est d’environ 40 ans. De multiples études épidémiologiques ont été réalisées en Espagne. La plus importante étant l’étude EPISER de la Société Espagnole de Rhumatologie, qui a déterminé que la prévalence de la maladie était de 0,5 %.

Symptômes du tunnel carpien et de l’arthrite

Les manifestations cliniques des deux maladies sont clairement différenciables. Notamment en fonction de la présence de la douleur et des gonflements dans les articulations.

Syndrome du tunnel carpien

Comme le nerf médian est sensitif, les symptômes résultant de sa compression correspondent à des sensations étranges. Néanmoins, la douleur ne fait pas souvent partie du tableau clinique.

Les patients se plaignent généralement de fourmillements ou d’engourdissement qui apparaissent petit à petit. La zone affectée s’étend du poignet jusqu’à certains doigts de la main, en particulier depuis l’annulaire jusqu’au pouce.

Parmi les symptômes, en plus de la faiblesse caractéristique, cette affection peut rendre très difficile la réalisation des activités quotidiennes. Même en dehors du travail. Cela comprend la conduite d’une voiture, cuisiner, laver et écrire.

L’arthrite

Les symptômes dépendent en grande partie du type d’arthrite, même s’il s’agit généralement des manifestations classiques de l’inflammation. Cela inclut les éléments suivants :

  • Douleur.
  • Oedème.
  • Rougeur.
  • Augmentation de la température locale.

Certains types d’arthrite sont associés à une raideur articulaire, surtout le matin. Une similitude avec le syndrome du tunnel carpien est la difficulté à effectuer les tâches quotidiennes.

En cas de polyarthrite rhumatoïde, les patients qui ne reçoivent pas de traitement ont tendance à souffrir de déformations articulaires complexes qui limitent considérablement leur qualité de vie. La déviation des doigts est la plus caractéristique.

Causes du tunnel carpien et de l’arthrite

L’arthrite est généralement une conséquence de facteurs génétiques et environnementaux. Les patients ayant des antécédents familiaux de polyarthrite rhumatoïde, par exemple, sont plus susceptibles de souffrir de cette maladie. Il en va de même pour les patients qui fument beaucoup et qui ont eu des infections dans leur enfance.

Le syndrome du tunnel carpien est associé à de nombreux facteurs de risque. Bon nombre d’entre eux sont exacerbés par les environnements professionnels. Le fait d’être une femme, de souffrir de maladies chroniques telles que le diabète mellitus et l’obésité, écrire beaucoup, et d’autres facteurs anatomiques sont les plus importants.

L’arthrite

Saviez-vous que l’arthrite peut être l’une des causes du syndrome du tunnel carpien ? Comme nous l’avons déjà souligné, l’une des complications de cette maladie est la déformation des articulations et des os causée par les réactions inflammatoires.

Lorsque cela se produit à proximité du canal carpien, cela augmente la probabilité qu’il se rétrécisse et comprime le nerf médian. En conséquence, des symptômes appartenant aux deux maladies apparaîtront.

Quels sont les traitements ?

L’objectif du traitement médical, dans les deux cas, est de réduire les symptômes et l’inflammation associée. Cependant, la cause sous-jacente persiste généralement. Dans le cas du syndrome du tunnel carpien, il existe des interventions chirurgicales qui peuvent résoudre définitivement le tableau clinique.

Syndrome du tunnel carpien

Dans un premier temps, le médecin peut suggérer des mesures de base pour diminuer les symptômes dans les cas légers. Cela peut comprendre l’application de compresses froides et le repos.

Néanmoins, si elles ne sont pas efficaces, il est nécessaire d’immobiliser les articulations concernées et de commencer un traitement pharmacologique. Ce dernier consiste à administrer des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ainsi que des corticostéroïdes.

Enfin, il existe des options chirurgicales visant à décompresser le nerf. Cette opération est généralement réalisée par un chirurgien de la main et peut être pratiquée par voie endoscopique ou ouverte.

L’arthrite

Certains des médicaments utilisés pour le syndrome du tunnel carpien sont également utiles pour les cas d’arthrite. C’est le cas des AINS (tels que l’ibuprofène) et des corticostéroïdes. Les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde peuvent bénéficier de l’usage de “médicaments antirhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM)”.

Ils s’utilisent aussi dans d’autres maladies comme la spondylarthrite ankylosante et le lupus érythémateux systémique. Le méthotrexate est un exemple assez représentatif.

Des médicaments sur une table.

“Les AINS s’administrent aussi bien dans le traitement du tunnel carpien que dans celui de l’arthrite.”

Quand consulter un médecin ?

Si l’un des symptômes cités auparavant persiste, il est judicieux de consulter un médecin rapidement. Le diagnostic précoce ainsi que le traitement opportun sont fondamentaux pour parvenir à une bonne résolution du tableau clinique. Cela réduit, bien évidemment, l’incidence des complications permanentes.

Deux maladies similaires mais qu’il ne faut pas confondre

Comme vous pouvez le constater, les deux pathologies diffèrent sur des aspects très évidents. Malgré les similitudes dans les traitements médicamenteux, l’automédication est fortement déconseillée. Elle peut effectivement être dangereuse à long terme.

Si vous avez des symptômes compatibles, nous vous recommandons de consulter votre médecin ou un interne de confiance qui vous orientera ensuite vers un autre spécialiste.

It might interest you...
5 conseils pour prévenir l’arthrite des mains
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
5 conseils pour prévenir l’arthrite des mains

Prévenir l'arthrite des mains n'est pas chose impossible. Des études de diagnostic précoce peuvent en effet avertir la personne du risque d'en souf...



  • Gómez A. Nuevos criterios de clasificación de artritis reumatoide. Rheumatol Clin. 2011;6(S3):S33-S37.
  • López L. Síndrome del túnel del carpo. Orthotips 2014;10(1):34-45.
  • Lozano J. Artritis reumatoide (I). Etiopatogenia, sintomatología, diagnóstico y pronóstico. OFFARM 2001;20(8):94-101.
  • Portillo R, et al. Síndrome del túnel del carpo. Correlación clínica y neurofisiológica. An Fac Med Lima 2004;65(4):247-254.
  • Martín R, et al. Dolor articular agudo. Med Integral 2002;40(6):237-43.
  • Morales A. Artritis Reumatoide. Revista Médica de Costa Rica y Centroamérica 2013;LXX(607):523-528.