Comment les maladies de la thyroïde affectent-t-elles l'humeur ?

Les troubles de la fonction thyroïdienne peuvent affecter l'humeur de plusieurs façons. Apprenez-en plus ici !
Comment les maladies de la thyroïde affectent-t-elles l'humeur ?

Dernière mise à jour : 28 octobre, 2021

La thyroïde est une petite glande située dans le cou qui a la forme d’un papillon. Elle est responsable de la production, du stockage et de l’envoi d’hormones vitales pour le fonctionnement du corps. Une altération peut donc avoir de grandes répercussions. Nous nous intéressons ici à la relation entre les maladies de la thyroïde et l’humeur.

La plupart des personnes savent que la thyroïde affecte le métabolisme. Mais peu d’entre elles savent qu’elle contrôle également la vitesse des rythmes cardiaques. Et presque personne ne sait que les maladies thyroïdiennes affectent l’humeur. La relation est très complexe, mais nous vous expliquons cela simplement dans les lignes suivantes…

Les maladies de la thyroïde et l’humeur

Avant de plonger dans la façon dont les maladies thyroïdiennes affectent l’humeur, clarifions d’abord quelques idées générales. Les maladies de la thyroïde sont un groupe d’affections qui se développent lorsqu’il y a une altération de la glande. Les plus courantes sont les suivantes :

  • Hyperthyroïdie
  • Hypothyroïdie
  • Goitre (thyroïde hypertrophiée)
  • Cancer de la thyroïde
  • Nodules ou bosses dans la glande

L’inflammation de la thyroïde (thyroïdite) peut également être comptée parmi les affections courantes. Dans les lignes suivantes, nous nous référons à la relation entre la thyroïde et l’humeur en considérant toutes ces maladies, sauf mention particulière. .

La relation causale entre les maladies thyroïdiennes et les sautes d’humeur est connue depuis environ 200 ans. Caleb Hillier Parry, en 1825, a été l’un des premiers à documenter les lésions nerveuses chez les patients thyroïdiens. Aujourd’hui, il existe une convention médicale selon laquelle les troubles thyroïdiens affectent l’humeur. Voyons quelques exemples spécifiques.

Les maladies thyroïdiennes et l'humeur sont liées par une action sur le métabolisme.
Les maladies de la thyroïde sont très variées. Cet organe est chargé de contrôler le métabolisme. Le retentissement de ces pathologies est multisystémique.

Dépression

Selon un article publié en 2012 sur Journal of Thyroid Research, la maladie thyroïdienne développe une série de manifestations neuropsychiatriques. La dépression est l’une des plus courantes, qui peut affecter entre 31 % et 69 % des patients (elle fluctue avec l’âge et d’autres variables).

La dépression liée à la maladie thyroïdienne s’accompagne également d’irritabilité, de dysphorie générale, de labilité émotionnelle et même d’une altération de la concentration. Les cas de dépression dans les diagnostics infracliniques d’hypothyroïdie et d’hyperthyroïdie sont moins fréquents, ils sont donc liés à la gravité du diagnostic.

Il n’est pas rare que les patients demandent de l’aide pour traiter la dépression et découvrent au cours du processus qu’ils souffrent d’un trouble de la thyroïde. Selon l’ American Thyroid Association, jusqu’à 60% des personnes touchées ne savent pas qu’elles souffrent de cette maladie.

Les recherches indiquent que la dépression et les sautes d’humeur de la thyroïde peuvent également se développer pendant la grossesse. Celles-ci se manifestent pendant et après la grossesse, ce qui peut conditionner la relation de la mère avec son enfant.



Anxiété

L’anxiété est un autre problème associé aux troubles de la thyroïde. Une étude publiée sur Social Psychiatric and Psychiatric Epidemiology en 2015 a révélé une relation entre l’hypothyroïdie non traitée et le développement d’épisodes d’anxiété.

Certains experts ont trouvé un lien entre les patients atteints d’attaque de panique souffrant d’une maladie thyroïdienne et l’anxiété. Comme les recherches l’indiquent, une anxiété accrue est liée aux diagnostics infracliniques d’hypo et d’hyperthyroïdie.

L’anxiété liée à la maladie de la thyroïde est une réalité qui affecte les patients, quelle que soit sa gravité (bien qu’elle soit plus importante dans les cas graves). C’est pourquoi les spécialistes encouragent la réalisation de tests de la fonction thyroïdienne chez les patients souffrant de phobie sociale, de troubles paniques et de trouble anxieux généralisé.



Déficience cognitive

Un autre lien entre la maladie thyroïdienne et l’humeur se trouve dans les troubles cognitifs. La recherche indique que l’hypothyroïdie et l’hyperthyroïdie sont associées à une altération de la fonction cognitive. Cependant, cette dernière comprend un plus grand nombre de cas de risque de démence.

Cette thèse est soutenue par d’autres études à cet égard. La plupart des cas de troubles cognitifs sont réversibles, bien que les cas de démence ne le soient pas. Des recherches montrent qu’il existe une relation entre la fonction thyroïdienne et la maladie d’Alzheimer.

À ce stade, vous devez vous rappeler le pourcentage de patients qui ignorent qu’ils souffrent d’un trouble de la thyroïde : 60 %. Bien que tous les cas ne puissent bien sûr pas être expliqués de cette manière, de nombreux diagnostics de troubles cognitifs et de maladie d’Alzheimer, entre autres, se développent car une altération de la fonction thyroïdienne n’a pas été traitée.

Maladie thyroïdienne et humeur chez les personnes âgées.
À partir d’un un âge avancé, il peut être difficile de déterminer l’influence d’une maladie de la thyroïde sur le déclin cognitif.

Pourquoi les maladies de la thyroïde affectent-t-elle l’humeur ?

Les maladies de la thyroïde affectent l’humeur, comme le montrent de nombreuses études scientifiques. La gravité du diagnostic détermine en grande partie la manifestation, ainsi que le type d’affection elle-même. Mais comment la fonction thyroïdienne régule-t-elle notre humeur ?

Il y a un grand débat à ce sujet, qui est loin d’être clos. Certains chercheurs pensent que les interactions entre le système thyroïdien et certains neurotransmetteurs (norépinéphrine et sérotonine) jouent un rôle clé à cet égard.

Par ailleurs, les hormones thyroïdiennes interagissent avec d’autres systèmes de neurotransmetteurs. Par exemple, les processus des récepteurs post-dopamine. Comme vous le savez probablement, la dopamine, la noradrénaline et la sérotonine sont des agents essentiels dans la régulation de notre humeur.

Si vous souffrez fréquemment d’anxiété, de dépression, d’irritabilité ou de troubles cognitifs, entre autres, il serait bon d’exclure un éventuel trouble de la fonction thyroïdienne. Et ce, notamment si vous présentez d’autres symptômes classiques associés à la thyroïde (prise de poids, fatigue, constipation, sensibilité au froid, entre autres).

Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est-ce qu’une biopsie de la thyroïde ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Qu’est-ce qu’une biopsie de la thyroïde ?

La biopsie de la thyroïde est un examen courant de nos jours. Quelle est son utilité ? Existe-t-il plusieurs types de biopsie ?



  • Aubert, C. E., Bauer, D. C., da Costa, B. R., Feller, M., Rieben, C., Simonsick, E. M., … & Health ABC Study. The association between subclinical thyroid dysfunction and dementia: the Health, Aging and Body Composition (Health ABC) Study. Clinical endocrinology. 2017; 87(5): 617-626.
  • Basraon, S., & Costantine, M. M. Mood disorders in pregnant women with thyroid dysfunction. Clinical obstetrics and gynecology. 2011; 54(3): 506-514.
  • Bauer, M., Goetz, T., Glenn, T., & Whybrow, P. C. (2008). The thyroid‐brain interaction in thyroid disorders and mood disorders. Journal of neuroendocrinology. 2008; 20(10): 1101-1114.
  • Gönen, M. S., Kisakol, G., Cilli, A. S., Dikbas, O., Gungor, K., Inal, A., & Kaya, A. (2004). Assessment of anxiety in subclinical thyroid disorders. Endocrine journal. 2004; 51(3): 311-315.
  • Hage, M. P., & Azar, S. T. The link between thyroid function and depression. Journal of thyroid research. 2012.
  • Ittermann, T., Völzke, H., Baumeister, S. E., Appel, K., & Grabe, H. J. Diagnosed thyroid disorders are associated with depression and anxiety. Social psychiatry and psychiatric epidemiology. 2015; 50(9): 1417-1425.
  • Kikuchi, M., Komuro, R., Oka, H., Kidani, T., Hanaoka, A., & Koshino, Y. Relationship between anxiety and thyroid function in patients with panic disorder. Progress in Neuro-Psychopharmacology and Biological Psychiatry. 2015; 29(1): 77-81.
  • Ritchie, M., & Yeap, B. B. Thyroid hormone: Influences on mood and cognition in adults. Maturitas. 2015; 81(2): 266-275.
  • Simon, N. M., Blacker, D., Korbly, N. B., Sharma, S. G., Worthington, J. J., Otto, M. W., & Pollack, M. H. Hypothyroidism and hyperthyroidism in anxiety disorders revisited: new data and literature review. Journal of affective disorders. 2002; 69(1-3): 209-217.
  • Tan, Z. S., & Vasan, R. S. Thyroid function and Alzheimer’s disease. Journal of Alzheimer’s Disease. 2009; 16(3): 503-507.