7 mauvaises habitudes qui peuvent affecter la santé de votre thyroïde

· 19 septembre 2018
Le dysfonctionnement de la thyroïde peut provenir d'une mauvaise gestion du stress et même de la consommation d'aliments tels que le soja ou le gluten, bien que nous ne souffrions pas d’intolérance.

La thyroïde est une petite glande en forme de papillon située sur le devant du cou, juste au-dessus de la clavicule.

La thyroïde est un organe endocrinien dont la fonction principale est de sécréter des hormones pour réguler de nombreuses activités vitales de l’organisme.

Parmi ceux-ci, il convient de mentionner qu’elle est déterminante pour les fonctions métaboliques, en plus d’être liée à l’humeur, à la fréquence cardiaque et à la température corporelle.

Pour cette raison, son dysfonctionnement entraîne une série de conséquences sur la santé et, si elle n’est pas contrôlée, elle influencera de manière significative notre qualité de vie.

C’est pourquoi, il est important de savoir quelles sont les habitudes qui peuvent l’affecter et, bien sûr, de prendre des mesures préventives avant qu’un problème sérieux ne se produise.

Dans cet article nous voulons partager avec vous les 7 mauvaises habitudes les plus fréquentes de façon à ce que vous puissiez essayez de les éviter au maximum.

Découvrez-les toutes !

1. La dépendance au tabac

le tabac peut affecter la santé de votre thyroïde

Le tabagisme excessif augmente la probabilité de la maladie thyroïdienne, puisque les toxines affectent la santé de la glande.

A consulter également : 6 habitudes quotidiennes aussi dangereuses que le tabagisme

Bien que ses principales conséquences se ressentent dans le système respiratoire, il n’est pas surprenant que les fumeurs représentent une grande partie des patients atteints d’affections thyroïdiennes.

Cela est dû au fait que le tabac diminue les niveaux de la thyréostimuline (TSH), qui intervient dans le métabolisme, la santé oculaire et cardiovasculaire.

2. Le sédentarisme

Bien que le mode de vie sédentaire influence le développement d’une grande variété de troubles qui affectent la santé physique et émotionnelle, ses effets sont généralement dus au dysfonctionnement qu’il produit dans la thyroïde.

L’inactivité augmente la tendance à accumuler de la graisse et, par conséquent, c’est un facteur qui influence le surpoids, l’’obésité et d’autres problèmes métaboliques.

D’autre part, puisque la sécrétion des hormones thyroïdiennes diminue, elle peut aussi conduire à souffrir d’hypothyroïdie.

Ce trouble affecte non seulement la capacité à brûler des calories et des graisses, mais peut également augmenter le risque de maladie cardiaque, d’alopécie et de fatigue.

3. Une mauvaise gestion du stress

 

Ne pas savoir comment contrôler le stress qui survient dans la vie quotidienne peut être un facteur qui déclenche un dysfonctionnement thyroïdien.

Le système endocrinien est sensible à notre état émotionnel et influe sur les taux d’hormones thyroïdiennes.

En conséquence, des déséquilibres hormonaux se produisent qui, à leur tour, affectent la santé des autres systèmes du corps.

4. Un faible régime d’iode

Les faibles niveaux d’iode dans l’alimentation sont une cause majeure de problèmes thyroïdiens tels que l’hypothyroïdie.

Le corps a besoin de cette substance pour une production optimale d’hormones thyroïdiennes. Pour cette raison, il est nécessaire d’ingérer les quantités appropriées d’iode.

Heureusement, on peut le trouver naturellement dans des aliments tels que :

  • Sel de mer
  • Légumes marins
  • Myrtilles
  • Yaourt naturel
  • Haricots
  • Pommes de terre
  • Petits pois
  • Ananas
  • Chocolat

5. Les boissons alcoolisées

l'alcool peut affecter la thyroïde

Les effets néfastes de la consommation excessive de boissons alcoolisées n’est pas une nouveauté et, parmi ceux-ci, il convient de mentionner que la thyroïde est l’un des organes les plus touchés.

Bien que le foie soit responsable du filtrage et du métabolisme de ces boissons, leurs toxines, qui circulent dans le flux sanguin, altèrent la production d’hormones.

Pour cette raison, leur consommation peut influencer des difficultés à perdre du poids. De plus, à court terme, cela peut provoquer des problèmes métaboliques.

6. La consommation de gluten

Les personnes atteintes de maladie cœliaque ou d’intolérance au gluten peuvent subir des conséquences sur leur santé thyroïdienne en raison des effets de cette protéine dans le corps.

Lisez aussi cet article : 10 signes d’intolérance au gluten

Le système immunitaire attaque les tissus sains en détectant cette substance dans le corps. Par conséquent, des réactions inflammatoires et métaboliques peuvent survenir et affecter la qualité de vie.

Pour cette raison, un régime sans gluten, même chez les personnes qui ne présentent pas d’intolérance au gluten, peut améliorer les fonctions de la thyroïde et ainsi favoriser la perte de poids.

7. L’excès de consommation de soja

 

Nous ne pouvons pas nier que le soja est un aliment ayant de multiples propriétés nutritionnelles qui, en grande partie, peuvent procurer des bienfaits pour la santé.

Cependant, la consommation de soja ne doit pas être excessive. En effet, le soja peut inhiber l’absorption de l’hormone thyroïdienne, en particulier chez les patients à risque.

Donc, les personnes déjà diagnostiquées par la maladie thyroïdienne devraient limiter ou éliminer complètement cette nourriture et tous ses dérivés.

Identifiez-vous ces mauvaises habitudes ? Si c’est le cas, essayez de les éviter comme mesure préventive pour protéger votre thyroïde.

Peu importe si vous êtes une personne qui risque de souffrir de la thyroïde ou pas. Le fait de pratiquer régulièrement ces habitudes peut être un déclencheur potentiel.