Comment réagit votre bébé au moment où vous cessez de lui mettre des couches ?

· 9 janvier 2019
Réussir à trouver le bon moment pour cesser de mettre des couches à son bébé est une question fréquente parmi les parents. L'âge n'est pas déterminant. Il s'agit plutôt de faire attention à ce que l'enfant soit suffisamment mature pour contrôler ses sphincters.

Cesser de mettre des couches à votre bébé est l’un des processus de développement qui marque un tournant fondamental dans l’indépendance de ce dernier : le contrôle des sphincters. La façon dont réagit votre bébé lorsqu’il ne porte plus de couches vous montre si vous les lui avez ôtées au bon moment ou non.

Généralement, bien que vous puissiez ne pas le croire, les enfants apprennent à contrôler leurs sphincters plus tôt qu’on ne le pense. Certains peuvent mettre un peu plus de temps, alors que d’autres y arrivent en quelques semaines, voire même en quelques jours.

Ce qui compte, comme nous le disons toujours, c’est de ne pas oublier que chaque enfant est différent. Chacun atteindra cette étape de développement en son temps et à son rythme, lorsqu’il sera suffisamment mature pour cela.

Comment savoir si votre bébé est prêt à ne plus porter de couches ?

Certains enfants commencent à se cacher pour faire leurs besoins. D’autres se retiennent d’uriner pendant plus de trois heures. Il s’agit là d’indicateurs montrant que votre bébé est prêt à ne plus porter de couches.

Au contraire, il y a aussi des enfants qui ont peur et qui ne veulent faire leurs besoins que dans une couche. Cela pourrait donc vous indiquer que l’enfant n’est pas prêt à ce que vous lui ôtiez sa couche. Rien ne sert de le forcer. Le plus prudent consiste à attendre, jusqu’à trouver le bon moment. 

Au bout de deux ou trois mois, vous pouvez réessayer, et voir si l’enfant est prêt ou non. Mais avant, il vous faut le préparer. Commencez à lui expliquer ce qu’il va se passer et à lui préciser dans combien de temps, lisez-lui des contes ou montrez-lui des dessins ou des photos pouvant vous aider à lui expliquer ce qu’il va devoir faire et ce que vous attendrez alors de lui.

Quel est le meilleur âge ?

Si vous tentez de ne plus mettre de couches à votre bébé entre 1 an et demi et 2 ans, probablement cela ne sera-t-il pas efficace aussi rapidement que si vous tentiez de le faire plus tard. Pour autant, vous pouvez essayer.

Jusqu’à 1 an et demi, la plupart des enfants ne veulent plus porter de couches, car elles les gênent et que le frottement leur cause des rougeurs. C’est donc, en théorie, le moment parfait pour ne plus leur en mettre. Vous pouvez essayer, et voir ce qu’il se passe. La patience et la bonne humeur seront essentielles tout au long de ce processus.

En moyenne, c’est lorsque les enfants ont entre 2 et 3 ans qu’on parvient à leur enlever définitivement la couche. A ce moment-là, ils sont capables de nommer leurs excréments et de le dire lorsqu’ils ont besoin d’uriner ou de déféquer.

Que se passe-t-il si votre enfant réagit négativement au moment où vous décidez de ne plus lui mettre de couches ?

Beaucoup de parents se demandent pourquoi certains enfants ont peur de ne plus porter de couches. Sûrement ces enfants-là n’étaient-ils pas conscients du fait qu’ils portaient une couche. Et une fois sans, ils font alors face à un grand défi.

A voir : Lien entre le stress chez l’enfant et le rythme effréné des parents

Les couches jetables modernes sont très absorbantes et l’enfant ne remarque presque pas les conséquences qu’entraînent le fait de faire ses besoins. C’est pourquoi, lorsque nous voulons ne plus leur faire porter de couches, souvent, cela leur fait peur, car ils ne comprennent pas ce qui leur arrive.

D’autres bébés encore ont peur lorsqu’ils s’assoient sur les toilettes, c’est pourquoi le recours à un adaptateur est fondamental afin qu’ils ne sentent pas ce vide et qu’ils refusent alors de s’asseoir. Il est aussi une bonne idée d’incorporer un tabouret ou une caisse qui évite à l’enfants d’avoir les pieds dans le vide.

Comment commencer à ne plus mettre de couches à son enfant ?

Tout d’abord, les enfants qui sont vraiment prêts à ne plus porter de couches doivent être capables de suivre certaines instructions. Il faut commencer doucement et procéder étape par étape. Essayez tout d’abord d’apprendre à votre enfant à enfiler et enlever ses sous-vêtements ou sa couche tout seul. Ensuite, passez à des étapes plus difficiles, telles par exemple que celles consistant à enlever la couche et à immédiatement s’asseoir sur les toilettes.

Lisez aussi : Apprenez à prendre soin de vos sous-vêtements 

Une autre manière d’initier vos enfants à ce processus consiste à le laisser participer à la prise de décisions et à lui permettre de choisir avec vous quel sera le meilleur équipement. Il s’agit de faire des expériences, et de voir quel est le meilleur modèle pour lequel opter. Celui qui les met le plus à l’aise.

Une fois que le choix est fait, laissez votre enfant décider de la couleur ou encore du design qui lui plaisent le plus. Il appréciera le fait de savoir que tout cet équipement ne sera réservé qu’à son usage personnel.

Prêts pour quelques accidents ?

Il est à tout à fait normal que votre enfant échoue parfois sur son chemin vers l’abandon définitif de la couche. Une fois qu’il commencera à ne plus porter de couches, il pourra arriver parfois qu’il ne gagne pas les toilettes à temps, ou qu’il ne fasse pas ses besoins dans les toilettes mais à côté.

La manière dont vous abordez ces accidents compte beaucoup. N’oubliez pas que votre enfant ne pourra pas apprendre à contrôler ses sphincters du jour au lendemain.

Evitez de le gronder, car ce sont des choses qui arrivent. Gardez une attitude positive. Votre réaction face à ces petits accidents est très importante, puisque votre enfant attend toujours votre soutien.

Certains parents décident de ne plus mettre de couches à leurs enfants ni le jour, ni la nuit. Continuer à leur mettre des couches la nuit peut être préférable afin de ne pas avoir à changer les draps trop souvent. Cependant, si vous décidez de procéder autrement, nous vous conseillons de placer une protection jetable sur le lit, au cas où.

Est-ce la même chose d’ôter la couche à un garçon ou à une fille ?

Non. Jusqu’à 3 ans, le développement des garçons et des filles est plus ou moins le même. Cependant, à partir de 4 ans, les différences commencent à apparaître et s’intensifient au fil des ans.

D’une part, les niveaux de testostérone chez les garçons se multiplient à l’âge de 3 ans. D’autre part, les influences sociales ont une incidence et vont orienter garçons et filles vers des directions différentes.

Ces différences peuvent marquer le moment adéquat pour ne plus mettre de couches à votre enfant. Au cours de leurs premières années de vie, les filles se développent plus vite que les garçons. Autrement dit, elles franchissent plus rapidement les différentes étapes de développement. Cependant, d’un point de vue psychologique, les garçons sont généralement davantage disposés à faire face à de nouveaux défis et peuvent mieux gérer le fait de ne plus porter de couches.

Quelles sont les différences ?

Il n’est pas rare que les filles réussissent à contrôler leurs sphincters avant les garçons. Généralement, elles développent aussi plus tôt que les garçons le langage, ce qui leur permet de le dire lorsqu’elles ont envie d’uriner ou de déféquer. Elles marquent là un point par rapport aux garçons.

Les garçons, en revanche, ont eux besoin de moins de précaution dans l’hygiène que les filles. Pour les filles, aller aux toilettes dans des lieux publics est plus compliqué. Cela mène ainsi beaucoup de parents à mettre des couches à leurs filles pendant plus longtemps.

Les filles intègrent plus rapidement la routine pour aller aux toilettes. Leur développement cognitif leur permet d’assimiler avec une plus grande facilité les différentes étapes à franchir pour commencer à utiliser les toilettes. Cela est un peu plus difficile pour les garçons.

Pour conclure

Dans tout le processus visant à ne plus mettre de couches à votre enfant, que ce soit un garçon ou une fille, le plus important consiste à faire preuve de patience. Il s’agit d’une grande étape pour tous les enfants, et c’est donc une occasion pour les parents de démonter à leurs enfants tout leur amour et leur compréhension. Ce sont des enfants, et ils sont en plein apprentissage. Les parents eux aussi apprennent à adopter les bonnes conduites et à éduquer au mieux leurs enfants.

 

Aubert, D., Berard, É., Blanc, J. P., Lenoir, G., Liard, F., & Lottmann, H. (2010). Énurésie nocturne primaire isolée : diagnostic et prise en charge. Recommandations par consensus formalisé d’experts. Progres En Urologie. https://doi.org/10.1016/j.purol.2009.12.007