Comment réduire la chute des cheveux à la ménopause ?

7 octobre 2020
L'un des problèmes les plus fréquents à l'arrivée de la ménopause est la chute excessive des cheveux. A cette occasion, nous souhaitons partager avec vous quelques conseils pour contrer naturellement ce phénomène.

La chute des cheveux à la ménopause est souvent l’une des conséquences des changements hormonaux qui ont lieu à cette étape de la vie d’une femme. Bien qu’elle puisse également répondre à d’autres facteurs qui compromettent la santé capillaire, la diminution des hormones féminines est l’un des déclencheurs.

Selon certaines recherches, ce phénomène est le résultat d’une production moindre d’oestrogènes et de progestéroneCes hormones sont impliquées à la fois dans la croissance des cheveux, et dans le fait qu’ils restent plus longtemps sur le cuir chevelu. Comment contrôler la chute des cheveux à la ménopause?

Conseils pour réduire la chute des cheveux à la ménopause

L’application de shampoings et de traitements contre la chute des cheveux sont généralement les solutions les plus populaires pour combattre ce phénomène à la ménopause. Cependant, il existe d’autres soins fondamentaux qui sont essentiels pour promouvoir la santé capillaire à cette étape de la vie. Nous les partageons avec vous dans cet article.

Lisez également : 6 secrets pour avoir des cheveux sains et soyeux

1. La gestion du stress

Une femme fatiguée et stressée.

“Une gestion correcte du stress peut contribuer à prévenir la chute excessive des cheveux à la ménopause.”

L’une des clés pour freiner la chute des cheveux à la ménopause est d’apprendre à contrôler les situations stressantes. Bien que beaucoup de gens l’ignorent, cet état émotionnel peut influencer sur les troubles hormonaux. De plus, la baisse des oestrogènes a tendance à modifier la chimie du cerveau, augmentant ainsi les changements d’humeur, l’anxiété et la dépression.

Par conséquent, il est conseillé de mettre en pratique des habitudes de relaxation telles que le yoga, les exercices de respiration ou l’aromathérapie, entre autres. Il s’agit effectivement d’astuces pour réduire les effets du stress.

2. Augmenter la consommation de lentilles

Vous cherchez un allié naturel contre la chute excessive des cheveux? Préparez-vous alors un bon plat de lentillesCes prodigieuses légumineuses constituent une source considérable de fer. Un minéral qui améliore la circulation et l’oxygénation des cellules afin de garantir un développement sain du follicule pileux.

3. Augmenter la consommation d’eau pour réduire la chute des cheveux à la ménopause

Une femme qui boit un verre d'eau.

“La consommation d’eau maintient l’organisme hydraté et évite que le cheveu s’affaiblisse. Elle est donc essentielle pour prévenir la chute des cheveux à la ménopause.”

Pour maintenir des cheveux hydratés et forts, l’organisme a besoin de s’hydrater tous les jours. C’est pourquoi, il est primordial d’augmenter la consommation d’eau et de liquides sains. Surtout lorsque d’autres symptômes propres à la ménopause sont aussi présents.

En effet, une hydratation correcte favorise le bien-être de tout l’organismeEt, dans ce cas, elle assure une bonne circulation et oxygénation des racines. Il est important de savoir que la quantité nécessaire varie en fonction de chaque personne, selon des facteurs comme l’âge, l’activité physique et l’état de santé général. Cependant, il est généralement recommandé de consommer au moins 8 verres par jour.

Découvrez aussi : 7 aliments que vous devez manger pour accélérer la croissance de vos cheveux

4. Réaliser un massage capillaire

Les massages capillaires ont d’importants bénéfices dans la lutte contre la chute excessive des cheveux à la ménopause. Bien que davantage de preuves soient nécessaires pour étayer leurs effets, ils sont utilisés depuis l’Antiquité comme alliés pour maintenir les cheveux forts et abondants.

Dans ce cas spécifique, les massages présentent une double fonction. D’une part, ils stimulent la circulation dans le cuir chevelu, facilitant ainsi l’oxygénation et la nutrition du follicule pileux. D’autre part, ils favorisent la détente, en atténuant les effets négatifs du stress.

5. Maintenir les cheveux au naturel

Une jeune femme avec les cheveux mouillés.

“L’usage excessif de traitements chimiques ou agressifs détériore la qualité des cheveux et favorise leur chute.”

Etant donné que les cheveux sont affaiblis par les fluctuations hormonales de la ménopause, il est essentiel d’essayer de les garder le plus naturel possible. Autrement dit, il faut éviter au maximum les colorations chimiques, la chaleur, les shampoings agressifs et autres.

Voici quelques recommandations supplémentaires :

  • Utiliser des shampoings et des baumes après-shampoing à base d’ingrédients naturels.
  • Laisser sécher les cheveux à l’air libre, en éliminant l’excès d’eau avec une serviette.
  • Peigner soigneusement à l’aide d’une brosse en poils naturels.
  • Couper les pointes des cheveux tous les deux mois.

Réduire la chute des cheveux à la ménopause : A ne pas oublier !

  • Maintenir une alimentation saine, riche en acides gras oméga 3, en protéines, antioxydants, vitamines et minéraux. Augmenter la consommation de fruits, légumes et viandes maigres.
  • Se renseigner auprès de son médecin sur les médicaments qui présentent des effets secondaires, notamment la chute des cheveux. Le professionnel doit évaluer les éventuelles alternatives.
  • Solliciter un examen médical en cas de suspicion d’anémie ou autres maladies qui entraînent la perte des cheveux.

Vous approchez de la ménopause et craigniez pour la santé de vos cheveux ? En plus d’acheter des produits spécialisés à usage externe, assurez-vous d’appliquer toutes ces recommandations. Elles constituent effectivement la clé pour des cheveux sains et forts.

  • Salam, A., Tziotzios, C., & Fenton, D. A. (2018). Hair loss is an important symptom of the menopause. BMJ (Online). https://doi.org/10.1136/bmj.k245
  • Mirmirani, P. (2013). Managing hair loss in midlife women. Maturitas. https://doi.org/10.1016/j.maturitas.2012.10.020
  • Peters EMJ, Müller Y, Snaga W, et al. Hair and stress: A pilot study of hair and cytokine balance alteration in healthy young women under major exam stress. PLoS One. 2017;12(4):e0175904. Published 2017 Apr 19. doi:10.1371/journal.pone.0175904
  • Botchkarev VA. Stress and the hair follicle: exploring the connections. Am J Pathol. 2003;162(3):709–712. doi:10.1016/S0002-9440(10)63866-7
  • Goluch-Koniuszy ZS. Nutrition of women with hair loss problem during the period of menopause. Prz Menopauzalny. 2016;15(1):56–61. doi:10.5114/pm.2016.58776
  • Koyama T, Kobayashi K, Hama T, Murakami K, Ogawa R. Standardized Scalp Massage Results in Increased Hair Thickness by Inducing Stretching Forces to Dermal Papilla Cells in the Subcutaneous Tissue. Eplasty. 2016;16:e8. Published 2016 Jan 25.
  • Ishida W, Makino T, Shimizu T. Severe Hair Loss of the Scalp due to a Hair Dye Containing Para phenylenediamine. ISRN Dermatol. 2011;2011:947284. doi:10.5402/2011/947284