9 conseils et techniques à appliquer si vous souffrez de TDAH

Si vous souffrez de TDAH, il est important de trouver un endroit confortable où vous pourrez étudier et vous concentrer. Ensuite, avec les bonnes techniques, vous pourrez relever le défi.
9 conseils et techniques à appliquer si vous souffrez de TDAH

Dernière mise à jour : 02 juillet, 2022

Il existe différentes métaphores pour expliquer ce qu’est le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) et son impact sur la vie quotidienne d’une personne. L’une des plus fréquentes est cette image dans laquelle une petite souris tourne constamment dans une roue. Dans ce contexte, bien entendu, il devient difficile d’étudier.

Le cerveau d’une personne atteinte de ce trouble fonctionne sans arrêt. Des situations qui, à première vue, sont faciles à résoudre, peuvent devenir extrêmement complexes. Par exemple, prêter attention à une conversation sans être distrait par autre chose. Dans le même ordre d’idées, étudier est deux fois plus fastidieux.

Malgré tout, il existe des stratégies et des techniques utiles pour étudier efficacement lorsque l’on souffre de TDAH. Découvrez-en quelques-unes.



[ / atomik-lu-aussi]

Qu’est-ce que le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) ?

Le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité entrave la performance optimale des fonctions exécutives. C’est-à-dire celles qui nous permettent de rester concentrés, de remplir nos obligations, de commencer et de terminer des tâches, de planifier, d’organiser, de prendre des décisions et de contrôler nos impulsions.

Ce sont des compétences de base pour la vie en société, surtout si l’on cherche à rejoindre des milieux académiques ou de travail. Cependant, étudier avec le TDAH n’est pas une tâche impossible.

Les meilleurs conseils pour étudier avec le TDAH

Découvrez ci-dessous quelques recommandations à prendre en compte pour étudier si vous souffrez de TDAH. Il est important que, dans le cas des enfants, les adultes accompagnateurs considèrent également ces techniques pour faciliter le processus.

Un enfant atteint de TDAH essaie d'étudier.
Étudier lorsqu’on l’on souffre de TDAH demande des efforts supplémentaires. Dans le cas des enfants, cet effort doit aussi venir des adultes qui accompagnent le processus.

1. Divisez vos tâches en plus petites

En divisant, il sera plus facile de se concentrer et de maintenir l’attention. Il existe différentes techniques à cet égard, comme la méthode Pomodoro, qui consiste à se concentrer pendant un bloc de temps (généralement 25 minutes) et à se reposer pendant un certain temps (5 minutes).

Cette alternance permet au cerveau de se concentrer et de se reposer, sans demandes exagérées. En plus de l’avantage de pouvoir marquer une tâche comme terminée, cela stimule votre motivation et aide à réduire l’anxiété de s’asseoir pour étudier.



2. Le plus tôt sera le mieux

N’attendez pas le dernier moment de la journée pour réaliser une activité. Il vaut mieux aborder ses occupations progressivement.

3. Repos

Être hyperactif et avoir le cerveau excité tout le temps n’est pas bon pour ceux qui souffrent de ce trouble. Il est très important de rechercher l’équilibre, de trouver des moments de repos et de distraction. De cette façon, nous pouvons avoir l’énergie nécessaire pour remplir nos obligations.

4. Demandez de l’aide

Par exemple, si vous allez à l’université et qu’il y a beaucoup de matières par semestre, vous voudrez peut-être demander l’avis de quelqu’un qui a déjà de l’expérience. Leurs informations peuvent vous aider à savoir quels sujets sont les plus importants et les plus exigeants. Vous vous orientez sur les priorités.

Il est important de savoir que nous ne pourrons pas toujours tout faire. Mieux vaut un oiseau en main qu’une centaine en vol.

Si vous commencez vos études, faire de petits premiers pas peut vous aider à vous organiser et à gagner en confiance pour comprendre comment vous gérer. Des attentes très élevées ou irréalistes entraînent souvent frustration et démotivation.

5. Donnez-vous du temps

Ne vous forcez pas. Ce n’est pas nécessaire. L’important est que vous puissiez apprécier le processus et votre choix. N’ajoutez pas un problème de plus à votre vie, mais au contraire, ajoutez une circonstance d’apprentissage à améliorer.

Enfin, il est également important que vous appreniez à vous connaître et à identifier quand vous travaillez le mieux. Si vous savez que vous avez du mal à vous lever tôt, ne vous fixez pas d’objectifs irréalistes, comme vous lever tôt pour étudier.

6. Identifiez un endroit où vous pouvez étudier

Les conditions de l’environnement sont également essentielles pour maintenir l’attention et la concentration. C’est pourquoi il est essentiel que vous puissiez trouver un endroit qui vous offre moins de stimulations, où vous vous sentez à l’aise, qui dispose de bonnes conditions de ventilation et d’éclairage.

La bibliothèque peut être un endroit idéal.

Une jeune femme atteinte de TDAH étudie dans une bibliothèque.
Les bibliothèques sont des espaces fermés, avec peu de bruit et moins de distractions. Elles favorisent la concentration.

7. Apprendre à identifier quelles sont les techniques d’étude préférées

Les personnes ont affaire à différents types d’intelligence. Il y a ceux qui apprennent mieux lorsqu’ils écoutent les autres parler, et il y a ceux qui sont plus visuels et ont besoin d’un support ou d’une ressource graphique.

C’est pourquoi il est important que vous puissiez explorer différentes manières d’étudier et de retenir l’information, jusqu’à ce que vous trouviez celle qui vous facilite la tâche.



8. Soyez cohérent avec vos médicaments

Si vous prenez des médicaments, il est important que vous continuiez le traitement. Évitez de sauter des doses ou de les renforce,  afin de vous rassurer ou de mieux performer avant un examen.

9. Apprenez des techniques de relaxation

Il faut apprendre à s’arrêter, à reconnaître qu’on a besoin d’une pause physique mentale. Pour cela, des techniques de relaxation et de respiration peuvent être utiles, car elles sont simples, éphémères et guidées.

Le succès est une option

De nombreuses personnes atteintes de TDAH estiment qu’étudier ou atteindre leurs objectifs sera mission impossible. En effet, parfois, ceux qui font partie de leur environnement remplissent certaines fonctions pour eux, afin de leur éviter le sentiment de frustration.

Cependant, il faut savoir qu’une personne atteinte de TDAH est capable de réaliser ses objectifs et ses projets. Peut-être que ce chemin est plus long ou plus lent, nécessite un soutien supplémentaire et un plus grand dévouement, mais c’est possible.

En ce sens, travailler sur l’estime de soi et la sécurité des personnes atteintes de TDAH, ainsi que leur faire confiance, est essentiel pour qu’elles s’en croivent capables.

Cela pourrait vous intéresser ...
Conseils pour traiter le TDAH : ce qu’il faut faire et ne pas faire
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Conseils pour traiter le TDAH : ce qu’il faut faire et ne pas faire

Le TDAH n'est ni une fatalité, ni une damnation : l'enfant touché souffre simplement d'un trouble qu'il faut apprendre à maîtriser et soigner.



  • Barragán-Pérez, E., de la Peña-Olvera, F., Ortiz-León, S., Ruiz-García, M., Hernández-Aguilar, J., Palacios-Cruz, L., & Suárez-Reynaga, A. (2007). Primer consenso latinoamericano de trastorno por déficit de atención e hiperactividad. Boletín médico del hospital infantil de México64(5), 326-343.
  • Llanos Lizcano, L. J., García Ruiz, D. J., González Torres, H. J., & Puentes Rozo, P. (2019). Trastorno por déficit de atención e hiperactividad (TDAH) en niños escolarizados de 6 a 17 años. Pediatría Atención Primaria21(83), e101-e108.
  • López, E. F. (2016). Entrenamiento en Mindfulness para pacientes con trastorno por déficit de atención con hiperactividad (TDAH): Una revisión descriptiva. Revista de psicoterapia27(103), 203-213.