Découvrez les bienfaits miraculeux de la goyave

· 14 mars 2014
La goyave possède des propriétés antiseptiques, astringentes, et anthelminthiques. Pour éviter les douleurs aux molaires, préparez une infusion avec ses feuilles et un demi-litre d'eau, puis utilisez-la comme bain de bouche.

La goyave est l’un des fruits les plus appréciés et utilisés dans la médecine naturelle. En effet, ses grands bienfaits et ses pouvoirs nutritionnels sont reconnus par tous. 

La goyave est un petit arbuste très commun dans les tropiques. Au Brésil, on le connaît sous le nom de goiaba.

Ses fruits se mangent directement ! On peut aussi les retrouver sous forme de jus, de glaces ou en conserve. Les fruits de goyave sont remplis d’une grande quantité de graines.

Quels sont ses bienfaits ?

Au Philippines, cette plante est très connue pour ses grandes propriétés astringentes, antiseptiques et anthelminthique. En effet, elle a la capacité d’exterminer les bactéries, les champignons et les amibes qui peuvent se trouver dans l’organisme.

Les feuilles de cette plante sont utilisées pour aider à soigner les blessures. Elles ont aussi un grand pouvoir anesthésique au niveau dentaire, et c’est pour cela qu’on les utilise pour soulager grandement les maux de dents.

Pour ce faire, on peut faire bouillir quelques feuilles dans un demi-litre d’eau. On laisse reposer le tout, puis on le filtre avec une passoire. On peut ensuite faire des bains de bouche qui nous aideront à soulager notre douleur.

Les feuilles et l’écorce de l’arbre de goyave sont très efficaces pour préparer des infusions qui stopperont la diarrhée. Cela nous permettra aussi de soulager les maux de gorge, les vertiges, les envies de vomir et différents problèmes intestinaux.

De même, cette préparation nous aidera à réguler notre menstruation.

Cet article pourrait vous plaire : Règles irrégulières : quelle en est la cause ?

Nombreux sont les bienfaits qu’apporte la goyave à notre santé ! En effet, elle possède une grande quantité de quercétine !

Ce puissant antioxydant a le pouvoir d’empêcher la formation de sorbitol. Le sorbitol est en fait le sucre qui est à l’origine de nuages blancs dans les yeux. C’est ce qu’on appelle la cataracte, une maladie dégénérative qui affecte tout particulièrement les personnes d’un certain âge.

La goyave possède également de grandes quantités d’acide folique. Il s’agit d’une vitamine B qui nous aide à en finir avec la mauvaise haleine que peut provoquer la gingivite (la maladie des gencives).

Cette plante est aussi recommandée pour les femmes enceintes, car elle peut prévenir les malformations du fœtus.

Comme vous pouvez le voir, la goyave a un grand nombre de propriétés et de bienfaits pour notre santé. En plus, elle est délicieuse ! Lorsque le fruit est bien mûr, on peut préparer un merveilleux dessert : des bâtonnets de pâte de goyave.

Découvrez cet article : Comment soigner la mauvaise haleine naturellement ?

Les bâtonnets de pâte de goyave

Comment manger la goyave.

Ces bâtonnet sont excellents. Ils offrent une énergie naturelle au corps. Voyons donc comment les préparer !

Ingrédients

  • 2 kilos de goyave
  • Du sucre, une quantité double à la quantité de pulpe
  • Du jus d’orange
  • 1 tasse d’eau

Préparation

  • Hacher et placer les goyaves dans une tasse d’eau. Il faut qu’elles deviennent liquides et totalement absorbées par l’eau. On place ensuite la pulpe dans une grande poêle avec le sucre. On mesure la pulpe par le nombre de tasses, ce qui nous permet ainsi de savoir combien de sucre mettre (par exemple, deux tasses de pulpe représentent quatre tasses de sucre).
  • Dissoudre bien le sucre et ajouter le jus d’orange. On règle à température moyenne et on remue le tout avec une grande cuillère en bois, jusqu’à ce que le tout devienne bien compact. On peut alors voir le fond de la poêle. Si l’on met un peu de ce mélange sur de l’argent, il se transforme en boule, cela veut dire que c’est bon !
  • Eparpiller du sucre dans un plat, et on ajoute ensuite le dessert chaud. On ajoute une couche de sucre au-dessus et on laisse refroidir. On peut ensuite couper les bâtonnets en fonction de la taille que l’on veut.