Des enfants qui grandissent sans père

27 juillet 2018
Actuellement les familles monoparentales deviennent de plus en plus courantes. Même si le parent qui est présent s'efforce de remplir les deux rôles, les enfants qui grandissent sans l’un des deux parents peuvent avoir des lacunes émotionnelles qui doivent être traitées.

Les familles changent de plus en plus. Dans le monde occidental, la proportion de familles monoparentales augmente et, par conséquent, le pourcentage d’enfants qui grandissent sans père ni mère aussi.

Quelle que soit la raison qui a conduit une famille à être monoparentale (divorce ou séparation du couple, décès du couple ou du père absent), le fait d’être seul avec les enfants impose des défis et des difficultés à résoudre au quotidien.

Le parent monoparental qui élève seul son enfant peut vivre des situations difficiles, mais une bonne organisation et un soutien adéquat de l’entourage peuvent être d’un grand secours. Tôt ou tard, la famille retrouvera son équilibre et redeviendra fonctionnelle.

Elle peut aussi devenir même plus organisée qu’à l’époque de la vie de famille en couple. En effet, l’absence de conflits et la diminution du stress qui en découle rendent les parents plus centrés sur leurs propres besoins et ceux de leurs enfants.

En général, les troubles que les divorces ou les séparations peuvent provoquer sur les enfants sont irréversibles. Ces situations peuvent aussi affecter d’autres aspects de la vie des enfants tels que les études universitaires et, dans certains cas, leur santé. Bien que les professionnels affirment que les enfants parviennent à s’adapter et à assimiler les situations, il est indéniable que ces changements ne laissent personne indemne.

Découvrez aujourd’hui tous nos conseils dans cet article pour aider vos enfants et mieux affronter la situation.

Grandir sans papa… ou sans maman

les enfants qui grandissent sans père

Comme jamais auparavant, les taux de divorce augmentent. Les femmes et les hommes décident d’avoir des enfants seuls et d’assumer ainsi leur éducation. Le plus fréquent est l’absence du père, mais cela se produit aussi avec la mère.

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation, mais le fait est qu’il existe de plus en plus de familles monoparentales. Cela a un impact émotionnel, à la fois sur les enfants qui grandissent sans père et sur la société dans laquelle ils évoluent.

Bien que la mère assume le poids de l’éducation, la formation et l’orientation de l’enfant, le père absent, de même, provoque un énorme vide émotionnel. L’absence du père peut être physique, soit par la mort, soit parce qu’il n’est pas responsable des enfants.

D’autre part, il y a des cas où, bien que le père soit présent, il n’a aucun lien émotionnel avec les enfants. Dans les deux cas (absence physique ou absence affective), les effets sur le développement et l’équilibre émotionnel des enfants sont dévastateurs.

Les conséquences d’avoir un père absent

Sauf dans le cas des familles élargies, dans lesquelles un parent assume le rôle du père absent, les enfants qui grandissent sans père peuvent développer divers troubles du comportement. Cela a été largement reconnu et accepté par tous les types de spécialistes.

Pour cacher les sentiments de malheur, de colère, d’abandon et de peur qui les submergent, les enfants qui grandissent sans père peuvent présenter des problèmes tels que :

  • Difficultés à tisser des liens avec d’autres enfants
  • Déficit d’attention et mauvaise performance scolaire
  • Vide émotionnel et faible estime de soi
  • Problèmes émotionnels tels que l’anxiété, la dépression ou l’agression
  • Peur de l’abandon, qui provoque un comportement rebelle ou un isolement social
  • Toxicomanie ou drogues
  • Moindres solidarité et empathie
  • Moins de maîtrise de soi
  • Faible sentiment de culpabilité
  • Problèmes d’identité sexuelle

Si élever et éduquer est une tâche suffisamment complexe pour un couple nouvellement constitué, cela est beaucoup plus compliqué si tout dépend d’un seul parent. Un enfant a besoin de renforcement positif pour grandir en bonne santé et heureux, pour mûrir en tant qu’adulte confiant avec une bonne estime de soi.

Les recommandations que nous allons vous donner dans cet article peuvent vous aider dans le processus difficile consistant à élever vos enfants seul.

1. Cherchez un soutien familial

S’il y a quelqu’un dans la famille qui peut vous aider activement à élever votre enfant, saisissez l’occasion. Des grands-parents, un oncle ou une tante peuvent combler une partie du vide émotionnel provoqué par l’absence d’un père.

2. Faites appel à une aide psychologique

N’ayez pas peur de demander conseil à un professionnel en psychologie. Cela peut vous aider à comprendre les conséquences de l’absence du père. Vous pourrez aussi aborder les problèmes qui peuvent survenir dans la relation avec votre enfant et le pardon nécessaire que vous devez non seulement vous accorder à vous, mais aussi au parent qui ne vous accompagne plus dans le processus parental.

3. Évitez de blâmer la personne absente

Toute séparation, qu’elle soit souhaitée ou non, est un événement important. Il faut faire le deuil de la vie qu’on avait avant. Certains parents culpabilisent, et leur estime d’eux-mêmes peut en pâtir. La monoparentalité entraîne aussi dans certains cas des difficultés financières, des conflits, des troubles physiques ou psychologiques ou encore de l’isolement.

En période de stress avec votre enfant, évitez les disputes mais aussi de blâmer le parent ou l’enfant absent. Si vous parlez mal du père, vous n’obtiendrez rien de positif. Souvent, les enfants se sentent coupables de l’absence du père, même s’ils n’en sont pas responsables.

4. Ne faites pas de comparaisons

Évitez de comparer votre famille avec une autre famille dont les deux parents sont présents. Ceci dit, votre enfant va très probablement le faire tout seul, alors évitez de le faire vous-même. Ces comparaisons blessent, produisent des frustrations et approfondissent les blessures.

5. Établissez des règles claires et flexibles

Quand une femme est seule à la maison, elle a tendance à être très stricte avec le respect des règles ou être très laxiste. Ni l’une de ces attitudes ni l’autre n’est bonne pour les enfants qui grandissent sans père. Il doit tout de même exister des règles claires mais en même temps flexibles qui peuvent s’adapter à chaque circonstance. Cela aidera vos enfants et leur garantira le bonheur et le bien-être ainsi que le vôtre.

6. Passez du temps avec vos enfants

S’il n’y a personne avec qui partager les responsabilités, il peut souvent exister une surcharge de tâches et d’activités à accomplir. Cependant, gardez du temps pour vous, même si vous en avez peu, pour le partager et en profiter avec vos enfants, étudier avec eux, lisez des histoires ou faites des promenades.

Pensez aussi à vous. Quelques moments de repos ou de détente vous aideront à avoir l’énergie nécessaire à l’application d’une saine discipline. Dormez, faites attention à votre alimentation, confiez-vous à quelqu’un qui saura vous écouter, relaxez-vous (méditation, yoga, etc.), faites du sport ou une activité sociale.

Vous aimerez aussi lire cet article : Les enfants n’ont pas besoin de téléphones portables : le meilleur cadeau est de passer du temps avec eux

7. Tolérance et patience

Ayez de la tolérance et de la patience, à la fois avec vos enfants mais aussi avec vous-même. Il y aura des moments difficiles, acceptez-les. Évitez de vouloir occuper les deux rôles, c’est impossible. Vous pouvez remplir un seul rôle et, à partir de là, donner le meilleur pour votre enfant. Ce qui ne se passe pas bien aujourd’hui pourra se résoudre plus tard.

Si vous êtes seuls à élever vos enfants, il est important de laisser la possibilité de reconstituer votre famille un jour ou l’autre. Ce ne sera pas une décision facile, car la personne que vous rencontrerez doit comprendre et accepter que vos enfants fassent partie de votre réalité. De même, cette nouvelle personne devrait assimiler cela, en s’impliquant avec vous car il devra également assumer un rôle au sein de la famille.

Cependant, ne vous refusez pas la possibilité d’être heureux avec un nouveau partenaire. Donc, vous renfermer ou vous lamenter n’a pas de sens. La reconstruction de la famille donne à votre enfant la possibilité de restructurer les liens et les affections avec la figure du père dont votre enfant a besoin.

Vous aimerez aussi découvrir cet article : L’importance de la famille dans le développement des enfants

La famille, quelle que soit sa typologie, est le pilier sur lequel repose le développement de l’individu. Sachez pourquoi la famille est si importante dans l’éducation des enfants. La famille a un grand impact sur la croissance des enfants. Sur leur développement émotionnel et social. La famille modèle leur façon de penser, leur façon de prendre des décisions, la façon dont ils se comportent et même leur perspective sur la vie. L’environnement dans lequel un enfant grandit le définit comme une personne. Par conséquent, l’importance de la famille dans son développement est essentielle.

 

A découvrir aussi