6 troubles que peuvent provoquer les divorces dans la vie des enfants

2 juin 2018
Le divorce est une situation imprévue pour n’importe quel enfant. Cependant, cela change complètement la vie des enfants. Les troubles émotionnels qui peuvent affecter les enfants dépendront de la façon dont les parents gèrent la séparation.

En général, les troubles que les divorces peuvent provoquer sont souvent irréversibles. Si nous comptons aussi les préjudices subis par les enfants, le résultat est presque toujours dévastateur. Chez les enfants, les principaux troubles se manifestent dans leur estime d’eux-mêmes et dans leur confiance.

Cette situation peut aussi affecter d’autres aspects de leur vie tels que les études universitaires et, dans certains cas, leur santé. Le divorce est beaucoup plus que la dissolution d’un lien de mariage. Lorsque les parents se séparent, le monde des enfants s’effondre souvent.

La séparation génère un état de deuil auquel chaque membre de la famille doit faire face. Bien que les experts affirment que les enfants parviennent à s’adapter et à l’assimiler, il est indéniable qu’un divorce ne laisse personne indemne.

Causes de divorce

conséquences des divorces pour les enfants

Les causes les plus fréquentes de divorce sont souvent dues aux facteurs suivants :

  • L’infidélité
  • Les problèmes de toxicomanie
  • La violence domestique (physique ou psychologique)
  • L’intolérance et les différences au sein du couple
  • La déception accumulée ou l’insatisfaction personnelle
  • La routine et l’ennui

Les procédures de divorce

Les procédures de divorce peuvent se dérouler de différentes manières. Habituellement, il existe deux types de procédures dans une séparation conjugale.

En résumé, les divorces s’organisent selon les cas, de la façon suivante :

Divorce d’un commun accord

C’est la procédure la plus pratique pour les couples qui ont des enfants, car elle affecte beaucoup moins ces derniers. Grâce à ce type de séparation, le couple gère ses désaccords d’une manière plus souple.

De cette façon, les parents évitent les disputes constantes qui nuisent aux enfants.

Ne manquez pas de lire cet article : 4 signes d’un divorce que la plupart des gens ne voient pas

Divorce contentieux

Dans ce cas, l’un des conjoints ouvre une procédure de divorce en expliquant et en justifiant les raisons de sa demande. Le conjoint n’est généralement pas d’accord avec cette décision et s’y oppose. C’est alors que les conflits commencent.

C’est pourquoi ce type de divorce provoque plus de répercutions négatives pour les enfants.

Les troubles que peuvent provoquer les divorces chez les enfants

troubles que peuvent provoquer les divorces chez les enfants

La capacité des enfants à surmonter les dégâts que les divorces peuvent provoquer est différente dans chaque cas. Cela dépendra dans une large mesure de la façon dont les parents gèrent leur séparation.

Dans chaque divorce, les troubles causés aux enfants peuvent se manifester à court et à long terme.

1. Faible estime de soi

Selon l’âge et les capacités des enfants face à de nouvelles situations, les répercutions sur leur estime de soi peuvent être plus ou moins profondes. En cas de divorce, les enfants peuvent penser qu’ils ne sont pas importants ou que leurs parents ne se soucient pas d’eux.

C’est parce qu’en général, les parents investissent beaucoup de temps dans le processus de divorce. Par conséquent, l’attention habituelle que tout enfant exige va diminuer automatiquement. Si la relation de l’enfant avec son père ou sa mère qui ne vit plus à la maison se réduit, l’enfant peut se sentir sous-estimé.

2. Sentiments de culpabilité

Il faut plusieurs années aux enfants pour surmonter la perte de la coexistence avec l’un de ses parents. Si la communication des parents n’est pas optimale, ils peuvent penser qu’ils sont coupables du divorce.

Cela peut arriver si les parents n’ont pas la maturité nécessaire pour faire face au conflit et à leurs responsabilités. Par conséquent, les enfants pourront sentir un sentiment d’abandon total.

Il convient de garder à l’esprit que la participation des enfants dans un divorce les rend également plus vulnérables. Les enfants ne devraient pas être placés dans la position de choisir entre l’un et l’autre parent. Cette décision ne provoquera que des dommages psychologiques aux enfants. Ainsi, ils pourront se sentir coupables de choisir l’un ou l’autre parent.

3. Dépression

Très fréquemment, le fait de perdre son style de vie et son pouvoir d’achat à cause d’un divorce provoque généralement de l’incertitude.

D’une part, les enfants doivent souvent changer de domicile, d’école et quitter leurs amis. C’est alors que peut apparaître la dépression. De plus, ils perdent aussi la sécurité et la confiance qu’ils avaient avec leurs parents à travers les activités familiales.

D’autre part, il se peut qu’ils soient obligés de vivre avec l’un des parents de manière forcée. Et s’ils passent peu de temps avec l’autre parent, leur comportement peut passer de la dépression à l’hostilité.

En outre, les enfants auront probablement du mal à accepter la séparation et imagineront souvent des scénarios de réconciliation. Quand cela n’arrive pas, cela peut augmenter leur frustration et leur dépression.

4. Difficultés à socialiser

Un autre des troubles que les divorces peuvent provoquer chez les enfants comprend les difficultés sociales. Pendant la séparation, les enfants ne peuvent seulement penser qu’à ce qui se passe chez eux. Cela peut diminuer leur motivation à jouer et à partager avec leurs amis.

De même, les résultats scolaires et d’autres aspects de leur vie sont souvent affectés. En effet, les enfants sont tellement concernés par la situation familiale qu’ils négligent souvent tout le reste. La difficulté réside à mettre une distance entre le divorce de leurs parents et leur propre vie.

Lisez également cet article : Aidez vos enfants à contrôler les émotions dès leur plus jeune âge

5. Peur du futur

Le fait de passer d’un stade de bonheur familial à un stade de séparation peut déstabiliser qui que ce soit. Tout ce que les enfants peuvent imaginer, définitivement, ne comprend pas la perte de l’un de leurs parents. Un processus de divorce génère chez les enfants une grande incertitude sur les événements futurs.

Cette expérience peut les marquer dans le futur et dans leurs relations personnelles. Ils peuvent avoir très probablement peur de s’engager et même de se marier plus tard. Ils seront certainement influencés par l’expérience vécue avec la séparation de leurs parents et s’en souviendront toujours.

6. Maladies psychosomatiques

Parmi les troubles que peuvent provoquer les divorces, il existe aussi le cas de maladies psychosomatiques. Celles-ci peuvent apparaître à la suite du niveau élevé de stress vécu pendant le processus de divorce et à l’anxiété générée par le nouveau mode de vie.

Autres réflexions

Les troubles que vivent les enfants dont les parents divorcent ne sont pas une invention, ils se sentent vraiment mal. Face à cela, il est recommandé de demander de l’aide à un professionnel pour gérer les dommages émotionnels provoqués par un divorce. Ce sera aussi un soutien supplémentaire pour aider les enfants à faire face aux changements à venir.

Vous aimerez aussi découvrir cet article : Les carences affectives affectent le développement des enfants

Les enfants sont très réceptifs et éveillés face aux multiples stimulations négatives auxquelles ils sont exposésLes carences affectives peuvent faire de nos enfants, demain, des personnes peu sûres d’elles-mêmes et instables. Il ne faut donc pas les négliger pendant leur enfance, ni plus tard d’ailleurs. C’est alors que surgissent, des années après, les problèmes de dépendance émotionnelle, de peur de la solitude, et diverses difficultés dans les relations avec les autres.

 

A découvrir aussi