Aidez vos enfants à contrôler les émotions dès leur plus jeune âge

15 mai 2018
Les émotions sont la substance qui adoucit ou ronge notre vie. Il est fondamental de les gérer et de les exprimer de manière saine. Enseigner cela à nos enfants, c'est l'un des plus grands héritages que nous pouvons leur laisser en tant que parents.

Dès l’âge de 2 ans, chaque enfant peut être initié au contrôle des émotions. Mais si nous, les adultes, nous avons du mal à gérer intelligemment les émotions que nous ressentons, comment pouvons-nous apprendre à nos enfants à contrôler les émotions qu’ils ressentent ?

D’abord, posez-vous cette question : combien de fois votre enfant vous a-t-il vu perdre votre sang froid dans les embouteillages ? Combien de fois vous a-t-il vu interrompre quelqu’un qui parle ou qui ment ? Maintenant, dans l’autre sens : combien de fois avez-vous vu votre enfant se moquer de sa sœur ou mentir même s’il sait que c’est mal et que vous désapprouvez ?

Chez les enfants comme chez les adultes, les réponses sont les mêmes : ils se laissent emporter par l’émotion qui les submerge. Bien sûr, cela nous est arrivé à tous à un moment donné de notre vie, quel que soit notre âge. Ce qui est pertinent, c’est de comprendre que la régulation des émotions est une composante fondamentale de l’équilibre mental et émotionnel.

Connaître, reconnaître et contrôler les émotions

apprendre aux enfants à contrôler les émotions

Aujourd’hui, le processus éducatif que nous suivons avec nos enfants comprend l’aide à la gestion de leurs émotions. Un enfant qui parvient à réguler ses émotions améliore de nombreux aspects de sa vie :

  • Il est plus attentif
  • Il étudie davantage et obtient de meilleurs résultats à l’école
  • Il est mieux placé pour résoudre les conflits avec ses pairs
  • Il se comporte mieux
  • Il se soucie plus des autres

Comment y parvenir ? Le secret consiste à connaître, reconnaître et contrôler les émotions. En psychologie, on reconnait 6 émotions de base : la peur, la surprise, le dégout, la joie, la tristesse et la colère. Cependant, il existe des études qui en reconnaissent beaucoup d’autres, jusqu’à plus de 300. Mais nous n’imposerons pas de telles exigences à nos enfants. Pour commencer, revenons à l’essentiel.

Vous voulez en savoir plus ? Mindfulness pour les enfants : apprendre à gérer les émotions

Stratégies pour contrôler les émotions

Certaines des stratégies que vous pouvez utiliser pour apprendre à vos enfants à contrôler leurs émotions consistent à :

Identifier les émotions

Dès l’âge de 5 ans, un enfant a besoin de savoir s’il est triste ou en colère, de l’exprimer et d’agir de façon constructive. À l’âge de 10-11 ans, les émotions sont plus complexes, mais il faut quand même apprendre à les identifier. Aidez vos enfants à exprimer et à reconnaître leurs émotions avec des expressions comme celles-ci :

  • « On s’est bien amusés chez grand-mère. Comme tu étais content ! »
  • « Je comprends que tu soit triste parce que ta sœur ne veut pas jouer avec toi. »

Clarifier les attentes

Évitez les surprises qui peuvent déclencher une réaction de colère, sachant ce qui va se produire même si c’est quelque chose que vous n’aimez pas ou que vous ne voulez pas faire. En même temps, soyez ferme avec la décision que vous avez prise. Par exemple :

  • « Allons chez tata parce que je dois lui parler. Prends des jouets pour t’amuser pendant que nous parlons. »
  • « Je veux que tu saches que dans quelques minutes nous quittons le parc, nous devons retourner à la maison. »

Faire une pause

le repos aide à contrôler les émotions

Installez un endroit calme et confortable dans la maison avec des oreillers ou des coussins pour que votre enfant puisse penser et se détendre quand les choses ne vont pas comme prévu. Alors il saura que vous vous intéressez à ses sentiments.

Jouer à la maîtrise de soi

Pour contrôler les émotions, il est important d’apprendre à être patient et à attendre. Au cours d’une promenade, convenez que chaque fois que vous dites un certain mot, votre enfant s’arrêtera et attendra (sera paralysé) jusqu’à ce que vous disiez le mot qui lui permettra de bouger à nouveau.

Développer l’empathie

Invitez-le à se mettre à la place et dans la situation des autres : accepter que l’on puisse soi-même ressentir ce que l’autre ressent. Les questions sont un excellent outil pour le faire réfléchir sur ses sentiments et son comportement. Par exemple :

  • « Je sais que tu as faim et que tu veux manger. Je m’énerve aussi quand j’ai faim, mais on doit attendre maman. »
  • « Comment crois-tu que ta soeur se sent après que tu lui aies crié dessus comme ça ? »

Faire des récompense et des éloges

les récompenses aident à contrôler les émotions

Renforcez les comportements positifs avec affection. Vous n’avez pas besoin de récompenser avec des objets ou des cadeaux, il suffit que l’enfant comprenne que lorsqu’elle se contrôle, vous vous en rendez compte et vous êtes heureux qu’il l’ait fait. Par exemple :

  • « Heureusement que tu ne m’as pas interrompu pendant que j’étais au téléphone. Je suis content que tu m’aies attendu. »
  • « Merci d’avoir aidé à mettre la table. Maintenant, vous pouvez choisir ce que vous voulez pour votre gouter. »

Vous voulez en savoir plus ? Comment établir une bonne relation mère-enfant ?

Actions et conséquences

Il vaut mieux dialoguer et faire des compromis que réagir avec agressivité ou violence. Si l’enfant se comporte mal envers quelqu’un, il doit apprendre à s’excuser. Il doit aussi apprendre à pardonner quand on se comporte mal avec lui. Les actions ont des conséquences, vous devez donc apprendre qu’il vaut mieux prendre de bonnes décisions. Par exemple, vous pouvez lui dire quelque chose comme :

  • « C’est toujours ton ami, même s’il ne t’a pas prêté le jouet. »
  • « Même s’il t’a frappé, tu peux toujours lui pardonner et rester ami avec lui. »

Donner l’exemple

Lorsque votre enfant est hors de contrôle, c’est à ce moment-là que vous devez montrer que vous êtes le plus capable de vous maîtriser. Rien de ce que vous dites n’aura plus d’impact que ce que vous montrez avec les faits. Si vous criez, il apprendra à répondre par des cris. Si vous vous élevez à son niveau et lui parlez calmement et tranquillement, il apprendra qu’il peut contrôler sa colère à tout moment.

Pratiquer ensemble

la pratique d'activités entre enfants et parents aide à contrôler les émotions

Avec des situations qui le bouleversent (qu’on ne lui prête pas des jouets, par exemple), montrez-lui quelle est la meilleure façon d’agir. Ainsi, aidez-le à identifier le mauvais chemin. La pratique aidera votre enfant à mieux se contrôler lorsque les circonstances qui l’affectent se présentent.

Parler calmement

Lorsqu’il a un problème ou qu’une situation le submerge, vous devez apprendre à parler sans perdre votre sang froid. Pour lui apprendre à s’exprimer sans être submergé ou bouleversé par les émotions, votre exemple est fondamental. Vous pouvez lui dire quelque chose comme :

  • « Je suis contrarié aussi parce qu’on n’est pas d’accord, mais calme-toi, et dis-moi ce qui s’est passé. »
  • « Moi aussi, je suis fatigué, mais on peut se reposer un peu et reprendre cette conversation plus tard. »

Le prendre dans vos bras

Ne le laissez pas seul avec ses sentiments. Montrez-lui que vous vous souciez de ses déceptions et autres frustrations. Embrassez-le, qu’il comprenne que vous le comprenez et que vous l’aimez. Que la confiance et la sécurité de votre amour l’aidera à mieux se contrôler.

Lui apprendre que tout passe

apprendre à son enfant que tout passe l'aide à contrôler les émotions

Les sentiments négatifs sont douloureux, mais ils passent. La colère, la tristesse, la déception, la frustration, tout ce qui vous fait vous sentir mal ne dure pas éternellement. devant ces émotions, vous pouvez dire quelque chose comme :

  • « En ce moment tu te sens mal, mais je te garantis que tu te sentiras mieux dans quelques minutes. »
  • « Je comprends que tu sois bouleversé, alors si tu as envie de pleurer, fais-le. Tout ira mieux après. »

Leur consacrer un peu de temps

Vos enfants doivent savoir qu’il y a un moment de la journée où vous écouterez leurs problèmes ou leurs préoccupations, même si vous êtes fatigué, débordé ou bouleversé. Vous devrez surmonter ces émotions et passer du temps avec eux. Vous pouvez leur dire :

  • « Parle-moi de ta journée à l’école aujourd’hui. »
  • « Comment ça s’est passé chez tes cousins ? »

Réflexion

Les émotions illuminent ou obscurcissent le chemin de la vie. Aider vos enfants à les reconnaître et à les contrôler est l’un des plus grands cadeaux que nous pouvons leur laisser pour leur bien-être général.

 

A découvrir aussi