Des habitudes importantes pour se remettre d’un pré-infarctus

· 27 juin 2018
Si vous avez souffert d'un pré-infarctus, il est essentiel d'améliorer votre style de vie et d'éviter toutes les mauvaises habitudes ou émotions extrêmes qui pourraient vous mettre en danger.

Si vous avez souffert d’un pré-infarctus, vous devriez connaître ces conseils pour aider votre corps à avoir une récupération optimale. De plus, il est essentiel d’adopter un mode de vie différent pour prévenir ce grave problème cardiovasculaire.

Découvrez dans cet article ce qu’est un  pré-infarctus, quels sont ses symptômes et comment agir en cas de crise. Nous souhaitons également partager avec vous les meilleures habitudes pour vous aider à vous rétablir. De cette façon, vous allez pouvoir améliorer votre qualité de vie d’une manière simple et naturelle.

Qu’est-ce qu’un pré-infarctus ?

Le pré-infarctus est aussi connu sous le nom d’angine de poitrine. Cela se produit lorsqu’il y a une réduction de la quantité de sang atteignant le cœur. Ce problème  artériel nécessite un traitement immédiat et un suivi ultérieur par un médecin spécialiste.

Nous savons que le pré-infarctus est causé par un excès de graisse stockée dans les artères (coronaires) qui transportent le sang jusqu’au cœur. Cependant, il peut aussi être causé par un caillot de sang.

Bien que le cholestérol soit l’une des principales causes de cette maladie, il peut survenir à tout âge et chez des personnes ayant différents types de condition physique.

Comment savoir si vous souffrez d’un pré-infarctus ?

Les symptômes précédant l’infarctus, qui commencent habituellement graduellement et lentement, sont les suivants :

  • Douleur dans un bras ou dans les deux bras
  • Forte gêne et sensation d’oppression dans la poitrine
  • Anxiété, fatigue et difficultés à respirer
  • Nausées, étourdissements et vomissements
  • Malaise général
  • Douleur dans le dos, le cou et l’estomac

Lisez aussi : Le meilleur remède au curcuma pour améliorer la circulation sanguine

Comment savoir si vous souffrez d'un pré-infarctus

Que faire lors d’un pré-infarctus ?

Une fois que nous connaissons les symptômes, nous devons également envisager les mesures que nous devrions prendre si nous nous retrouvons face à une personne qui souffre d’un pré-infarctus ou d’une crise cardiaque.

Ce sont des conseils que vous devez connaître, car le temps de réaction est très important face à ce type de problème et que la vie de la personne touchée en dépend :

  • Appelez les urgences
  • Essayez de calmer la personne afin qu’elle respire calmement
  • Desserrez tout vêtement afin que le sang puisse mieux circuler
  • Demandez à la victime si elle prend des médicaments pour le cœur pour que vous puissiez lui donner

Il est essentiel de garder à l’esprit que, même si la personne nie les symptômes, nous ne devons pas nous laisser convaincre. Nous allons devoir suivre un protocole d’action.

Nous devons éviter de laisser la personne seule et ne lui donnerons pas de médicaments qui n’ont pas été prescrits par le médecin.

Lignes directrices pour la récupération

Évitez les mauvaises habitudes

Si nous avons souffert d’un pré-infarctus, nous avons déjà une bonne raison de changer les mauvaises habitudes de vie les plus courantes que nous avons. Tout d’abord, énumérons les facteurs les plus sérieux qui augmentent vos chances d’avoir un autre infarctus.

Nous devons donc les corriger le plus rapidement possible :

  • Le tabagisme
  • L’obésité
  • Le sédentarisme
  • Un taux de cholestérol élevé
  • L’hypertension artérielle

Adoptez de bonnes habitudes

Que devrions-nous prendre en considération pour récupérer d’un pré-infarctus ?

  • La gravité de l’infarctus détermine la durée du repos que nous devrions prendre.
  • Nous essaierons d’éviter toutes sortes de soucis, de stress ou d’états d’euphorie.
  • Il est important d’avoir une bonne nuit de repos et même de faire des siestes.
  • Au fil des jours, nous pouvons augmenter graduellement nos activités et pratiquer des exercices d’intensité modérée.
  • Ne faites pas d’efforts soudains ou ne soulevez pas trop de poids. Nous devons éviter le surmenage, car il peut être dangereux de faire pomper beaucoup de sang par le cœur s’il y a encore un blocage dans une artère. Nous pouvons commencer par de courtes promenades ou de simples tâches ménagères.
  • Il est également important, comme nous l’avons mentionné précédemment, d’éviter l’alcool et le tabac, ainsi que les endroits enfumés, même si nous ne fumons pas.
marcher pour éviter le pré-infarctus

Suivez une bonne alimentation

L’alimentation sera la clé pour équilibrer les niveaux de cholestérol et de triglycérides, ainsi que pour réguler la pression artérielle. Un bon régime nous aidera également à avoir un poids santé et à améliorer notre qualité de vie en général.

Les aliments que nous devons réduire ou éliminer :

  • Restauration rapide ou transformée
  • Aliments frits
  • Produits de boulangerie industrielle
  • Sucres
  • Huiles de mauvaise qualité
  • Saucisses
  • Fromages
  • Farines raffinées
  • Produits laitiers transformés
  • Boissons sucrées et gazeuses
  • Sel de table

Découvrez les 8 épices que vous pouvez utiliser pour remplacer le sel

Parmi les aliments que nous devrions consommer, nous trouvons :

  • Fruits et légumes
  • Jus, gaspachos et smoothies maison
  • Céréales complètes
  • Légumineuses
  • Fruits à coque et graines entières et germés
  • Superaliments (spiruline, maca, levure nutritionnelle, chanvre, cacao, etc.)
  • Champignons
  • Algues
  • Édulcorants naturels : miel, stévia, xylitol, etc.
  • Sel marin ou sel de l’Himalaya (avec modération)
  • Poissons
  • Œufs
  • Furuta, Y., Hata, J., Mukai, N., Hirakawa, Y., Ago, T., Kitazono, T., … Ninomiya, T. (2018). Secular trends in the incidence, risk factors, and prognosis of transient ischemic attack in Japan: The Hisayama Study. Atherosclerosis. https://doi.org/10.1016/j.atherosclerosis.2018.04.010
  • Wehrmacher, W. H., & Bellows, R. (2004). Unstable Angina. Comprehensive Therapy. https://doi.org/10.1007/s12019-004-0018-y
  • U.S. Department Of Health And Human Services. (1996). Physical Activity and Health: A Report of the Surgeon General. U.S. Department of Health and Human Services, Centers for Disease Control and Prevention, National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion. https://doi.org/10.1080/01635580903441295
  • Myers, J. (2003). Exercise and Cardiovascular Health. Circulation. https://doi.org/10.1161/01.CIR.0000048890.59383.8D
  • National Institute for Health and Care Excellence. (2013). Myocardial infarction: cardiac rehabilitation and prevention of further cardiovascular disease | 1-recommendations | Guidance and guidelines | NICE. NICE Guidelines.
  • Lopaschuk, G. D., Ussher, J. R., Folmes, C. D. L., Jaswal, J. S., & Stanley, W. C. (2010). Myocardial Fatty Acid Metabolism in Health and Disease. Physiological Reviews. https://doi.org/10.1152/physrev.00015.2009
  • Jeejeebhoy, K. N., & Sole, M. J. (2001). Nutrition and the heart. Clinical Nutrition. https://doi.org/10.1054/clnu.2001.0413