Effet Mandela : qu'est-ce que c'est et comment se produit-il ?

L'effet Mandela désigne la déformation de certains souvenirs, au point de recréer une histoire qui n'a jamais eu lieu. Comment se produit-il ?
Effet Mandela : qu'est-ce que c'est et comment se produit-il ?

Dernière mise à jour : 25 janvier, 2022

Il y a quelques années, j’ai été témoin d’une conversation entre deux frères qui se référaient à un même épisode de leur enfance, mais chacun en mentionnant des détails complètement différents. Chacun prétendait avoir raison et être un témoin fidèle de ce qu’il disait. Qui avait raison ? Difficile à dire, car il se peut que l’un d’eux ait subi ce que l’on appelle l’effet Mandela. Voyons en quoi consiste ce phénomène.

Qu’est-ce que l’effet Mandela ?

En termes simples, l’effet Mandela correspond à un faux souvenir. Une personne commence à reconstruire une situation ou un épisode, convaincue que cela s’est passé de cette manière, alors qu’en fait ce n’est pas le cas. Cette nouvelle version est généralement soutenue par d’autres personnes.

C’est Fiona Broome qui est à l’origine de ce concept. Elle a démontré que la société était capable de croire en quelque chose qui ne s’était pas produit : la mort de Mandela à un certain moment et à un certain endroit, lorsqu’il était en prison.

Or, Mandela est mort assez récemment (2013), après avoir été président de l’Afrique du Sud. La conviction des personnes était telle que beaucoup ont affirmé avoir vu ses funérailles à la télévision.

Dans son explication, la variable de contagion sociale a également été incluse. Voici quelques exemples de l’effet Mandela :

  • Se souvenir d’avoir fait un voyage enfant et décrire l’endroit où nous étions de manière erronée ;
  • Reconstructions de scènes de film.
Construction des mémoires dans l'effet Mandela.
Beaucoup de gens peuvent croire qu’un événement s’est produit dans le passé sans que ce soit vrai. Et dans ce cas il n’y a pas de pathologie mentale ou neurologique qui l’explique.

Comprendre l’effet Mandela

L’effet Mandela est liée au fait que le cerveau traite simultanément de grandes quantités d’informations et de données, il est donc difficile pour la mémoire de tout stocker. Ainsi, lorsque le cerveau trouve un vide, il cherche à le combler.

Ces données ajoutées peuvent être partielles et sans grande importance, comme une fausse date, ou un faux détail concernant l’aspect physique d’une personne. Cependant, d’autres déviations peuvent être d’une grande importance, comme prétendre qu’une personne a assisté aux funérailles d’une autre personne en telle année, alors que cette personne est décédée des années plus tard.

De nombreuses disciplines, comme la psychologie appliquée au domaine de la criminologie, gardent bien à l’esprit l’effet Mandela pour distinguer quand un témoin dit la vérité et quand il croit dire la vérité alors qu’il est biaisé par sa fausse mémoire.



Quelques explications sur les souvenirs

Les recherches viennent montrer que la mémoire ne reste pas intacte : elle subit des processus, des constructions et des reconstructions chaque fois que nous faisons appel à elle. Souvent, ces informations sont déformées par les commentaires d’un tiers.

Notre mémoire devient une fusion d’idées et créent ainsi de faux souvenirs. À d’autres occasions, ce changement est dû aux processus internes eux-mêmes.

De plus, le moment où le souvenir se forme est également associé à la circonstance. Par exemple, s’il s’agit d’une expérience brève ou soudaine, la qualité de la mémoire peut ne pas être bonne. L’intensité de la situation exerce également une influence, comme en témoignent les épisodes traumatiques.

Par ailleurs, de nombreux événements sont stockés avec une certaine charge émotionnelle. Lors du souvenir reconstruit, de nouvelles émotions émergent. Par conséquent, ce que nous apportons au présent du passé n’est pas forcément aussi fidèle qu’on le pense.

Souvenirs en photos dans l'effet Mandela.
Même les images mémorisées d’une photographie peuvent influencer la mémoire, provoquant l’effet Mandela.


Oui, la mémoire peut échouer

Maintenant, nous savons que la mémoire n’est pas parfaite et que différents stimuli influencent la reconstruction d’une expérience. C’est pourquoi, dans la vie de tous les jours, il est important de renforcer la mémoire à l’aide de différentes techniques. Vous pouvez, par exemple, vous aider d’un bloc-notes ou d’un appareil technologique.

Il faut ajouter le fait que des regards différents interviennent dans la construction de ces faux souvenirs. En effet, chacun vit une situation de son propre point de vue. Il est donc possible qu’un même souvenir ait plusieurs versions.

This might interest you...
Comment exprimer ses émotions ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Comment exprimer ses émotions ?

Il est parfois difficile d'exprimer correctement ses émotions. Dans cet article, nous vous donnons quelques conseils pour communiquer ce que vous r...



  • Santos, R. F. D., & Stein, L. M. (2008). La influencia de la emoción en los falsos recuerdos: una revisión crítica. Psicologia USP19(3), 415-434.
  • Rodrigues, Eduarda Pimentel, & Albuquerque, Pedro Barbas de. (2007). Produção de memórias falsas com listas de associados: análise do efeito do nível de processamento e da natureza da prova de memória. Psicologia USP18(4), 113-131. Recuperado em 18 de janeiro de 2022, de http://pepsic.bvsalud.org/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1678-51772007000400008&lng=pt&tlng=.