Quelles sont les différences entre la philosophie et la psychologie ?

La philosophie et la psychologie abordent des thèmes communs. Cependant, ce sont deux disciplines différentes. Découvrez ici en quoi elles diffèrent.
Quelles sont les différences entre la philosophie et la psychologie ?

Dernière mise à jour : 22 novembre, 2021

Il est assez courant de confondre philosophie et psychologie. Et cela n’est pas étonnant, car jusqu’à la fin du XIXe siècle, la philosophie était la discipline chargée d’étudier les phénomènes mentaux. A partir des travaux expérimentaux de Fechner, Helmholtz et Wundt, la psychologie a réussi à s’imposer comme une discipline avec ses propres objectifs et méthodes.

La confusion peut donc résider dans le fait que les deux discipline ont abordé et continuent d’aborder des questions similaires. Cependant, ce sont deux disciplines distinctes et bien définies. Nous vous invitons à découvrir ici les différences entre la philosophie et la psychologie.

Philosophie et psychologie : les définitions

Avant d’exposer les différences, il est important de savoir en quoi consiste chaque discipline. La philosophie est “une démarche qui vise à une compréhension du monde et de la vie par une réflexion rationnelle et critique”.

Quant à la psychologie, c’est “l’étude de l’esprit et du comportement“. Cette dernière s’intéresse à la fois à la résolution des mystères posés par l’esprit et l’expérience humains et à l’application efficace des connaissances acquises dans les domaines pratique et thérapeutique.

La philosophie a un champ d’étude beaucoup plus large : rien de plus et rien de moins que les principes de la réalité. La psychologie est, elle, plus limitée, car elle se concentre sur l’étude de la psyché et du comportement humain.

La philosophie est également une discipline plus réflexive et théorique. La psychologie, elle, met en pratique toutes les connaissances acquises.

Thérapie psychologique.
La psychologie a une application clinique concrète dans les thérapies.

Philosophie et psychologie : les différences

Il existe plusieurs différences notables entre les deux disciplines. Nous les détaillons ci-dessous.

1. La méthodologie

L’une des principales différences entre la philosophie et la psychologie est le type de méthodologie utilisé. La philosophie est indépendante de la méthode scientifique, puisqu’elle travaille généralement avec des catégories conceptuelles et la relation qui s’établit entre elles. Par conséquent, elle utilise n’importe quel instrument dans ses études.

À l’inverse, la psychologie dépend de la méthode scientifique. Par conséquent, les théories et les hypothèses soulevées sont contrastées à travers la recherche scientifique et les expériences.



2. Les objectifs

L’objectif principal de la philosophie a toujours été la création de catégories et de systèmes philosophiques qui servent à expliquer la réalité (ou les réalités) de la meilleure façon possible. Par conséquent, cette discipline a tendance à étudier un tout plutôt que des composants spécifiques de la réalité.

La psychologie a un objet d’étude délimité : l’esprit et le comportement des personnes. Pour cette raison, ses hypothèses et théories partent toujours de l’organisme humain ou de la subjectivité des individus. Il n’est pas courant que la psychologie se concentre sur une réalité étrangère à l’existence des personnes, un aspect qui a été observé historiquement dans de nombreuses propositions philosophiques.

3. La langue

En psychologie, les théories et hypothèses sont formulées dans un langage consensuel, afin d’être bien reçues par la communauté scientifique. Par conséquent, on cherche toujours à ce que le sens des mots soit conforme à ce qui a déjà été établi. L’étude est rationalisée dans certains domaines et permet à d’autres chercheurs de collaborer dans la même ligne de recherche.

À l’inverse, de nombreux philosophes renommés ont eu recours à un langage personnel et idiosyncratique pour formuler des théories et des systèmes philosophiques. En ce sens, un même mot ou une même expression peut avoir un sens très différent selon le philosophe qui la formule.



4. L’amplitude

On dit très bien que la philosophie est la mère de toutes les sciences, car d’elle sont nées les disciplines scientifiques que nous connaissons aujourd’hui. En plus de cela, la philosophie examine et analyse également les postulats théoriques, méthodologiques et pratiques de chacune de ces disciplines.

La psychologie, quant à elle, n’est qu’un des domaines de la connaissance scientifique. Bien qu’elle soit liée à d’autres sciences, comme les neurosciences, l’existence de celles-ci ne dépend pas de la psychologie. D’autre part, la psychologie n’analyse pas les postulats des autres disciplines, comme le fait la philosophie.

5. L’approche de la morale

Une autre différence entre la philosophie et la psychologie réside dans la manière dont elles abordent la question de la morale. La philosophie, dans ses études éthiques, cherche à identifier les bonnes manières de se comporter. C’est pourquoi de nombreux philosophes se sont consacrés à proposer des catégories autour du bien et du mal.

En effet, la philosophie s’est attachée à créer des critères éthiques universels. Des critères qui sont applicables par toutes les communautés humaines sans exclusion.

La psychologie, elle, reste en dehors de ces débats éthiques. Elle offre des informations sur les comportements qui peuvent être utiles pour se rapprocher d’un objectif.

Par ailleurs, l’approche psychologique de la morale est basée sur l’étude des processus psychiques qui opèrent derrière les comportements moraux dans différentes cultures. Par conséquent, elle n’étudie pas la morale elle-même.

Philosophes grecs.
La philosophie est composée de divers courants qui tentent d’expliquer la réalité, et qui couvrent de nombreux domaines de l’existence.

Différentes dans leurs formes et applications

Bien que la philosophie et la psychologie partagent des connaissances sur l’esprit et le comportement humains, la première couvre beaucoup d’autres sujets et ne dépend pas de la méthode scientifique pour établir ses postulats.

D’autre part, la psychologie est une discipline plus délimitée qui dépend d’une méthode rigoureuse pour l’établissement correct de ses postulats. Il s’agit d’un vaste domaine appliqué, dont l’objectif est de promouvoir le bien-être des personnes en utilisant les connaissances acquises et préalablement vérifiées.

Cela pourrait vous intéresser ...
Gottfried Leibniz : les contributions à la science du « dernier génie universel »
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Gottfried Leibniz : les contributions à la science du « dernier génie universel »

Gottfried Leibniz était l'un des grands savants du XVIIe siècle. Il a apporté d'importantes contributions à divers domaines de la connaissance.