Enfermer son enfant à la maison ne le protège pas

Enfermer les enfants dans une bulle ne les protège pas des dangers, nous les rendons en réalité plus vulnérables, puisqu'ils ne sauront pas faire face aux situations difficiles.
Enfermer son enfant à la maison ne le protège pas

Dernière mise à jour : 27 janvier, 2022

Enfermer votre enfant à la maison pour lui éviter des blessures ou des situations agaçantes ne lui fait aucun bien. Chaque parent tient à ce que son enfant soit toujours en sécurité, c’est tout à fait naturel. Mais les enfants doivent aussi faire leurs propres erreurs et trébucher.

Bien que vous ayez les meilleures intentions du monde, enfermer votre enfant peut entraver son développement normal. La réalité est que la surprotection nuit au développement de l’enfant.

Enfermer son enfant à la maison ne le protège pas

Enfermer votre enfants à la maison ne le protège pas, cela l’empêche d’interagir avec d’autres enfants de son âge. Or, ces interactions sont essentielles. Un enfant doit interagir avec les autres et expérimenter. Autrement, il peut avoir de sérieux problèmes de socialisation à l’avenir.

De plus, l’enfermement n’est pas une solution à ce que les parents appellent “les dangers du monde”. Tôt ou tard, les enfants quitteront la maison ou étudieront loin. Que se passera-t-il à ce moment-là ? Qui sera là pour les protéger ? Si nous protégeons trop les petits, nous les rendrons incapables de faire face aux différentes circonstances auxquelles ils seront confrontés tôt ou tard.

Lisez aussi : 7 curiosités sur les dents des enfants

Les relations sont importantes

Enfermer des enfants peut les faire devenir des adultes pleins d’insécurités et de doutes. Lorsqu’ils n’auront plus ce soutien qui les protège de tout, ils se sentiront vulnérables dans la plupart des situations de la vie quotidienne.

Les enfants ont besoin d’interagir avec leurs pairs dès leur plus jeune âge pour commencer à développer toutes les compétences et techniques qui les aideront à faire face à toutes sortes de situations. Voici ce qui arrivera si vous enfermez vos enfants à la maison :

  • Vous les empêchez d’apprendre à résoudre des problèmes et à résoudre des situations par eux-mêmes. De plus, ils seront plus enclins à se rebeller contre des règles auxquelles ils n’ont pas eu à faire face à l’intérieur de leur bulle.
  • Vous les empêchez d’apprendre à réguler leurs émotions, comme la colère. Les enfants apprendront à gérer leurs émotions s’ils interagissent avec les autres, car ils sauront qu’une bonne gestion est nécessaire pour sortir d’une situation difficile.
  • Par ailleurs, vous les empêchez d’être indépendants. Ils se sentiront donc impuissants au moment où ils devront poursuivre leur chemin sans vous.
  • Enfin, vous les empêchez également d’être responsables. Ils ne sauront alors pas admettre leurs erreurs.

Une mère et son enfant.

Laissons les enfants être heureux

Les enfants cesseront d’être heureux une fois grands, lorsqu’ils se rendront compte de toutes leurs lacunes dues au confinement auquel ils ont été soumis. Cela les frustrera, car ce n’était pas de leur faute. Gardez à l’esprit que les erreurs, les disputes, les problèmes auxquels ils peuvent être exposés ne les affaibliront pas, mais en feront des personnes fortes et prêtes à faire face à toutes sortes de situations.

De plus, ils doivent apprendre à se faire des amis. Cela leur permettra de développer différentes compétences qui les aideront dans leurs interactions ultérieures avec leurs collègues, patrons, enseignants, entre autres. La surproduction va de pair avec une grande vulnérabilité.

Lisez aussi : 3 recettes à base de quinoa que les enfants vont adorer

Faire des erreurs, échouer… Tout cela nous fait grandir en tant que personnes et acquérir des compétences utiles pour le bien-être. Nous devons tous faire nos propres expériences, et plus tôt nous le faisons, mieux c’est.

Allez-vous encore enfermer votre fils chez vous dans le vain désir de le protéger ? Ce sont peut-être vos propres peurs qui vous y conduisent. Laissez-le vivre, expérimenter, apprendre et profiter.

This might interest you...
L’attachement parental : qu’est-ce que c’est et quels sont ses avantages ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
L’attachement parental : qu’est-ce que c’est et quels sont ses avantages ?

L'attachement parental crée des enfants plus heureux, des parents plus sûrs et des familles plus harmonieuses. Découvrez-en plus ici !



  • Espina, María Elvira Caso. “La sobreprotección parental como factor asociado en el asma bronquial en niños.” Psicología y salud 16.1 (2006).
  • Pierucci, Nélida Asili, and Bárbara Kristel Pinzón Luna. “Relación entre estilos parentales, estilos de apego y bienestar psicológico.” Psicología y Salud 13.2 (2003): 215-226.
  • Valenciano, Mauro. “Filosofía del deporte infantil, sobreprotección y salud mental.” V Congreso Internacional de Bioética, Universitat de Barcelona. 2014.