Faites baisser votre taux de sucre en buvant du thé

Une étude menée par la Chine a révélé que le thé rouge possède les mêmes effets qu'un médicament contre le diabète pour faire baisser le taux de sucre dans le sang.

Un élément intimement lié à la culture orientale depuis presque cinq millénaires, le thé, dont la consommation est entrée dans les coutumes relativement tard dans notre monde occidental, a vu sa popularité grandir en Europe depuis la fin du XVIe siècle et durant le XVIIe siècle.

Bien des amateurs de thé en boivent pour ses vertus calmantes et tranquillisantes, mais la science découvre peu à peu que les infinies variétés de thé et d’infusions ont toute une gamme de propriétés médicinales, entre autres celle de faire baisser le taux de sucre dans le sang ! Voilà pourquoi nous allons vous indiquer comment il vous est possible de faire baisser votre taux de sucre en buvant simplement du thé.

Le thé vert

Thé vert

Le thé vert, qui s’élabore avec les feuilles séchées et non fermentées de l’arbuste Camellia sinensis, améliore le métabolisme du glucose d’après des expériences menées par une équipe de chercheurs japonais et taïwanais.

Les chercheurs découvrirent que le thé vert accélère le métabolisme du glucose chez les personnes saines et fait diminuer le taux de sucre chez les souris diabétiques. Dans un rapport sur leur découverte, publié dans l’édition de 2004 de BMC Pharmacologie, les chercheurs infdiquèrent que leurs résultats démontraient une fois de plus les effets anti-diabétiques du thé vert, et ceux-ci servirent de point de départ à une étude additionnelle sur les mécanismes précis et les propriétés hypoglycémiantes de ce thé.

Le thé noir

Proche du thé vert, le thé noir est composé de feuilles séchées de l’arbuste Camellia sinensis et de feuilles qui ont été fermentées au préalable. Dans le compte-rendu publié dans l’édition du mois de mars 1995 du Journal d’Ethnopharmacologie, une équipe de chercheurs de l’Institut Hindou de Biologie Chimique de Calcutta informa qu’une étude faite sur des animaux avait démontré les effets hypoglycémiants du thé noir.

En employant de la streptozotocine, les chercheurs ont induit le diabète chez un groupe de souris de laboratoire. Ensuite, ils ont traité les animaux avec un extrait de thé noir. Cet extrait réduisit considérablement le taux de sucre dans le sang et démontra avoir des effets préventifs et curatifs »chez les animaux chez lesquels on avait induit le diabète.

Le thé d’airelles et le thé de sauge

Thé d'airelles

Les thés d’herbes à base de feuilles séchées d’airelles et d’une plante, la sauge, sont également utilisés pour contrôler le diabète, selon un article publié sur BattleDiabetes.com. L’article attribue les propriétés hypoglycémiantes de l’airelle à une substance appelée glucoquinine, un composé reconnu pour sa capacité à réduire le taux de sucre dans le sang. L’airelle semble elle aussi avoir des propriétés curatives dans les cas de neuropathie diabétique qui affecte la vision chez les diabétiques de type 2.

Le thé de sauge, quant à lui, semble stimuler l’activité de l’insuline chez les diabétiques, selon les mêmes sources, et s’est montré tout particulièrement efficace pour contrôler le sucre chez les diabétiques de type 2. Un autre avantage du thé de sauge est sa capacité comme support de la fonction hépatique. Les diabétiques et les personnes dont le foie est fatigué expérimentent tous deux soit une baisse de la réponse immunologique, soit une fatigue et des maux de tête.

Le thé rouge

Un autre produit provenant de l’arbuste Camellia sinensis, le thé rouge ou thé Pu’erh, est originaire de la province de Pu’erh Yunnan, au sud de la Chine. Élaboré à partir des feuilles et des pousses fermentées d’une variété de grandes feuilles de Camellia sinensis originaire du Yunnan, le thé semble être aussi efficace qu’un médicament antidiabétique reconnu pour son action sur le taux de sucre et dans la prévention du diabète, d’après un article publié au mois de mai 2009 dans le China Daily.

Le journal publia une information concernant les résultats d’une étude menée sur des animaux pendant deux ans par des chercheurs de l’Université de Jilin et de Changchun, et de l’Université de Science et de Technologie. Les scientifiques adminisitrèrent un traitement au thé rouge à un groupe de rats de laboratoire génétiquement obèses, tandis qu’un groupe de contrôle de même taille fût traité à la rosiglitazone, un médicament réducteur du glucose. Au bout de deux semaines, les rats traités au thé rouge affichèrent une réduction de 42% de leur taux de glucose dans le sang, en comparaison à celle de 36,5% obtenue chez les animaux traités chimiquement !