Grossesse après la ligature des trompes : est-ce possible ?

Il est possible de tomber enceinte après une ligature des trompes. La grossesse se produit parfois de façon naturelle car le procédé a échoué. D'autres fois, on peut procéder à une chirurgie d'inversion.
Grossesse après la ligature des trompes : est-ce possible ?

Dernière mise à jour : 26 juillet, 2021

La ligature des trompes est une méthode contraceptive permanente. Même s’il est possible de l’inverser, ce procédé est complexe et ne réussit pas toujours. Par conséquent, la possibilité de grossesse est beaucoup plus réduite.

Cette méthode implique la coupe, la ligature ou le blocage des trompes de Fallope. Par conséquent, elle empêche aussi bien l’ovule que les spermatozoïdes de se déplacer vers les trompes, ce qui rend la fécondation impossible.

La ligature des trompes est considérée comme une méthode de stérilisation féminine. Elle est sûre et efficace pour éviter la conception mais une femme sur 100 peut tomber enceinte de façon naturelle après cette opération.

Inversion de la ligature des trompes

Un médecin et sa patiente.

On doit consulter son médecin pour discuter de la possibilité d’inverser la ligature des trompes.

En termes généraux, la ligature des trompes se réalise pour éviter la grossesse, de façon définitive. Néanmoins, il existe un procédé chirurgical pour l’inverser ; il est cependant assez complexe et peut être très coûteux. En outre, il ne fonctionne pas toujours.

Le procédé d’inversion est possible mais dépend de la façon dont la ligature des trompes s’est faite, la manière dont elles ont cicatrisé et le moment où l’opération a eu lieu. Moins les dommages auront été importants pour les trompes de Fallope, plus les chances de pouvoir les reconstruire à travers une opération seront élevées.

Par ailleurs, il faut que les zones des trompes de Fallope proches de l’ovaire soient restées intactes et que celles-ci aient une longueur minimum de quatre centimètres. Si la technique utilisée a été la cautérisation ou un procédé du nom d’Essure, l’inversion est impossible.

Le procédé le plus facile à inverser est celui qui s’est fait avec des clips ou des anneaux tubaires. Quoi qu’il en soit, dans tous les cas, on doit évaluer les bénéfices et les possibles préjudices du procédé d’inversion avec son médecin. Il faut aussi analyser d’autres possibilités comme la fécondation in vitro.

Fécondation in vitro

Quand l’inversion de la ligature des trompes est impossible ou peu prometteuse, une bonne alternative pour tomber enceinte est d’avoir recours à la fécondation in vitro. Il s’agit d’un traitement commun et, dans 50-70 % des cas, il est possible de réussir à tomber enceinte.

Avec la fécondation in vitro, les trompes de Fallope ne sont plus nécessaires. Ce procédé permet de prendre les ovules de l’ovaire, de procéder à la fécondation, à la culture de l’embryon et à l’implantation de ce dernier dans l’utérus.

Pour qu’une femme décide si la meilleure option pour tomber enceinte est l’inversion de la ligature des trompes, quand cela est possible, ou la fécondation in vitro, il est nécessaire de prendre en compte certaines considérations comme les suivantes :

  • Âge. Une femme de moins de 35 ans a plus de possibilités de tomber enceinte de façon naturelle (15 %). Si elle a plus de 40 ans, la probabilité est de 5 % et elle a également un risque de 40 % de connaître un avortement.
  • La fertilité masculine. Il est important de s’assurer que le conjoint soit fertile. Dans le cas contraire, une grossesse serait impossible de façon naturelle.
  • La future contraception. Si la femme ne veut avoir qu’un enfant, elle devrait peut-être penser à la fécondation in vitro. L’inversion de la ligature des trompes en vaut la peine si elle veut plusieurs enfants.

Possibilité de grossesse ectopique

La grossesse ectopique a lieu quand l’ovule est fécondé mais s’est implanté ailleurs que dans l’utérus. Le plus commun est qu’il l’ait fait dans une trompe de Fallope. Dans ces cas, l’ovule fécondé ne peut pas survivre et il y a également un risque d’hémorragie interne grave.

On a pu établir qu’un petit pourcentage de femmes avec une ligature des trompes tombaient enceintes (environ 1,5 %). Dans ce groupe, environ un tiers de ces femmes connaîtront une grossesse ectopique.

Quand il y a une inversion de la ligature des trompes, le risque de grossesse ectopique est également présent. Il est de 10 à 20 % chez les femmes qui ont eu recours à ce procédé.

Par ailleurs, la grossesse hétérotopique est celle où l’on retrouve un ovule fécondé dans l’utérus et un autre en dehors, de façon simultanée. C’est très rare, mais on sait que ce phénomène a augmenté de 0,5 à 1 % avec l’utilisation des technologies de procréation assistée, comme la fécondation in vitro.

Quand chercher une aide médicale ?

La ligature des trompes.

En cas de problèmes après la ligature des trompes ou son inversion, il est nécessaire de consulter son médecin.

On doit faire part de n’importe quel signal anormal après une ligature des trompes ou son inversion à son médecin. Il faut prêter une attention toute particulière à des signes comme une inflammation, une rougeur ou une sécrétion à l’endroit où l’incision a été faite.

On peut faire disparaître les doutes au sujet d’une grossesse avec un test. Néanmoins, le médecin a la possibilité de réaliser des examens additionnels pour confirmer la grossesse. Il est nécessaire de bien connaître les symptômes de la grossesse ectopique et de chercher une aide médicale s’ils se présentent.

Inversion de la ligature des trompes : oui ou non ?

Il est important d’évaluer avec attention la meilleure option pour tomber enceinte après la ligature des trompes. Selon les données disponibles, le plus grand taux de réussite de l’inversion est de l’ordre de 60-80 % chez les femmes de moins de 35 ans qui ont procédé à une ligature il y a moins de deux ans et qui remplissent tous les critères.

La fécondation in vitro, de son côté, a un taux de réussite pouvant aller jusqu’à 70 % chez des femmes de moins de 35 ans en bonne santé. Elle peut marcher au bout d’un an de traitement. Comme nous pouvons le voir, il faut prendre en compte tous les facteurs qui entrent en jeu et décider de la meilleure option dans chaque cas individuel.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quels sont les principaux symptômes de la grossesse ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Quels sont les principaux symptômes de la grossesse ?

Les principaux symptômes de la grossesse se manifestent tout au long du premier trimestre. Découvrez-les dans cet article.



  • Suárez, J. P., & Maya, W. D. C. (2018). Prostatitis: revisión de una patología enigmática y su relación con la fertilidad masculina. Revista Urología Colombiana, 27(3), 233-42.
  • Liang, H. H., Vargas, J. S., Sánchez, A. G. H., & Mora, J. V. (2019). Embarazo ectópico: Revisión bibliográfica con enfoque en el manejo médico. Revista Clínica de la Escuela de Medicina de la Universidad de Costa Rica, 9(1), 28-36.
  • Sánchez, M. M. C., Blacio, D. N. C., Arteaga, M. J. H., & Santana, M. B. O. (2019). Recanalización de Trompas de Falopio por Técnica de Cirugía Endoscópica. RECIMUNDO: Revista Científica de la Investigación y el Conocimiento, 3(1), 201-211.