Guide complet pour cultiver le moringa à la maison : suivez ces étapes !

Découvrez ici les étapes pour planter un moringa chez vous et ainsi profiter de ses bienfaits. Saviez-vous qu'il possède des propriétés nutritionnelles ?
Guide complet pour cultiver le moringa à la maison : suivez ces étapes !

Dernière mise à jour : 15 février, 2023

Le moringa est un arbre dont les feuilles sont connues pour leurs propriétés, en cultiver un chez soi est donc une très bonne idée. Nous vous invitons ici à découvrir ses bienfaits. Nous vous apprenons également à cultiver le vôtre !

Bien qu’il s’agisse d’une espèce originaire d’Inde, elle s’adapte très bien aux différents sols et températures, vous pouvez donc la cultiver chez vous.

Le moringa, qu’est-ce que c’est ?

Le moringa est un arbre que l’on appelle aussi arbre de vie. Il peut atteindre jusqu’à 10 mètres de haut et arborer un feuillage considérable. Il a acquis une grande renommée dans le monde entier pour ses propriétés nutritionnelles.

Ses feuilles sont très utilisées dans différentes préparations. Notamment dans la médecine traditionnelle indienne ou Ayurveda. Il pousse dans un environnement à la fois chaud et humide.

Ses zones de plus grande distribution sont l’Amérique, l’Afrique, l’Europe et l’Asie.

Outre les feuilles, les racines, les fruits et les graines possèdent également des propriétés. Le moringa apporte 27 % de protéines, ainsi que des vitamines A et C, et des minéraux comme le fer, le phosphore et le calcium.

Le Moringa est utilisé de différentes manières comme complément nutritionnel et remède naturel.
Le Moringa est utilisé de différentes manières, comme complément nutritionnel et comme remède naturel. Ses feuilles peuvent être pulvérisées et il est commercialisé sous cette modalité pour la préparation de thés.

Ses bienfaits

En raison de sa composition, le moringa est un produit naturel recommandé, dans les domaines de la médecine naturopathique, pour compléter le traitement de différentes conditions de santé. Selon certaines publications scientifiques, il pourrait être utile pour :



[/atomik -lu-aussi ]

Les étapes pour planter le moringa à la maison

Planter du moringa chez soi est une très bonne idée, car c’est un bel arbre qui peut être utilisé pour préparer des infusions. Vous pourrez ainsi bénéficier de ses propriétés nutritionnelles.

Sa culture peut se faire de trois manières :

  1. Faire germer ses graines
  2. Planter quelques boutures
  3. À partir de la plante à un stade plus développé

Découvrez comment cultiver un moringa !

Il existe trois méthodes différentes pour cultiver votre moringa à la maison.
Il existe trois méthodes différentes pour cultiver un moringa à la maison.

1. Germination des graines

La première façon de planter le moringa chez soi est par la germination de ses graines. Celles-ci peuvent être achetées dans les pépinières ou les magasins spécialisés, sans problèmes majeurs.

Une fois que vous les avez, procédez comme suit :

  1. Placez-les dans un récipient d’eau pendant 24 heures pour ramollir la coquille.
  2. Préparez le pot dans lequel vous allez semer le moringa ou sélectionnez le bout de jardin dans lequel vous planterez les graines.
  3. Faites un trou de 5 centimètres de profondeur et humidifiez le substrat.
  4. Placez-y les graines, couvrez-les et arrosez de nouveau.
  5. Pendant les 10 premiers jours, vous aurez besoin d’arroser presque quotidiennement. Le sol doit être humide, mais pas inondé.
  6. Après une semaine, vous pourrez voir les pousses, et après une semaine un arbre naissant.
  7. Gardez à l’esprit que si vous allez semer plusieurs graines de moringa, vous devez laisser 30 à 40 centimètres entre chaque graine.
  8. Si vous avez choisi un pot pour votre moringa, il doit faire au moins 30 centimètres de profondeur.

2. Plantez les boutures de moringa

La deuxième option implique les boutures. Vous pouvez en procurer auprès d’un ami ou d’un proche qui a déjà cette plante chez lui.

Vous devez effectuer les opérations suivantes :

  1. Identifiez une branche de 30 centimètres de long et d’environ 4 de diamètre, attachée au tronc principal.
  2. Coupez-la et plantez-la dans le pot ou dans le jardin, selon vos dispositions.
  3. Peu importe où vous la mettez, vous voulez vous assurer que vous pouvez faire un trou de 6 pouces de profondeur dans le sol pour y mettre la bouture.
  4. En quelques jours, avec amour et arrosage, les racines de votre bouture pousseront et donneront de la fermeté à votre moringa.

3. Plantez une petite plante

Comme dernière option, vous pouvez planter une petite plante achetée à la pépinière. Vous pouvez la placer dans un pot ou directement dans le jardin.

La plante sera vendue avec de la terre et des racines, vous devrez simplement faire un trou assez profond pour y introduire la plante avec son sol. Vous aurez peut-être besoin d’un peu plus de substrat pour rendre le sol ferme.

Arrosez, et le tour est joué. Votre plante commencera à pousser dans cet espace que vous lui avez destiné.



[/atomik -lu-aussi ] 

Prenez soin de votre moringa pour qu’il soit source de vie !

En tant qu’arbre de vie qu’il est, le moringa a besoin de quelques soins supplémentaires que vous devrez lui prodiguer pour qu’il pousse en bonne santé. Notez les plus importants !

  • Lumière directe
  • Sol léger et sablonneux avec un bon drainage
  • Température idéale entre 22 et 35ºC ; toujours moins de 40 ºC
  • Taille annuelle pour contrôler la croissance et éliminer les branches sèches
  • Arrosage modéré, avec un substrat toujours humide, mais non inondé.

Lancez-vous ! Vous savez maintenant tout ce dont vous avez besoin pour planter votre moringa chez vous et profiter de ses bienfaits.


Toutes les sources citées ont été examinées en profondeur par notre équipe pour garantir leur qualité, leur fiabilité, leur actualité et leur validité. La bibliographie de cet article a été considérée comme fiable et précise sur le plan académique ou scientifique


  • Fahey, J. W. (2005). Moringa oleifera. A review of the medical evidence for its nutritional, therapeutic and prophylactic properties. Trees for Life Journal1(5), 1-15.
  • Fuentes Esparza, M; Quezada, T; Guzmán, S; Valdivia-Flores, A; Ortíz-Martínez, R. (2019). Efecto del consumo de Moringa oleífera sobre parámetros productivos y toxicológicos en pollos de engorde. Rev Mex Cienc Pecu. 10(4):1013-1026.
  • González Valenzuela, C. M., & Romero Mayorga, A. E. (2017). Comparación de actividad cicatrizante entre los aceites de las semillas de azadirachta indica y moringa oleífera en heridas cutáneas en ratas wistar (Doctoral dissertation, Universidad de Guayaquil. Facultad de Ciencias Químicas).
  • Kumbhare, M., & Sivakumar, T. (2011). Anti-inflammatory and analgesic activity of stem bark of Moringa oleifera. Pharmacologyonline3, 641-650.
  • Martínez-González, C. L., Martínez, L., Martínez-Ortiz, E. J., González-Trujano, M. E., Déciga-Campos, M., Ventura-Martínez, R., & Díaz-Reval, I. (2017). Moringa oleifera, a species with potential analgesic and anti-inflammatory activities. Biomedicine & Pharmacotherapy87, 482-488.
  • Soliman, M. M., Aldhahrani, A., Alkhedaide, A., Nassan, M. A., Althobaiti, F., & Mohamed, W. A. (2020). The ameliorative impacts of Moringa oleifera leaf extract against oxidative stress and methotrexate-induced hepato-renal dysfunction. Biomedicine & Pharmacotherapy128, 110259.
  • Villarreal Gómez, A; Ortega Angulo, K. (2014). Revisión de las características y usos de la planta moringa oleífera. Investigación & desarrollo vol 22, n° 2. págs. 309-330. issn 2011-7574 (on line).

Ce texte est fourni à des fins d'information uniquement et ne remplace pas la consultation d'un professionnel. En cas de doute, consultez votre spécialiste.