Hoquet chez les bébés : comment le calmer

3 août 2018
Le hoquet chez le bébé est un symptôme plus gênant pour les parents que pour l’enfant. En dépit de cela, il est toujours utile de connaître quelques mesures simples pour empêcher mais aussi pour éviter le hoquet chez les bébés.

Les hoquets sont très fréquents chez les bébés et particulièrement chez les nourrissons. L’apparition d’un hoquet chez un bébé peut être un peu inquiétant pour les parents, surtout lorsqu’il survient de manière récurrente. Cependant, contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, ce « hip » délicat n’est pas le signe de quelque chose de grave et il n’est d’ailleurs pas non plus agaçant pour l’enfant.

La plupart des nouveau-nés font l’expérience du hoquet, mais c’est quelque chose qui est inoffensif et qui n’a pas besoin de traitement spécifique. En fait, comme cela se produit soudainement, le symptôme disparaît de lui-même en peu de temps. Le hoquet peut durer quelques minutes mais parfois un peu plus. Heureusement, ils ne sont pas douloureux pour le bébé et ils ne le gênent nullement puisque il en a pris l’habitude dès ses premiers mois de vie intra-utérine.

Pour certains parents cependant, le hoquet peut être exaspérant car cela affecte très souvent leur enfant. Bien qu’il n’indique pas un état grave, les parents recherchent presque toujours une solution pour qu’il ne dure pas. Heureusement, aujourd’hui nous allons vous donner plusieurs conseils pour calmer le hoquet en quelques minutes.

Qu’est-ce que le hoquet ?

Le hoquet est un symptôme qui se produit lorsque le diaphragme se contracte de façon répétée, involontaire et brusque. Ce tissu musculo-tendineux sépare les poumons de l’abdomen et joue un rôle majeur dans la respiration.

Dans la majorité des cas, il s’agit d’un reflux, assez fréquent chez les nouveaux-nés.  Et pour cause, à ce stade de développement, la valve musculaire située à l’extrémité de l’œsophage, qui aide à garder la nourriture dans l’estomac, n’est pas encore mature. Une fois l’estomac plein, la nourriture et le contenu acide peuvent remonter.

Lorsque le hoquet se produit, au lieu d’inhaler l’air, il est exhalé. De plus, les cordes vocales se ferment aussi et par conséquent, apparaît ce son qui le caractérise : « hip ». Habituellement, le hoquet disparaît rapidement, il n’est pas dangereux et le bébé reprend sa respiration normale. Même si les reflux et le hoquet sont des phénomènes courants chez les bébés, n’hésitez pas à en parler à votre pédiatre s’ils deviennent trop importants.

Le hoquet est un phénomène extrêmement banal chez le nouveau-né. Certains bébés l’ont en quasi-permanence les premières semaines de leur vie. Si le hoquet n’est accompagné d’aucun autre symptôme, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Si, néanmoins, les contractions empêchaient l’enfant de dormir et si elles étaient accompagnées de fièvre ou de vomissements, parlez-en à votre médecin.

Quelles sont les causes du hoquet chez le bébé ?

Jusqu’à présent, les causes du hoquet chez le bébé n’ont pas été déterminées précisément. Cependant, plusieurs théories ont été traitées pendant quelques années. Les plus acceptés suggèrent que les nouveau-nés présentent une immaturité de leurs systèmes nerveux et digestif.

Immaturité du système nerveux

Le système nerveux est celui qui contrôle n’importe quel muscle dans le corps. Lorsqu’une irritation du nerf phrénique et du nerf vague se produit, des mouvements involontaires du diaphragme se déclenchent. Comment cela affecte-t-il le bébé ?

Tout indique que l’immaturité de ce système affecte l’apparition du hoquet chez le bébé. D’après cela, les bébés prématurés, dont les organes sont plus immatures, ont plus de hoquet qu’un bébé normal. De plus, le symptôme est plus récurrent avant l’âge de six mois.

Immaturité du système digestif

Les bébés ont un système digestif «immature» et sont plus susceptibles de présenter des symptômes et des malaises qui en découlent. Étant donné que les troubles digestifs sur-stimulent le diaphragme, d’autres raisons qui peuvent expliquer le hoquet comprennent :

  • Distension de l’estomac par l’entrée de l’air lors de la succion des aliments
  • Difficulté pour le bébé de saisir le mamelon, ce qui favorise l’entrée d’air
  • Utilisation de tétines avec une forme physiologique inappropriée
  • Tétines de biberons avec des trous très grands ou très petits
  • Postures inappropriées en mangeant
  • Reflux gastro-œsophagien
  • Anxiété ou stress émotionnel
  • Changements dans la température gastrique et corporelle
  • Coucher le bébé trop tôt sans s’assurer qu’il a fait son rot au moins une fois
  • La consommation d’aliments inappropriés dans l’alimentation du bébé

Vous aimerez aussi découvrir cet article : Que faire si mon bébé tombe et se fait mal à la tête ?

Comment calmer le hoquet chez le bébé ?

comment calmer le hoquet chez les bébés

Le hoquet ne dure généralement que quelques minutes chez le bébé. Par conséquent, il n’est généralement pas nécessaire de faire de grands efforts pour essayer de le combattre. Cependant, étant donné que certains parents sont très inquiets, il est utile de connaître certaines techniques qui favorisent l’arrêt du hoquet.

Cependant, ces conseils ne sont pas une formule « magique » car ils ne permettent pas de supprimer le hoquet instantanément. En fait, ils ne fonctionnent pas dans tous les cas. Cependant, vous pouvez les essayer et juger par vous même. Découvrez ci-dessous les conseils les plus communs qui vous aideront à calmer le hoquet :

  • La façon d’allaiter votre bébé est étroitement lié avec l’apparition du hoquet chez les nouveau-nés. Pour cette raison, il est important que la mère nourrisse le bébé quand il est calme et avant qu’il ait très faim. Ainsi, il mangera plus lentement et n’avalera pas autant d’air.
  • Si le hoquet survient à cause de la position du bébé pendant qu’il mange, la première étape consistera donc à le changer de position et à essayer de le faire éructer tout le faisant se détendre. L’idéal est d’attendre que le hoquet s’arrête tout seul avant de redonner le sein à votre enfant.
  • Lorsque le bébé mange trop vite, il est préférable d’arrêter de le nourrir et de redémarrer après quelques minutes. L’objectif sera d’empêcher le bébé d’avaler trop d’air en mangeant.
  • Une fois que le bébé aura terminé de mangé, vous pourrez le mettre en position verticale pour faciliter l’élimination de l’air.
  • Considérant que les changements de température peuvent également provoquer le hoquet, il est important de garder le bébé au chaud et de le changer dans un environnement sans courants d’air.
  •  Le hoquet apparaît parfois lorsque votre enfant est trop stimulé. Pour le calmer, prenez-le dans vos bras, promenez-le en lui tapotant le dos, bercez-le.

Le hoquet est un phénomène naturel qui ne provoque pas de douleur chez le bébé. Vous devriez consulter le pédiatre uniquement si le hoquet s’accompagne de pleurs intenses, ou s’il dure plusieurs heures.

Vous aimerez aussi découvrir cet article : 5 astuces pour dire adieu au hoquet

Bien que ce trouble disparaisse normalement de lui-même, vous pouvez accélérer ce processus en utilisant des remèdes conventionnels. Si jamais votre hoquet perdure pendant plusieurs jours, nous vous recommandons de vous rendre chez le médecin. Une crise de hoquet peut être très gênante. Il nous est impossible de prononcer une phrase en entier sans laisser échapper un « hips » très amusant.  Cependant, il existe de nombreuses astuces efficaces pour vous débarrasser de ce phénomène dès qu’il vous touche. Laissez-nous en partager quelques-unes avec vous !

 

A découvrir aussi