Que faire si mon bébé tombe et se fait mal à la tête ?

28 juillet 2018
Si vous avez un bébé à la maison, il est possible qu'il puisse tomber un jour et se faire mal à la tête. Même si vous vous inquiétez, il est normal que les enfants se fassent mal à la tête en jouant ou en réalisant d’autres activités. Dans cet article nous allons vous donner des précieux conseils pour éviter ces incidents.

Si vous vous posez la question suivante : « Mon bébé est tombé et s’est fait mal à la tête et je ne sais pas quoi faire ». Cela est normal et peut arriver à tout moment.

L’enfance est le moment où votre bébé peut risquer de se faire mal ou de tomber assez fréquemment. Cette période est souvent remplie de préoccupations dans l’esprit des parents. Puisque que nous ne pouvons pas contrôler complètement tous les mouvements du bébé, il est exposé à certains risques. Les blessures à cet âge sont assez habituelles et vous devez savoir comment les éviter.

Les bébés, par nature, sont innocents. Ils ne sont pas conscients des dangers qui existent autour d’eux. Ils trébuchent facilement sur les meubles ou ne voient pas le jouet qui est sur le sol. Cette époque de risques se situe généralement entre six mois et quatre ans, au cours de laquelle l’enfant commence à découvrir le monde avec plus d’indépendance.

Jusqu’à l’âge de 3-4 ans, on observe un déséquilibre entre le poids de la tête d’un enfant et celui de son corps. Non seulement les chutes sont plus fréquentes à cet âge mais quelle que soit la façon dont tombe l’enfant, sa tête touchera toujours le sol en premier, ce qui présente un risque important de traumatisme crânien.

Peut-être que cette situation vous semble familière : « Mon bébé est tombé et s’est fait très mal à la tête et maintenant il n’arrête pas de pleurer. » Tomber sur la tête peut représenter un risque très élevé, selon les circonstances et les symptômes de l’enfant. Il est important d’avoir de l’intuition et de savoir quels sont les endroits dangereux de votre maison. De cette façon, évitez le plus possible que l’enfant trébuche et ne tombe.

La chute chez un enfant ne doit pas être prise à la légère et l’apparition de troubles du comportement, de somnolence anormale, de signes anormaux ou de douleurs doit conduire à consulter rapidement un médecin.

Mon bébé s’est fait mal à la tête : comment l’aider ?

mon bébé s'est fait mal à la tête : comment l'aider

Maintenant que vous savez clairement à quel point votre enfant peut être vulnérable aux chutes, il est important de connaître les mesures à prendre. La plupart des accidents ne produisent que des blessures superficielles sur la surface de la tête, telles que des bleus ou des hématomes, des lésions et des douleurs locales.

Les étapes à suivre sont très simples. Gardez votre bébé dans un endroit calme et tranquille. Élevez sa tête pendant que vous lui appliquez de la glace enveloppée dans un morceau de tissu sur la zone où il est tombé. Puis, donnez lui à boire un peu d’eau en très petites quantité pour éviter tout symptôme de vomissement.

L’important est de garder votre calme et de tranquilliser votre bébé. Cela vous aidera à le surveiller avec plus d’objectivité. Selon le type et l’intensité du coup, vous pouvez aussi appliquer des méthodes supplémentaires.

Les lésions peuvent se limiter à l’apparition d’un hématome (épanchement de sang sous-cutané dû au choc). Mais la chute peut aussi être à l’origine d’une fracture du crâne, de contusions cérébrales, d’une hémorragie intracrânienne. Découvrez aussi les 8 erreurs à ne pas commettre avec un bébé.

Coupure

En cas de coupure, vous devez laver la plaie avec de l’eau propre. Si un objet a été brisé lors de l’accident, vérifiez surtout qu’il ne reste aucune particule sur la zone affectée.

Pour stopper l’hémorragie et arrêter le saignement, utilisez une gaze imbibée de peroxyde d’hydrogène (eau oxygénée). Puis, appliquez de petites touches sur la zone affectée. Si la blessure est profonde, elle peut nécessiter des points de sutures ; dans ce cas, vous devrez aller dans un centre médical pour réaliser le nettoyage de la plaie et recoudre la blessure.

Hématome

Dans le cas où votre enfant a souffert d’un hématome, la procédure est plus simple, mais elle nécessite autant de soin et d’attention. Lorsque vous appliquez de la glace de manière localisée, la taille de l’hématome devra réduire automatiquement.

Par contre, si la zone touchée augmente en taille et qu’il se produit une inflammation, il est préférable d’aller chez le médecin pour vérifier soigneusement l’état de l’hématome. Cela permettra d’éviter toute conséquence majeure.

Symptômes d’alerte

Les chutes sur la tête sont l’une des situations les plus délicates pour les enfants et les adultes. Étant donné qu’il s’agit de la zone qui abrite le cerveau, il est important d‘observer comment votre bébé réagit plusieurs heures après l’accident.

L’un des symptômes qui crée le plus de doutes est celui de la somnolence. On croit souvent que l’enfant ne devrait pas pouvoir dormir après avoir reçu un coup sur la tête. Vous ne devriez pas l’obliger à rester éveillé, s’il est temps de dormir et de se reposer. Quand il se réveillera, vous devrez aussi regarder très attentivement si le bébé à une attitude normale ou si vous notez quelque chose de suspect.

La nausée, la vision floue ou la désorientation sont d’autres symptômes qui doivent être surveillés de près. Vous devez rester extrêmement vigilant et attentif à ces situations et surveiller la fréquence des troubles. Vérifiez si le bébé ressent un engourdissement dans ses extrémités ou s’il à mal à la tête. En effet, cela peut se traduire par un type de lésion cérébrovasculaire.

Dans le cas où l’un de ces symptômes se produirait, vous devez consulter immédiatement le médecin. Il faut que le médecin évalue le niveau de conscience et l’état général de l’enfant. En examinant attentivement cette variable, il déterminera les tests nécessaires pour évaluer la possibilité de lésions cérébrales telles que la radiographie ou l’échographie.

Ne manquez pas de lire aussi cet article : A quel moment un mal de tête devient-il préoccupant ?

Conclusions

Il est important de noter qu’en cas d’aggravation de l’état général de l’enfant, vous devrez toujours aller dans un centre hospitalier pour consulter en cas de chute. Faites-le toujours si la chute sur la tête se produit immédiatement mais aussi dans les 48 heures après l’accident.

Il est nécessaire également de consulter sans attendre les urgences hospitalières ou pédiatriques car il est possible d’être en présence d’un traumatisme crânien important avec un hématome. Sans une intervention médicale rapide, les lésions cérébrales peuvent être importantes. Des hémorragies internes ou des fractures peuvent aussi passer initialement inaperçues. En cas de fractures, vous devrez faire un suivi médical précis afin d’éviter tout problème postérieur.

Souvenez-vous que, si vous voulez éviter que votre enfant ne souffre de ce type d’accident, vous devez évaluer son aire de jeu et les endroits qu’il est habitué à fréquenter. Rappelez-vous que votre enfant ne fera pas attention à son environnement ni aux dangers qui peuvent exister. Donc maintenant, lorsque vous entendrez quelqu’un dire : «Mon bébé est tombé s’est fait mal à la tête», vous saurez comment aider cette autre personne qui est inquiète.

Vous aimerez aussi lire cet article : Pourquoi faire des contrôles médicaux réguliers à votre bébé ? ?

Le suivi médical de votre bébé commence le jour de sa naissance. Chaque visite médicale chez le pédiatre qui suit régulièrement votre bébé est indispensable pour prévenir de possibles maladies et pour sa santé future. La fréquence des rendez-vous et les tests réguliers ou supplémentaires dépendront de l’information clinique de votre bébé depuis la grossesse. Mais, sans aucun doute, les contrôles médicaux de votre bébé sont indispensables pour prévenir les maladies et évaluer son développement à tous les niveaux. Dès sa naissance, l’équipe médicale qui met le bébé au monde effectue les premières évaluations de sa santé. Les contrôles médicaux de votre bébé sont la première source d’information sur son état de santé général. Découvrez aujourd’hui dans cet article pourquoi faire des contrôles médicaux réguliers à votre bébé.

 

A découvrir aussi