Pourquoi faire des contrôles médicaux réguliers à votre bébé ?

· 5 juin 2018
Le suivi médical de votre bébé commence le jour de sa naissance. Chaque visite médicale chez le pédiatre qui suit régulièrement votre bébé est indispensable pour prévenir de possibles maladies et pour sa santé future.

Dès sa naissance, l’équipe médicale qui met le bébé au monde effectue les premières évaluations de sa santé. Les contrôles médicaux de votre bébé sont la première source d’information sur son état de santé général.

La fréquence des rendez-vous et les tests réguliers ou supplémentaires dépendront de l’information clinique de votre bébé depuis la grossesse. Mais, sans aucun doute, les contrôles médicaux de votre bébé sont indispensables pour prévenir les maladies et évaluer son développement à tous les niveaux.

Les contrôles médicaux à l’hôpital

les contrôles médicaux réguliers à votre bébé à l'hôpital

Lorsque le bébé vient au monde, on pratique habituellement un test appelé score Apgar, qui se répète après cinq minutes. Cette évaluation permet de mesurer des valeurs telles que la fréquence cardiaque, les mouvements respiratoires, le tonus musculaire et la réponse aux stimuli. Bien qu’il ait ses détracteurs, ce test est habituel lors de la naissance. De plus, il indique également les premières informations du poids, de la taille et du diamètre de la tête.

Ne manquez pas de lire cet article : Quels sont les vêtements essentiels pour les nouveaux-nés ?

24 heures après de naissance

Après les premières 24 heures de la naissance, le pédiatre réalise le premier examen approfondi du bébé. Il vous demandera s’il a uriné, s’il a commencé à téter et s’il a fait ses premières selles (appelées méconium). Puis, il explorera la colonne vertébrale, la tête, les yeux, la bouche, les organes génitaux, les oreilles, les extrémités et les hanches du bébé. Par ailleurs, il auscultera aussi le cœur et les poumons de l’enfant, et vérifiera comment bouge son thorax.

Le pédiatre effectue aussi des manœuvres appelées d’Ortolani et Barlow. Il s’agit d’une série de mouvements qui permettent de fléchir et d’ouvrir les jambes du bébé pour vérifier que les articulations fonctionnent correctement. En effet, parfois le pédiatre peut détecter des signes d’anomalies comme la dysplasie de la hanche.

En outre, il réalise également l’exploration neurologique des réflexes du nouveau-né, tels que le réflexe de succion, le réflexe de Moro, le réflexe de démarche et le réflexe plantaire.

48 heures après la naissance

Après 48 heures de la naissance, s’effectue le test de Guthrie. Ce test consiste à extraire quelques gouttes de sang du talon du bébé pour effectuer des examens cliniques. Ces examens servent à la détection précoce de 19 maladies métaboliques congénitales. Ils sont très importants car ces maladies peuvent sérieusement affecter le développement cérébral du bébé si elles ne sont pas traitées à temps.

Dans certains cas, un examen d’audition est également effectué, bien que ce ne soit pas une pratique généralisée. Cette évaluation permet d’exclure les déficiences auditives qui peuvent se traiter rapidement. Mais si ce n’est pas fait à l’hôpital, ne vous inquiétez pas, le pédiatre peut vous l’indiquer plus tard, s’il le juge nécessaire.

Le suivi des contrôles médicaux de votre bébé

Vous arrivez chez vous avec votre bébé et la merveilleuse relation maman-enfant commence. Puis, une ou deux semaines plus tard vous revenez chez le pédiatre ou le centre hospitalier pour effectuer les premiers examens médicaux de votre bébé. Le médecin vérifie comment le cordon ombilical a séché et s’il est sur le point de tomber.

On établie généralement à ce moment le dossier clinique du bébé, qui incluse toutes les informations pertinentes pour assurer le bien-être de votre enfant. Si on détecte que la peau du bébé a une couleur jaunâtre, c’est un signe d’ictère. Cela signifie que le bébé a du mal à éliminer la bilirubine.

Nous vous recommandons de lire : Allaitement mixte : Peut-on donner du lait maternel et du lait maternisé dans le même biberon ?

Quelles informations composent le dossier clinique du bébé ?

Le dossier clinique du bébé contient les informations suivantes :

  • Informations obstétricales de la mère. Ces données regroupent le nombre de grossesses et d’avortements qu’elle a eu avant la naissance actuelle.
  • Antécédents de grossesse. Ces antécédents relatent si la naissance à été recherchée, s’il s’agit d’un fœtus unique ou d’une grossesse multiple. Ils peuvent aussi indiquer, entre autres, si des maladies gestationnelles se sont produites.
  • Données périnatales. Ces informations regroupent les semaines de gestation, le type d’accouchement. Elles reprennent aussi le poids, la taille et le périmètre céphalique du bébé à la naissance. Enfin après la sortie de l’hôpital, on y notera le groupe sanguin et les données de méconium.
  • Antécédents familiaux de maladies ou de malformations. Ici il s’agit des facteurs psychosociaux qui influencent la santé du bébé. Si la famille est monoparentale ou non, la situation de travail etc. Ces informations peuvent également s’élargir à d’autres domaines comme la toxicomanie et l’alcoolisme, entre autres.

Quels contrôles postérieurs réalisera le pédiatre ?

Le pédiatre procédera à nouveau à un examen approfondi de l’anatomie de votre bébé. Ce test est similaire à celui effectué après les 48 heures de la naissance pour vérifier que tout va bien. Il notera les informations de la taille, du poids et du diamètre de la tête du bébé pour initier le contrôle de la croissance. Enfin, il commencera la surveillance du développement psychomoteur du bébé.

Lors de cette première consultation, généralement assez longue, il réalisera un deuxième test de Guthrie (ou du talon). En outre, le pédiatre vous donnera des recommandations générales sur les soins à apporter au bébé. C’est une excellente occasion pour lui poser toutes les questions et sur les doutes que vous pouvez avoir. Lors de cet examen, le pédiatre vous proposera également un plan de vaccination du bébé.

S’il n’existe pas de signes qui justifient un suivi médical supplémentaire, les examens médicaux recommandés seront mensuels jusqu’à 4 mois. Lors de ces examens, le pédiatre notera la croissance et le développement normal du bébé.

Comment se poursuivent les contrôles médicaux ?

Si le développement de votre bébé est satisfaisant, après 6 mois, les contrôles médicaux se feront tous les 3 mois jusqu’à la première année.

Ensuite, vous pourrez réaliser des contrôles périodiques de suivi à 18 et 24 mois. Ensuite, les contrôles recommandés seront uniquement annuels jusqu’à ce que votre enfant devienne adulte.

Bien sûr, chaque fois que se produit une situation qui n’est pas «normale», vous devrez consulter le pédiatre pour évaluer quel est le meilleur traitement. Réaliser un suivi médical et des contrôles médicaux réguliers de votre bébé est la meilleure mesure préventive pour garantir sa santé.

L’importance des contrôles médicaux de votre bébé

l'importance des contrôles médicaux réguliers à votre bébé

Les contrôles médicaux sont essentiels car ils permettent à la mère, au bébé et au médecin de se connaître. Par ailleurs, ils assurent un suivi adéquat de la croissance et du développement de l’enfant. De plus, ils sont le meilleur moyen de détecter de possibles problèmes ou maladies à temps. Enfin, ils sont vitaux pour prendre les mesures nécessaires et garantir le bien-être du bébé.

De plus, au fur et à mesure que le bébé grandit et devient un enfant, les contrôles médicaux lui enseignent l’importance des visites régulières chez le médecin.Ils représentent donc la meilleure mesure préventive pour prendre soin de la santé de votre bébé et pour sa santé future.

Découvrez également cet article : 7 signaux d’alerte qui indiquent que vous devez amener votre bébé chez le médecin

Souvenez-vous que le diagnostic précoce d’un problème de santé peut vous épargner de nombreuses et inutiles complications et préoccupations à court, moyen et long termes. De plus, votre bébé pourra se remettre plus rapidement. Parfois il arrive que certains signes passent inaperçus, et c’est pour cette raison que vous devez être capable de les reconnaître car ils peuvent vous donner une piste très claire sur l’état de santé de votre bébé.  Voyons ensemble 7 signaux d’alerte subtiles qui indiquent que votre bébé a besoin d’une attention particulière.