Huile de carthame : usages, propriétés et bienfaits

L'huile de carthame a la propriété de contrôler les niveaux de sucre dans le sang, de réduire le cholestérol LDL et de favoriser la santé de la peau. Quels sont ses autres bienfaits et effets indésirables ?
Huile de carthame : usages, propriétés et bienfaits

Dernière mise à jour : 30 avril, 2021

Le carthame est une plante oléagineuse. Autrement dit, elle possède des graines ou des fruits dont on extrait une huile. Ses usages peuvent être culinaires ou industriels. Si, à l’origine, elle était cultivée pour être utilisée comme colorant, épice ou substitut de l’aniline, à partir des années 50 on commence à la cultiver pour en extraire l’huile des graines de carthame.

Aussi bien l’huile comestible que l’huile essentielle offrent des bienfaits intéressants. En effet, l’huile comestible est une source d’acides gras insaturés, tandis que l’huile essentielle a la propriété d’aider à traiter les troubles de la peau tels que l’acné et l’eczéma.

Caractéristiques nutritionnelles de l’huile de carthame

Il existe 2 types d’huile de carthame : monoinsaturé et polyinsaturé. Chacun contient des composés actifs qui lui confèrent des caractéristiques nutritionnelles spécifiques. Voyons cela plus en détails.

Huile de carthame monoinsaturée

Elle est connue pour être riche en acide oléique, un acide gras monoinsaturé de l’ensemble oméga-9 qui a la capacité de résister aux températures élevées sans perdre de ses nutriments.

Le point de fumée de l’huile de carthame monoinsaturée se distingue de celui des huiles plus populaires comme l’huile de maïs, d’olive ou de canola. Il s’agit donc d’un substitut sain.

Par ailleurs, certaines personnes suggèrent que cette huile est meilleure pour cuisiner car sa saveur, sa couleur et son odeur sont neutres.

Huile de carthame polyinsaturée

Quant à elle, l’huile polyinsaturée est riche en acide linoléique. Un acide gras essentiel de la famille des oméga 6 qui est plus sensible que le précédent. Par conséquent, il ne doit pas être exposé à des températures élevées.

Si vous souhaitez éviter son oxydation, il est conseillé de la stocker dans un endroit frais comme le réfrigérateur et d’éviter son exposition à la lumière. En général, l’huile de carthame polyinsaturée est vendue comme un complément nutritionnel car ses niveaux d’acide linoléique sont élevés.

Il faut savoir que, même si les omégas 6 sont essentiels pour le fonctionnement correct de l’organisme, il est nécessaire de les obtenir à travers l’alimentation car nous sommes incapables d’en produire.

Quels sont les usages de l’huile de carthame ?

Fleurs et huile de carthame.

L’huile de carthame peut s’utiliser pour fabriquer des peintures à l’huile blanche et d’autres tons clairs. Cependant, il existe de nombreuses autres utilisations liées à la médecine. Découvrez-en davantage sur cette substance.

Pour la peau

En raison de ses bienfaits potentiels pour la santé cutanée, l’huile de carthame est souvent présente dans les ingrédients d’une large gamme de produits cosmétiques. Si vous avez l’intention de l’utiliser, il suffit de suivre les instructions.

Sachez que, dans sa version pure, comestible et corporelle, elle peut s’appliquer directement sur la peau. S’il s’agit d’une huile essentielle, il faut d’abord la diluer avant de l’utiliser. Comment faire? En ajoutant quelques gouttes à l’huile de support. Les huiles de jojoba et de pépins de raisin sont recommandées pour leur efficacité dans le cas de peaux grasses.

Enfin, étant donné qu’elle est considérée comme une huile sûre, il est possible de l’appliquer quotidiennement. Par ailleurs, sachez que les huiles essentielles sont plus puissantes et que leur usage doit donc être de courte durée.

Dans la cuisine

L’huile de carthame monoinsaturée a un point de fumée d’environ 232 degrés Celsius. Ce qui la rend résistante à l’oxydation. Par conséquent, c’est une excellente option pour cuisiner à des températures élevées, soit pour frire, griller ou cuire au four. Cette huile se distingue également par son action sur la saveur et l’odeur des aliments. Elle empêche aussi la formation de radicaux libres.

De son côté, l’huile de carthame polyinsaturée est souvent utilisée pour assaisonner les salades et autres plats crus. Ainsi que pour une cuisson à feu doux. Dans ce cas, il est important d’être prudent car elle a tendance à s’oxyder rapidement.

Bienfaits de l’huile de carthame pour la santé

Voici maintenant les avantages prouvés par la science de l’huile de carthame.

1. Une source d’acides gras

L’huile de carthame est une source d’acides gras insaturés (monoinsaturés et polyinsaturés) qui jouent un rôle fondamental dans le fonctionnement du corps.

Ce type de graisses “saines” intervient dans la régulation hormonale, dans les processus de la mémoire ainsi que dans l’absorption des vitamines A, D, E et K. En outre, elles sont capables d’offrir une plus grande sensation de satiété.

D’autre part, l’huile de carthame contient également des graisses saturées, souvent considérées comme malsaines ou mauvaises. Néanmoins, leurs niveaux sont beaucoup plus faibles que dans d’autres huiles populaires telles que l’huile d’olive, d’avocat ou de tournesol.

De plus, une alimentation riche en graisses saines et pauvre en mauvaises graisses est la clé de nombreux avantages pour la santé. Par exemple, la réduction de l’inflammation et l’amélioration de la santé du coeur.

2. Stabilisation des niveaux de sucre dans le sang

Une recherche publiée dans le magazine PLoS Medecine a démontré qu’une alimentation riche en acides gras monoinsaturés facilite le maintien de la glycémie.

Selon cette étude, le remplacement des graisses saturées par des graisses insaturées (en particulier les acides gras polyinsaturés) améliore de manière significative les niveaux de sucre dans le sang, la sécrétion et la résistance à l’insuline.

De même, une étude publiée dans Clinical Nutrition révèle que la consommation de 8 grammes journaliers d’huile de carthame pendant 4 mois permet de diminuer l’inflammation et d’améliorer la glycémie chez les patients souffrant de diabète de type 2.

Par conséquent, les chercheurs concluent que la combinaison d’une alimentation riche en graisses saines avec les traitements contre le diabète est efficace pour diminuer les complications propres à la pathologie.

3. Diminution des taux de cholestérol et meilleure santé cardiaque

La même étude publiée dans Clinical Nutrition a souligné que l’usage de l’huile de carthame pendant 4 mois permettait de réduire les taux de cholestérol. Cela certifie alors que les graisses insaturées peuvent réduire le cholestérol LDL ou mauvais.

Cependant, cette huile participe également à la santé du coeur car les acides gras insaturés font que les plaquettes s’agrègent moins. Cela empêche la formation de caillots associés à un risque accru de crise cardiaque ou d’AVC.

4. Un anti-inflammatoire naturel

Pétales et huile de carthame.

L’inflammation chronique peut entraîner des maladies cardiaques, auto-immunes et même des cancers. Heureusement, il existe des preuves scientifiques que l’huile de carthame possède des propriétés anti-inflammatoires qui réduisent les marqueurs importants associés aux réactions d’hyperactivité cellulaire.

5. Amélioration de la santé de la peau

Comme elle permet d’hydrater et d’apaiser les démangeaisons, ainsi que d’autres symptômes de la peau sèche, l’huile de carthame est un ingrédient populaire dans les produits de soins dermatologiques.

Elle possède effectivement des propriétés anti-inflammatoires et constitue une source de vitamine E. Un nutriment qui, selon une étude publiée dans Indian Dermatology Online Journal, peut aider à traiter les affections cutanées telles que l’acné, le psoriasis et l’eczéma. La vitamine E améliore également la cicatrisation des plaies.

Effets secondaires de l’huile de carthame

L’huile de carthame est sans danger tant que les doses recommandées ne sont pas dépassées. Chez les adultes, ce sont les suivantes :

  • Femmes entre 19 et 30 ans : six cuillères à café.
  • Femmes de plus de 30 ans : cinq cuillères à café.
  • Hommes entre 19 et 30 ans : sept cuillères à café.
  • Hommes de plus de 30 ans : six cuillères à café.

En revanche, les personnes souffrant de troubles de la coagulation et sur le point de subir une intervention chirurgicale doivent éviter la consommation de cette huile. Car elle peut affecter la coagulation et augmenter le risque de souffrir d’une hémorragie.

Concernant son utilisation topique, il est préférable de réaliser un test préalable pour déterminer le degré de sensibilité de la peau. Pour cela, appliquez une petite quantité sur l’avant-bras et attendez entre 24 et 48 heures. Si aucune éruption ou irritation ne se développe, vous pouvez continuer à l’utiliser.

Huile de carthame : une importante source de graisses insaturées

Traditionnellement, cette plante se cultivait pour être ensuite utilisée comme colorant. Mais aujourd’hui, l’accent est mis sur ses graines qui permettent d’obtenir une huile très convoitée.

Pourquoi? Parce qu’elle est riche en acides gras insaturés et peut se présenter sous deux formes: monoinsaturée (capable de résister à des températures élevées sans perdre ses nutriments) et polyinsaturée (l’huile la plus riche en acide linoléique du marché).

Ces graisses insaturées, ainsi que les autres composants, sont responsables de bienfaits tels que le contrôle de la glycémie, la réduction du cholestérol LDL et l’amélioration de la santé cutanée.

Enfin, concernant les contre-indications, l’huile de carthame est considérée comme sûre tant que l’on respecte les doses recommandées et que l’on a réalisé un test topique préalable. De plus, les personnes souffrant de problèmes de coagulation et sur le point de subir une intervention chirurgicale doivent éviter sa consommation.

Cela pourrait vous intéresser ...
Toutes les huiles d’olive vierges sont-elles saines ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Toutes les huiles d’olive vierges sont-elles saines ?

Les huiles d'olive vierges ont de très nombreuses propriétés pour votre santé ! Découvrez comment bien choisir votre huile d'olive vierge !



  • Imamura, F., Micha, R., Wu, J. H., de Oliveira Otto, M. C., Otite, F. O., Abioye, A. I., & Mozaffarian, D. (2016). Effects of Saturated Fat, Polyunsaturated Fat, Monounsaturated Fat, and Carbohydrate on Glucose-Insulin Homeostasis: A Systematic Review and Meta-analysis of Randomised Controlled Feeding Trials. PLoS medicine, 13(7), e1002087. https://doi.org/10.1371/journal.pmed.1002087
  • Asp, M. L., Collene, A. L., Norris, L. E., Cole, R. M., Stout, M. B., Tang, S. Y., Hsu, J. C., & Belury, M. A. (2011). Time-dependent effects of safflower oil to improve glycemia, inflammation and blood lipids in obese, post-menopausal women with type 2 diabetes: a randomized, double-masked, crossover study. Clinical nutrition (Edinburgh, Scotland), 30(4), 443–449. https://doi.org/10.1016/j.clnu.2011.01.001
  • Keen, M. A., & Hassan, I. (2016). Vitamin E in dermatology. Indian dermatology online journal, 7(4), 311–315. https://doi.org/10.4103/2229-5178.185494