La figure de la grand-mère maternelle : pourquoi est-elle si importante ?

Les grands-parents nous laissent leur histoire, leur ADN et bien plus encore. Pour certains, la grand-mère maternelle est tout simplement spéciale. Son empreinte sur le développement affectif des petits-enfants est une source d'amour et d'inspiration.
La figure de la grand-mère maternelle : pourquoi est-elle si importante ?

Dernière mise à jour : 04 octobre, 2021

Selon le célèbre écrivain et cinéaste chilien Alejandro Jodorowsky, la grand-mère maternelle joue un rôle prépondérant dans la vie des femmes. Que nous l’ayons rencontrée ou non, se dire qu’elle est la femme qui a donné la vie à notre mère suffit pour nous faire comprendre qu’elle est une figure importante.

Cependant, il convient d’analyser quelques considérations du créateur de la psychomagie et de la psychogénéalogie, Alejandro Jodorowsky, à la lumière des connaissances soutenues par la science, la génétique et l’épigénétique. Nous pouvons évaluer si cette théorie peut nous aider à mieux comprendre notre réalité familiale. Nous vous invitons à poursuivre votre lecture.

Que transmet la grand-mère maternelle ?

Pour Jodorowky, la grand-mère maternelle transmet sa charge génétique à sa fille et à sa petite-fille. Ce lien génétique particulier ne se produit qu’entre générations de femmes.

Une grand-mère maternelle avec sa petite-fille.

La petite-fille ressemble plus à la grand-mère maternelle qu’à la mère ou à la grand-mère paternelle. Et ce, parce que les traits génétiques sautent une génération.

La grand-mère maternelle ne transmet pas seulement des traits physiques, des maladies héréditaires, des gestes ou du tempérament. Elle transmet également les expériences vécues pendant qu’elle était enceinte de sa fille.

Tout ce que la grand-mère a vécu et ressenti se trouve dans l’empreinte de chaque cellule de sa petite-fille. Cette dernière porte les informations de la grand-mère maternelle depuis son apparition dans le ventre de sa mère. Être conscient de cela peut permettre à une femme de soigner des comportements inconscients qui freinent sa réalisation de soi.

Que dit la génétique de la grand-mère maternelle ?

Les théories de Jodorowsky n’ont aucune base scientifique. Il le reconnaît lui-même. Cependant, il est intéressant d’analyser son interprétation de l’importance de la grand-mère maternelle, contrastée avec une certaine connaissance de la génétique humaine.

Dans la formation du fœtus, 50 % du patrimoine génétique provient de la mère et les autres 50 % proviennent du père. L’ovule, en plus de fournir le patrimoine génétique du noyau cellulaire, contient l’ADN mitochondrial qui se trouve dans la membrane cellulaire.

Le sperme, d’autre part, ne contribue qu’à l’ADN nucléaire. Le spermatozoïde est un noyau cellulaire avec une queue qui, lorsqu’il est fusionné avec l’ovule, perd sa queue. Le fœtus reçoit l’ADN nucléaire de ses quatre ancêtres, alors que son ADN mitochondrial ne provient que du côté maternel.

Autre fait important : la participation génétique du père se termine par la fécondation. Or, celle de la mère se poursuit tout au long du processus de grossesse. La mère porte le fœtus à l’intérieur de son corps, où il y a un échange continu de matériel génétique.

A quoi sert l’ADN mitochondrial ?

Les scientifiques n’en sont pas sûrs. Les mitochondries sont chargées de fournir l’énergie aux cellules, elles sont le moteur cellulaire. Les mitochondries ont leur propre génome, ce qu’on appelle l’ADN mitochondrial.

Deux proches qui discutent.

Pourquoi y a-t-il des gènes qui ne se trouvent que dans la membrane mitochondriale de la cellule et non dans le noyau ? C’est une question encore sans réponse. Ce que les scientifiques savent, c’est que l’ADN mitochondrial de tous les individus est hérité de la mère.

La raison pour laquelle seul l’ADN mitochondrial de la mère est impliqué dans la formation du zygote reste un défi scientifique. On ne sait pas si c’est ce qui a inspiré Jodorowsky à formuler sa théorie de la prépondérance de l’héritage de la grand-mère maternelle.

L’analyse de l’ADN mitochondrial a permis à de nombreux jeunes Argentins de retrouver leurs grands-parents biologiques, après que la dictature militaire a fait disparaître leurs parents. Un fait similaire s’est également produit en Espagne, où des victimes du régime franquiste ont ainsi été identifiées, comme le raconte le Dr Ramón Arnabat dans Cuadernos de Historia.

L’ADN prédétermine-t-il la santé et le comportement ?

Nous faisons tous partie d’un système familial, avec des règles et des mandats inconscients qui marquent nos réactions et, par conséquent, nos vies. Au moment même où nous sommes conçus, nous recevons implicitement un héritage familial dont nous n’avons même pas conscience, car il est inscrit dans l’ADN.

Cet héritage inconscient nous relie à la famille. Être conscient de ce que nous héritons de nos grands-parents nous libère en quelque sorte.

Toutefois, les recherches du Dr Bruce H. Lipton, auteur de The Biology of Belief, indiquent que les gènes et l’ADN ne contrôlent pas notre biologie. Au contraire, l’ADN est contrôlé par l’environnement qui nous entoure, ce qui inclut nos pensées et nos croyances.

L’environnement affecte l’évolution et le développement des cellules. Ainsi, notre partie consciente est capable de changer la programmation subconsciente que nous avons héritée des générations passées.

Qu’en est-il de la grand-mère paternelle ?

La grand-mère maternelle n’est pas toujours aussi impliquée dans la garde des petits-enfants que la grand-mère paternelle. Les raisons sont multiples. Tout dépendra de chaque famille et de sa situation.

Grand-mère avec son petit-fils.

Ce qu’il faut retenir, c’est que les expériences et les traumatismes des grands-mères et des grands-pères, ainsi que leur ADN, font partie de l’histoire des petits-enfants. Peu importe qu’ils soient maternels ou paternels, l’important est que les parents prennent conscience de l’importance des grands-parents dans le développement affectif des enfants.

Les grands-parents sont une référence fondamentale dans la vie de leurs petits-enfants, que ces derniers aient eu ou non l’occasion de les rencontrer. Les petits-enfants peuvent se nourrir de leur exemple et de leurs expériences. Les grands-parents sont des sources d’amour inconditionnel qui enrichissent le développement des personnes.

Cela pourrait vous intéresser ...
Être grand-mère pour la première fois
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Être grand-mère pour la première fois

Vous allez devenir grand-mère pour la première fois ? Nous vous aidons à faire le point sur cette grande nouvelle qui peut générer des sentiments d...



  • Jodorowsky, A. (2009). Manual de Psicomagia (Consejos para sanar tu vida). Madrid: Siruela.
  • Jodorowsky, A., and Costa, M. (2011). Metagenealogía. Madrid: Siruela.
  • Lipton, B. H. (2016). La biología de la creencia (Edición 10º Aniversario): La liberación del poder de la conciencia, la materia y los milagros. La Esfera de los Libros.
  • Arnabat Mata, R. (2013). La represión: el ADN del franquismo español. Cuadernos de historia (Santiago), (39), 33-59.
  • Mitocondria | NHGRI. Retrieved 12 May 2020, from https://www.genome.gov/es/genetics-glossary/Mitocondria